Créteil – PSG 3-2, 13/07/05, amical 05-06

Jérôme Rothen

Mercredi 13.07.2005, match amical de pré-saison à Yerres, au Stade Léo-Lagrange :
U.S. CRÉTEIL-LUSITANOS (D2) – PARIS ST-GERMAIN F.C. 3:2 (0:0)
– 4 000 spectateurs environ. But : Moreira, 50′, Rui Pataca, 63′, Fabrice Pancrate, 72′, Jean-Michel Badiane, 82′, Sissoko, 90′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo (Nicolas Cousin, 57′) – Bernard Mendy (Stéphane Pichot, 46′), Jean-Michel Badiane, Sylvain Armand, Jean-Hugues Ateba (Boukhary Dramé, 46′) – Christophe Landrin (Fabrice Pancrate, 46′), Modeste M’Bami (Hocine Ragued, 46′), Édouard Cissé (Rudy Haddad, 77′), Jérôme Rothen (Branko Boskovic, 46′) – Alioune Touré, Rudy Haddad (Filipe Teixeira, 46′). Entraîneur : Laurent Fournier.


Maillot utilisé :

Collection MaillotsPSG
Maillot extérieur 2005-06 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Christophe Landrin
Christophe Landrin
Edouard Cissé balle au pied
Edouard Cissé balle au pied
Sylvain Armand
Sylvain Armand
Jérôme Rothen
Jérôme Rothen
Il faisait très chaud à Yerres...
Il faisait très chaud à Yerres…

Compte-rendu (psg.fr) :

Créteil plus réaliste

Dominateur une grande partie de la rencontre, la deuxième de la phase de préparation d’avant-saison, le Paris Saint-Germain s’est incliné face à Créteil (2-3) mais a longuement fait preuve, en attendant le retour des internationaux, de dispositions collectives intéressantes…

Bien plus en jambes – et c’est logique – que face aux Girondins, les protégés de Laurent Fournier imposaient d’entrée de jeu leur mainmise technique sur les débats. Disposé en 4-4-2, la paire défensive Badiane-Armand ayant pour pendant, devant, le duo Touré-Haddad, le PSG s’attachait à bien faire circuler le ballon. Les Parisiens se créaient d’ailleurs la première grosse occasion de but. Suite à un rush de Touré, le ballon revenait sur la tête d’Haddad puis dans les pieds de Jérôme Rothen, dont l’envoi flirtait dangereusement avec le montant gauche de Trivino (6e).

La réplique cristolienne était timide. En attaque, l’ancien Montpelliérain Rui Pataca, épaulé par Boulebda (bon tir de loin, 25e), tentait de secouer le cocotier, en vain. Après de bons mouvements collectifs, Touré sollicitait à plusieurs reprises Trivino (19e, 26e et 33e). Bien organisés et attentifs, les Rouge et Bleu n’allaient en fait être que rarement inquiétés par leurs adversaires tout au long de la première période.

Il fallait même un superbe parade du portier de Créteil pour empêcher qu’une tête d’Haddad à la réception d’un coup-franc de Rothen ne se transforme en ouverture du score pour le PSG (29e). Après un nouvel envoi d’un Haddad décidément insaisissable (36e), Trivino sortait aux-devants de Touré (37e) et permettait aux siens de regagner les vestiaires sans avoir encaissé le moindre but. Un petit exploit assurément au regard de la physionomie des quarante-cinq premières minutes de jeu.

Un final fou

A la mi-temps, Laurent Fournier procédait à la traditionnelle rotation d’effectif qui caractérise les premières rencontres de préparation. Pichot, Dramé, Pancrate, Ragued, Boskovic et Teixeira entraient en jeu en lieu et place de Mendy, Ateba, Landrin, M’Bami, Rothen et Haddad. Recadrés par leur entraîneur à la pause, les joueurs de l’US Créteil revenaient sur la pelouse du stade Léo Lagrange décidés à ne plus subir.

Mieux, sur une action individuelle, Moreira surprenait les Rouge et Bleu et plaçait une belle frappe lointaine dans la lucarne du but gardé par Jérôme Alonzo. Imparable (0-1, 50e). Paris réagissait par Boskovic, sur coup-franc, mais Levaux, le suppléant de Trivino, se détendait (55e) avant de stopper une nouvelle tentative du Serbe (57e). Un nouveau miracle suivi hélas par la réalisation de Rui Pataca, sur une remise de Moreira (0-2, 63e).

La dernière demi-heure de jeu, marquée notamment par les essais de Teixeira (70e), Touré (79e) et Pancrate (86e), allait offrir un scénario idéal aux amateurs de spectacle. On assistait dans un premier temps à une bonne percée de Pancrate, qui réduisait le score (1-2, 72e). Comme que l’éventualité d’un hold-up cristolien s’avérait particulièrement illégitime, Badiane profitait d’un corner de Boskovic pour placer une tête égalisatrice et laisser exploser sa joie (2-2, 82e). Malheureusement, Sissoko, dans les arrêts de jeu, donnait la victoire aux Cristoliens (2-3, 90e). En attendant samedi et la première apparition de la saison des internationaux et malgré la défaite, Paris se sera créé une multitudes de situations de but.

Réactions :

Laurent Fournier (entraîneur du PSG) : « Ce fut beaucoup mieux que face à Bordeaux puisque nous nous sommes créés pas mal d’occasions de but. Maintenant, nous avons manqué de rigueur défensive puisque nous prenons trois buts sur les trois occasions de Créteil. Néanmoins, nous continuons notre progression. Je juge les joueurs en présence. Je crois que nous progressons dans le jeu, nous avons essayé de poser le ballon. Face à Nice, samedi, tout le monde sera là. Ce soir, dix-huit joueurs étaient convoqués et on sait que certains sont susceptibles de partir. Cela fait partie de la vie d’un club, des joueurs. Tout le monde a toutefois fait son match. »

Jérôme Rothen (milieu de terrain du PSG) : « Il y a du positif. Nous avons eu beaucoup plus d’occasions de buts que face à Bordeaux, nous étions mieux dans le jeu. Il manque juste le résultat. On sait également qu’il manquait des joueurs. Ca commence à venir au niveau du rythme et de la vivacité. Il va falloir trouver nos repères. Maintenant, il ne faut pas se tromper d’objectif. L’objectif, c’est d’être bien le 30 juillet. Là, c’est beaucoup mieux que face à Bordeaux. Donc c’est bien. »

Christophe Landrin (milieu de terrain du PSG) : « C’était mieux que face à Bordeaux, nous nous sommes d’ailleurs créés plus de situations dangereuses. C’est encourageant même s’il s’agit tout de même d’une défaite et que nous sommes tous des compétiteurs. Maintenant, il y avait plus de jambes aujourd’hui que vendredi dernier, contre les Girondins. »


Le stade :

Vue aérienne du stade Léo-Lagrange
Vue aérienne du stade Léo-Lagrange

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s