PSG – Sochaux 3-1, 04/01/06, Ligue 1 05-06

Christophe Landrain (Ch. Gavelle)

Mercredi 04.01.2006, Championnat de France, Ligue 1, 20e journée (3e place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD  3:1 (1:0)
– 36 806 spectateurs. Buts : Christophe Landrin, 28′ ; B.Sène, 55′, Fabrice Pancrate, 57′, Pedro Pauleta, 74′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand – Christophe Landrin (Édouard Cissé, 86′), Modeste M’Bami, Vikash Dhorasoo, Jérôme Rothen – Pedro Pauleta, Fabrice Pancrate (Sergueï Sémak, 89′). Entraîneur : Guy Lacombe.
Avertissements à Christophe Landrin, Pedro Pauleta et Jérôme Rothen.


Maillot utilisé (à manches longues) :

dom0506
Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Fabrice Pancrate à la lutte (Ch. Gavelle)
Fabrice Pancrate à la lutte (Ch. Gavelle)
Joie des parisiens (Ch. Gavelle)
Joie des parisiens (Ch. Gavelle)
Christophe Landrain (Ch. Gavelle)
Christophe Landrain (Ch. Gavelle)
La tribune G
La tribune G
Messages de soutien des supporters à Laurent Fournier, limogé par la direction
Messages de soutien des supporters à Laurent Fournier, limogé par la direction
Le Virage Auteuil et la tribune G
Le Virage Auteuil et la tribune G
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne

Vidéo (les buts parisiens) :


Compte-rendu (psg.fr) :

Une sortie réussie

Le trac des premières minutes passé, Guy Lacombe a donné de la voix afin de conduire le PSG jusqu’à la victoire. Le metteur en scène parisien n’a donc pas tremblé pour son baptême du feu dans un stade tout acquis à la cause des Rouge et Bleu. Paris commence l’année 2006 sur les chapeaux de roue.

Telle une Première de cinéma, les débuts de Guy Lacombe sur le banc du PSG étaient attendus par bon nombre de fans Rouge et Bleu. La salle est bruyante, illuminée, mais les acteurs bien décidés à assurer le spectacle. Dans le froid, le show peut débuter…

Et le casting est alléchant et déjà bien rodé puisqu’en raison de la non-qualification (temporaire) de Cristian Rodriguez, Guy Lacombe a aligné un onze de départ sans surprise. Dans une enceinte loin d’être hostile au coach parisien, en dépit des banderoles remerciant Laurent Fournier, le PSG met doucement son jeu en place. Une première frappe de Pauleta hors cadre (4e), puis une tête de Landrin trop appuyée (7e) soulèvent les premiers applaudissements.

Le scénario semble bien maîtrisé et les Parisiens développent un football plaisant. Rothen combine ainsi avec Landrin et sert Pancrate à l’entrée des six mètres qui se heurte à Richert qui surgit (17e). C’est ensuite la main ferme du portier qui s’interpose entre une puissante frappe de Rothen et le but sochalien. Incontestablement le danger approche.

Et de 13 pour Pedro Pauleta !

Alors que Letizi vient de toucher son premier ballon sur une sortie aérienne, Mendy lance la contre attaque. L’ailier parisien s’infiltre dans la surface doubiste, efface N’Daw et sert Landrin qui, du bout du pied, ajuste Richert mal inspiré sur ce coup-là (1-0, 26e).

L’entracte grippe la machine Rouge et Bleu, et Sene, qui postule dans la catégorie « découverte de l’année », catapulte le centre de Brunel dans la lucarne de Letizi (1-1, 55e). Comme dans tout bon film, il fallait bien que le héro connaisse un revers. Un revers, certes, mais de courte durée, puisque sur une contre attaque menée par Dhorasoo, Pancrate hérite d’un bon centre de Rothen et ajuste Richert d’une frappe aux rebonds capricieux (2-1, 57e).

Act 2, scène 1 -. Car le spectacle n’est pas terminé et la fin s’annonce prometteuse. Rothen talonne pour Armand qui ajuste un centre millimétré en direction de Pauleta. L’Aigle des Açores prend son envol et fouette le ballon de la tête pour inscrire le but du K.-O. (3-1, 74e). Paris est bien décidé à ne pas faire de la figuration et poursuit son pressing incessant. Le 14e but de l’artilleur parisien n’est pas loin, mais Richert veille aux grains (85e).

Avec cette victoire convaincante, le PSG se place provisoirement en position de dauphin. Une prestation réussie qui demande confirmation samedi contre Vermelles (Coupe de France), mais surtout jeudi prochain à Toulouse en championnat. Comme l’espérait Guy Lacombe cette semaine, le rideau s’est baissé sur un Parc heureux.

Réactions :

Guy Lacombe (entraîneur du PSG)
«On a vu un beau PSG mais il y a encore beaucoup de choses à faire, notamment le début de la deuxième période qui m’ennuie un petit peu. Il y a des choses à améliorer au niveau de la cohésion, du bloc. Sur le plan offensif, plus de soutien. Il y a encore des choses à travailler. Maintenant, le troisième but est magnifique, tout est en simplicité, à une touche. Et là on retrouve des joueurs de qualité. Je remercie le public. Il a compris que j’étais là pour l’aider, lui faire plaisir, aider à l’équipe à bien marcher, à avoir du bonheur. Je tiens à les remercier.»

Pierre Blayau (Président du PSG)
«Je suis très heureux de cette victoire, je voudrais la dédier aux supporters. Je veux qu’ils sachent qu’on travaille pour le club. Je les remercie pour les encouragements qu’ils ont continué d’apporter aux joueurs. On m’annonçait des banderoles, j’ai vu des banderoles qui appelaient au respect de Laurent Fournier. Il n’y a aucun problème là-dessus, nous respectons le travail qu’a fait Laurent Fournier. Ce soir, on gagne un match. Ce n’est qu’un match, trois points sur les cinquante-sept à prendre dans cette deuxième partie de saison. En tout cas, cette victoire, c’est pour les supporters.»

Dominique Bijotat (entraîneur de Sochaux)
«On avait bien repris en deuxième période, on a le bonheur d’égaliser. Le regret est de ne pas avoir fait douter Paris en égalisant. Ensuite, il y a ce troisième but de qualité, ce qui indique celle des joueurs adverses.»

Christophe Landrin (milieu de terrain du PSG)
«C’est un nouveau championnat qui débute. Après, le reste est anecdotique, que ce soit Fabrice (NDLR : Pancrate) ou moi, même si c’est bon pour la confiance personnelle. Si nous pouvions aller de l’avant le plus longtemps possible, ce serait bien. Il faut aller dans la continuité, on espère continuer. Il faudra garder nos performances à domicile à l’extérieur. Cette victoire est le fruit du travail notamment effectué cette semaine. On en a bavé en stage, en particulier physiquement. C’est une récompense.»

Jérôme Rothen (milieu de terrain du PSG)
«C’est bien, on est dans la continuité. On avait gagné face à Rennes, on continue, on avance. On prend trois points et on se remet en question dans trois jours. Cette semaine, nous avons beaucoup travaillé sur l’aspect de jouer ensemble et le fait de garder le ballon.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s