Servette Genève – PSG 2-6, 15/01/02, amical en salle 01-02

Les parisiens regagnent les vestiaires après une belle victoire

Mardi 15.01.02, match amical en salle (5 contre 5) à Genève à la patinoire des Vernets :
SERVETTE F.C. (Sui.) – PARIS ST-GERMAIN F.C. 2:6 (1:1)
– ? spectateurs. Buts : Ibrahim et Robert pour le Servette ; Edouard Cissé (3), Agostinho (2) et Beranrd Mendy pour le PSG.
L’Équipe du PSG : ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?. Entraîneur : Luis Fernandez.

Si vous connaissez la composition et les détails manquants, merci de nous contacter!


Maillot utilisé :

Maillot domicile 01-02 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 01-02 (collection MaillotsPSG)

Affiche :

0102_CoupeDesRois_affiche


Photos du match :

Echauffement avant le coup d'envoi
Echauffement avant le coup d’envoi
Les parisiens regagnent les vestiaires après une belle victoire
Les parisiens regagnent les vestiaires après une belle victoire
Les supporters parisiens
Les supporters parisiens

Compte-rendu (psg.fr) :

Paris en matador

Paris et l’Espanyol de Barcelone se sont ouvert facilement la route de la finale.

Au moment des présentations, les champions à l’applaudimètre ce sont les lusophones. La forte colonie portugaise qui réside en Suisse est venue admirer quelques-unes des stars du Benfica Lisbonne. Mais sur le parquet, cela se passe bien différemment. L’international roumain, Constantin Munteanu fait parler la poudre. Sa prestation en fait l’un des hommes de la soirée. Mais il y a un autre jeune homme qui brille à l’Espanyol, et que l’on connaît bien du côté de Paris, c’est Enrique de Lucas. Son entrée en jeu est tout aussi positive (un but et une passe décisive). Bilan des courses : les Portugais sauvent l’honneur deux minutes avant la sirène, mais ce n’est pas suffisant pour empêcher les Espagnols d’en remettre une dernière couche.

Cissé et Agostinho, les fines lames

Vient le tour de Paris. Face à une très jeune équipe de Genève (beaucoup d’absents, voir par ailleurs), le cinq de départ parisien (Alonzo, El-karkouri, Cissé, Agostinho, Cristobal, Alex) avance avec prudence. Luis Fernandez est resté dans une loge aux côtés de Lionel Dreksler pour suivre la rencontre. C’est donc son staff, Jean-Louis Gasset en tête, qui s’y colle ce soir.

Après quelques minutes cahin-caha, les entrées en jeu de Mendy et de Llacer vont permettre de déverrouiller la situation. Une première accélération de Mendy ouvre la marque. Juste avant que Bengelloun ne se fasse surprendre par Ibrahim qui remet tout le monde d’accord. Mais Le Servette va même prendre le contrôle des opérations, après que Cissé ait commis l’irréparable dans sa surface. La victime, Robert, se faisant justice lui-même.

Mais Edouard Cissé n’est pas du genre à se laisser abattre. Avec Agostinho, la complémentarité va être totale. Après avoir touché du bois sur un joli coup de tête, Agostinho place une volée imparable (2-2). Puis c’est au tour de ce dernier de rendre la politesse à Cissé, qui donne l’avantage à Paris, à bout portant (3-2). Une longue chevauchée de El-Karkouri permet même à Cissé d’augmenter son capital. Dès lors, Paris déroule. Une une-deux, Alex-Agostinho, et un exploit individuel de Cissé, permettent au Portugais et à ce dernier de mettre Paris définitivement à l’abri.


Salle :

La patinoire des Vernets
La patinoire des Vernets

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s