PSG – Real Madrid 0-0, 21/10/15, Ligue des Champions 15-16

Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-psg-real-des-parisiens-timides-des-madrilenes-solides-21-10-2015-5207033.php)

Mercredi 21.10.2015, Ligue des Champions, Groupe A, 3e journée (2e place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – C.F. REAL MADRID (Esp.)  0:0 (0:0)
– 46 858 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Ezequiel Lavezzi, 80′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Ángel Di María (Lucas Moura, 67′), Zlatan Ibrahimović, Edinson Cavani (Javier Pastore, 66′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Serge Aurier, Blaise Matuidi et Marco Verratti.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Billet :

(collection @JonasSatin)
(collection @JonasSatin)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3391/54461/match/Paris-Real-Madrid-0-0/Paris-Real-Madrid-0-0)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Serge Aurier aura bien contenu Ronaldo
Serge Aurier aura bien contenu Ronaldo
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3391/54461/match/Paris-Real-Madrid-0-0/Paris-Real-Madrid-0-0)
Lucas échappe à un tacle (Ch. Gavelle)
Dégagement acrobatique de Marco Verratti
Dégagement acrobatique de Marco Verratti
Photo Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-psg-real-des-parisiens-timides-des-madrilenes-solides-21-10-2015-5207033.php)
Angel Di Maria n’aura pas spécialement brillé face à ses anciens coéquipiers…
Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-psg-real-des-parisiens-timides-des-madrilenes-solides-21-10-2015-5207033.php)
Kevin Trapp aura réussi à garder ses cages invaincues (O. Lejeune)

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris a encore du travail

Le choc entre le PSG et le Real Madrid a accouché d’un match nul 0-0 qui n’est pas une si mauvaise opération pour les Parisiens vu la première période loupée. Le PSG n’a jamais réellement su imposer son jeu ni bousculer le Real Madrid, régulièrement dangereux malgré ses absents.

Le match :

Malgré un onze très amoindri, le Real Madrid ne tarde pas à entrer dans son match et Matuidi doit sauver dans sa surface devant un Madrilène dès la 3ème minute. Le PSG met un peu plus de temps dans la partie et se crée finalement sa première occasion par Matuidi à la 11è quand le Français récupère un ballon devant la surface adverse puis frappe du gauche mais Navas capte. Paris n’arrive pas à mettre en danger le Real qui reprend peu à peu le contrôle du match, chaque équipe exploitant parfaitement la moindre faille adverse et les Parisiens en montrent plus que leurs adversaires. A la 25ème minute, Trapp doit même sauver une première fois son équipe quand Jesé le défie en duel après une superbe passe de Kroos.

Ce duel marque le début de la réelle période de domination madrilène et elle va se prolonger jusqu’à la pause, le PSG n’arrivant jamais à mettre hors de position la défense du Real. Au contraire, les Espagnols se montrent dangereux à la 35ème minute quand Jesé centre Ronaldo qui claque une tête trop piquée que Trapp peut dégager en corner. Sur celui-ci, c’est encore CR7 qui domine dans les airs et Trapp dégage au-dessus sa barre. Le Real continue d’accélérer et fait mal, provoquant des corners. Sur l’un d’entre eux joué en deux temps avec Marcelo, c’est le feu dans la surface du PSG et Maxwell dégage dans ses 5,5m. La dernière occasion avant la pause est encore pour les visiteurs avec une frappe de Casemiro que Trapp dévie en corner. A la pause, le PSG n’a pas réussi à mettre le feu dans la défense adverse ni même imposé son jeu et son meilleur est son gardien, impeccable…

Les Parisiens reviennent mieux après la pause et, dès la 48ème, Motta arrive enfin à trouver Cavani dans la surface sur un centre au premier poteau que l’Uruguayen coupe de la semelle mais le cadre se dérobe. Quelques instants plus tard, Verratti offre néanmoins un superbe coup-franc à Ronaldo mais la tête d’Ibra dévie la frappe et on se dirige de plus en plus vers un schéma avec le PSG qui tente de construire plus haut et un Real Madrid qui compte sur les contres. Aurier et Maxwell se retrouvent parfois à sauver des situations chaudes mais le PSG devient plus intéressant sur les phases d’attaques placées, notamment parce que Verratti commence à pousser ses actions. A l’heure de jeu, Paris pousse enfin réellement et se crée des opportunités puisque Ibrahimovic rate le cadre de de la tête sur un bon centre de Maxwell avant que la frappe de Di Maria ne force (enfin) Navas à se coucher.

Blanc tente alors de faire basculer le match en sortant Cavani et Di Maria pour Pastore et Lucas à la 66ème minute et, après un temps d’adaptation, Paris repart de l’avant avec une belle présence devant le but, une nouveauté. Sur un contre joué à une vitesse folle, c’est toutefois Ronaldo qui est à deux doigts d’ouvrir le score mais sa frappe du gauche aux 6m est trop croisée et lèche le poteau opposé. Malgré cette alerte rouge, Paris repart à l’assaut et un centre de Matuidi permet à Lucas de claquer une tête qui n’attrape toutefois pas le cadre. La fin de match perd toutefois en intensité avec des Madrilènes qui défendent mieux mais attaquent également moins. Seules quelques alertes sur coups de pieds arrêtés amènent un peu de danger mais Silva veille tandis que le PSG n’arrive plus à déstabiliser le Real Madrid dans le jeu. Seul un dernier ballon chaud dans la surface fera passer un frisson mais cela ne suffira pas.

Le match se finit finalement sur ce 0-0 décevant dans le spectacle mais pas forcément dans l’intensité. Le PSG a au moins pu mesurer l’écart qui le sépare d’une des meilleures équipes d’Europe, même privée de beaucoup de ses meilleurs joueurs.

L’impact au classement :

Suite à ce résultat, le Real Madrid reste en tête du classement de la poule avec 7 points, comme le PSG, mais est devant à la différence de buts générale (+6 contre +5).

Réactions :

Laurent Blanc :

Satisfait du match de ce soir ?
«Non, puisqu’on n’a pas obtenu le résultat que l’on cherchait. On est forcément déçus mais il faut quand même une analyse des deux mi-temps et la première mi-temps a été beaucoup plus décevante que la seconde, j’en veux pour preuve les améliorations qu’il y a eu en 2ème mi-temps, notamment au niveau de la maîtrise. En première mi-temps, on a été très bien dans la construction du jeu dans notre partie de terrain, on a bien sorti le ballon derrière au niveau de nos 1ères passes mais on a perdu tous nos ballons au milieu de terrain. Non seulement on a perdu le ballon de manière très rapide et on le leur a rendu, ce dont ils étaient ravis, mais cela ne nous a pas permis d’être dangereux et surtout de sortir le bloc, nous mettant toujours sur la défensive. Cela a été nettement meilleur en deuxième mi-temps et ce qu’on a vu du PSG en première mi-temps, on l’a vu au Real en 2nde mi-temps avec des joueurs qui faisaient des mauvais choix et des mauvaises passes alors qu’ils réussissaient tout en 1ère techniquement. On avait beaucoup d’ambition en début de match, c’est bien mais il faut avoir les moyens de le mettre en pratique sur le terrain. Et là, cela a été plus compliqué et difficile que prévu. »

Son trio d’attaque :
« Dans ce domaine-là, avec notre philosophie de jeu, il faut qu’on soit patients. On a l’habitude de repartir de derrière et d’étaler notre équipe, ce qui fait que nos défenseurs sont très bas, que nos milieux sont dans la 1ère partie de notre moitié et de terrain et nos attaquants sont pratiquement à la ligne médiane. Il faut être patients quand on arrive à bien sortir le ballon comme on a pu le faire ce soir. On a été très bons dans ce domaine-là, le Real Madrid a essayé de nous gêner mais ils n’ont pas réussi mais, dans cette zone-là, quand on arrive à toucher un joueur offensif, il faut qu’on soit patients, on est encore trop loin du but adverse, on ne peut pas se permettre de perdre le ballon ou de faire des mauvais choix techniques car cela met dans l’embarras tout le collectif. Il y a eu cette correction en 2ème mi-temps, cela a été mieux, notamment en fin de match. Alors, on s’est ouverts aux contres de Madrid mais c’était le prix à payer pour essayer de gagner ce match, quitte à prendre ce risque. Sur un corner, on a failli prendre un but sur un contre mais on sait qu’ils vont très vite. J’aurais aimé qu’on puisse avoir ce style de jeu dans les deux mi-temps. On ne l’a pas fait, on a été très moyens dans ce domaine et, à cause de ça, on a manqué de force offensive, de percussion, à cause de ça. »

Des satisfactions ce soir ?
« Il y en a. Depuis tout à l’heure j’entends qu’on attendait le PSG et on peut être déçus. On pouvait penser que le PSG pouvait dominer cette équipe du Real mais on s’aperçoit que, pour dominer le Real, il faut être très très bon, même s’ils avaient quelques absences. Peu d’équipes dominent le Real Madrid et on l’a encore vu. On ne l’a pas dominé mais on a rivalisé. Et ils ne nous ont pas dominés de manière très nette. C’est pour ça que je dis que le nul est équitable. Madrid peut avoir les mêmes conclusions et, défensivement, le PSG a été très bon. On s’attendait à ce que le PSG soit très bon offensivement pour marquer des buts mais, aujourd’hui, notre grande satisfaction vient de notre défense, de notre gardien, de notre milieu de terrain, de notre bloc. J’aurais aimé un petit peu plus de puissance offensive. On pouvait s’attendre à un match ouvert avec des buts mais, malgré la qualité des joueurs, cela a fini à 0-0. »

Un PSG qui aurait pu faire la différence sur la fin du match :
« Ce qu’on a fait durant les 10 dernières minutes, on aurait aimé le faire plus souvent, notamment en 1ère mi-temps, pour essayer de montrer à cette équipe-là qu’on la respectait, certes, mais qu’on n’avait pas peur. Je pense que c’était le cas mais il faut le démontrer sur le terrain. Paradoxalement, on a fait des mauvais choix techniques et des pertes de ballons rapides qui n’ont pas permis de mettre en difficulté cette équipe de Madrid, de la faire encore plus courir. En 2ème mi-temps, on les a faits courir et, à la fin, ils étaient près de la rupture. Mais on était nous aussi très fatigués. »

L’entrée de Pastore
« Il a amené ce qu’il a amené mais il y avait aussi la fatigue de tous les joueurs sur le terrain. On a l’air d’être surpris que Javier peut nous amener de la maîtrise du ballon. On en manquait justement en 1ère mi-temps et je pensais qu’avec l’équipe alignée en 1ère période, on pouvait avoir la maîtrise technique. En deuxième mi-temps, on a fait rentrer des joueurs qui nous ont permis de l’avoir, notamment Javier. Dans ce domaine-là, on sait très bien qu’il est très bon. »

Quel espoir pour Zlatan ?
« Il faut toujours être optimiste, c’est le rôle de l’entraîneur car l’effectif du PSG ne va pas forcément beaucoup évoluer dans l’année donc il faut être optimiste avec les garçons qui jouent, avec ceux en difficultés, en méforme, avec ceux qui ne jouent pas car l’effectif est là pour l’année et c’est avec cet effectif que tu rempliras les objectifs fixés. Je n’ai pas le choix, et que ce soit Zlatan ou les autres, car il y a beaucoup de choses à dire individuellement, et il faut que tout le monde soit très fort dans ce genre de match pour mettre en difficultés un grand d’Europe comme l’est le Real Madrid. A nous de faire en sorte que tous les joueurs, y compris Zlatan, soient dans la meilleure des formes dans un futur assez proche. J’ai le choix de ne pas le mettre dans la composition d’équipe, de lui donner 15 jours de repos aussi mais j’ai aussi le choix de l’encourager, de le faire travailler, lui ou un autre, pour être à son meilleur niveau quand il le faudra, sur des matches comme aujourd’hui mais aussi sur d’autres beaucoup plus décisifs dans le courant de la saison. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s