PSG – Cannes 2-1, 31/03/95, Division 1 94-95

Vendredi 31.03.1995, Championnat de France, Division 1, 31e journée (3e place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. CANNES  2:1 (2:0)
– 32 725 spectateurs. Buts : José Cobos, 17′, David Ginola, 36′ ; Charvet, 84′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Francis Llacer, Oumar Dieng, Ricardo Gomes, José Cobos (Antoine Kombouaré, 69′) – Daniel Bravo, Vincent Guérin, Valdo Filho – Raï Oliveira, George Weah, David Ginola (Pascal Nouma, 74′). Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé (en version à manches longues) :

Réplique (modèle du commerce) maillot domicile 1994-95, version manches courtes, collection http://maillotspsg.wordpress.com
Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Tentative de Raï (X. Cotentin)
Tentative de Raï (X. Cotentin)
George Weah (X. Cotentin)
George Weah (X. Cotentin)
Tir de Davide Ginola (X. Cotentin)
Tir de Davide Ginola (X. Cotentin)
Dussuyer ira chercher le ballon au fond de ses filets à deux reprises (Souvenirs de 1ère division)
George Weah devancé par Koot
George Weah devancé par Koot
La joie de Ginola et Weah (X. Cotentin)
La joie de Ginola et Weah (X. Cotentin)
Valdo lutte pour le ballon
Tir de Valdo
Ricardo
Le Kop de Boulogne (X. Cotentin)
Le Kop de Boulogne (X. Cotentin)
Le Virage Auteuil (X. Cotentin)
Le Virage Auteuil (X. Cotentin)

Vidéo :


Compte-rendu (Xavier Cotentin, Paris Go) :

MANGEZ DU SUCRE !

Avec comme entre autres invités Francis BORELLI et Safet SUSIC, le Parc des Princes avaient un parfum de nostalgie pour cette rencontre entre prétendants à une qualification européenne. Le public, friand de son histoire, retrouva sa mémoire en saluant comme il se doit le retour d’un de ses enfants prodiges et de son ex-président exubérant. Deux légendes du club parisien pour 32 000 supporters fidèles…

LE MATCH

« Safet, Safet, Safet !!! »

S’il est un joueur étranger qui aura marqué les esprits des fans du club de la capitale, s’il doit y en avoir un, c’est bel et bien Safet SUSIC. En effet, l’ancien international yougoslave, figure emblématique du club parisien avant l’arrivée de CANAL +, n’a laissé personne insensible et son départ, forcé ne l’oublions pas, a été ressenti comme un sacrilège. Il fallait peut-être tourner la page mais certainement pas de la façon dont cela a été fait. Quoiqu’il en soit, les associations de supporters ne pouvaient passer à côté de ces retrouvailles. Retrouvailles fêtées par des animations dans les tribunes et par un geste qui aura certainement touché l’ancien prodige puisqu’une poignée de minutes avant le coup d’envoi, des représentants des SUPRAS et des LUTECE FALCO lui remirent un chèque d’une valeur de 5 000 Francs pour son association caritative en ex-Yougoslavie. Il fallait le souligner.

En revanche sur le terrain, l’entraîneur azuréen et sa formation toujours en course pour l’Europe risquaient de ne pas recevoir le même accueil. Dernière rencontre avant la demi-finale aller de CHAMPIONS LEAGUE, ce PARIS SG/AS CANNES allait permettre d’une part de se mettre en condition mais également d’autre part de tenter de renouer avec le succès et de prendre une revanche sur le match aller où le club de Francis BORELLI avait défait les Parisiens trois buts à deux à la Bocca. Devant un peu plus de 30 000 spectateurs, les pensionnaires du Parc des Princes ne mirent pas bien longtemps à se mettre à l’ouvrage et à bousculer les coéquipiers du prometteur Patrick VIEIRA. Illustration durant le premier quart d’heure où la déferlante rouge et bleue s’abattit littéralement sur la défense cannoise et à force de pousser, celle-ci finit par céder une première fois à la 17ème minute. Le PSG obtient un corner côté droit, Candido Filho VALDO se charge de le tirer et José COBOS de le convertir en but d’une tête décroisée au premier poteau. Première réalisation sous la tunique francilienne pour le défenseur originaire de Strasbourg saluée tant par ses coéquipiers que par le public !

L’équipe azuréenne, véritablement prise à la gorge, fait ce qu’elle peut pour repousser les attaques locales ce qui se traduit par un nombre incalculable de corners et de situations très chaudes pour l’excellent gardien qu’est Michel DUSSUYER malgré ses trente-cinq printemps. A la 36ème minute cependant, le dernier rempart de SUSIC va être contraint d’aller chercher le ballon dans ses filets une deuxième
fois. Francis LLACER vient de récupérer le cuir au milieu de terrain et le donne à George WEAH. L’international libérien fait mine de partir droit au but avant de lancer parfaitement David GINOLA qui déclenche une puissante frappe du droit passant entre DUSSUYER et le poteau gauche. Cela fait 2 à 0 pour l’équipe de la capitale et l’on se dit que cela ne va pas s’arrêter là. En tout cas, à la mi-temps Luis FERNANDEZ est en passe de prendre sa revanche sur son ancien partenaire, mais gare à la réaction.

A l’entame de la seconde période, les « rouges et blancs » reviennent avec de meilleures dispositions et comme le PSG n’est plus aussi dominateur qu’en première, l’ASC va se procurer quelques occasions en partie grâce à son joker de luxe KOZNIKU qui voit une première fois sa reprise de la tête louper d’un cheveu la lucarne gauche de Bernard LAMA avant de se heurter un peu plus tard au portier guyanais. Les 30 000 témoins assistent donc à une belle rencontre et se disent que Michel DUSSUYER vraiment de beaux restes lorsque celui-ci s’interpose de nouveau devant Mister George !

A un quart d’heure de la fin du match, le coach parisien fait rentrer Pascal NOUMA à la place de David GINOLA qui reçoit une véritable ovation avant de s’en aller aux vestiaires. « El Magnifico » a fait fort, le public l’en remercie. Dix minutes plus tard, la belle soirée manque de tourner au vinaigre lorsque Laurent CHARVET, rentré à la place de Kader FERHAOUI, trompe Bernard LAMA de près suite à un service de KOZNIKU. Cependant, le onze francilien ne va pas se faire piéger et empochera les trois points de la victoire. Il fallait bien cela pour se mettre en jambes…

LES NOTES :

LAMA : 13/20. Promu capitaine du fait de l’absence d’Alain ROCHE et de la non-titularisation d’Antoine KOMBOUARE, Bernard a passé une soirée somme toute tranquille mis à part quelques actions chaudes en seconde période.
LLACER : 13/20. Match propre du leader du TOP BUT qui a bien couvert son couloir tout en se permettant quelques montées dont une sera à l’origine du second but.
DIENG : 13/20. Titularisé en défense centrale à la place d’Alain ROCHE, Oumar a parfaitement accompli sa tâche en compagnie de RICARDO.
RICARDO : 14/20. Son absence à répétitions des terrains n’a altéré en rien ses qualités. RICARDO est toujours un monstre de solidité et de lucidité.
COBOS : 15/20. Depuis le temps qu’on l’attendait ce but, hein ? José, outre ce premier pion, a réalisé un match plein sur tous les plans. Remplacé par Antoine KOMBOUARE à la 70ème minute.
BRAVO : 14/20. Encore un gros boulot effectué au milieu de terrain de la part de Daniel. Tacles, remises, pressing, une prestation habituelle en somme !
GUERIN : 13/20. A l’image de son coéquipier, Vincent fut une nouvelle fois un des poumons de son équipe. Très précieux dans la récupération et les démarrages offensifs.
VALDO : 14/20. Le 3ème étranger risque bien d’être Candido pour la venue des champions d’Italie tant il a rayonné sur la partie. Omniprésent dans tous les compartiments du jeu, comment se passer de lui ?
RAI : 12/20. Ce n’est décidément pas la grande forme. Très discret tout au long des 90 minutes, ne s’est montré que trop rarement à son avantage…
WEAH : 13/20. Même s’il n’a pas trouvé le cadre, l’international libérien a donné du fil à retordre au gardien cannois. A l’origine du second but.
GINOLA : 15/20. Époustouflant ! David a réalisé une de ses meilleures prestations au Parc. Un but superbe, des dribbles qui ont donné le tournis à ses défenseurs, côté gauche ou droit.Remplacé par Pascal NOUMA à la 75ème minute.


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s