Strasbourg – PSG 0-4, 22/08/92, Division 1 92-93

Samedi 22.08.1992, Championnat de France, Division 1, 3e journée (1re place), à Strasbourg, au Stade de la Meinau :
R.C. STRASBOURG – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:4 (0:1)
– 34 292 spectateurs. Buts : Laurent Fournier, 9′ ; George Weah, 60′, George Weah, 63′, François Caldéraro, 84′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Jean-Luc Sassus, Ricardo Gomes, Alain Roche, Patrick Colleter – Laurent Fournier (Daniel Bravo, 84′), Paul Le Guen, Vincent Guérin, Valdo Filho – George Weah, David Ginola (François Caldéraro, 80′). Entraîneur : Artur Jorge.
Avertissements à Patrick Colleter, David Ginola et George Weah.


Maillot utilisé (à manches courtes) :

Maillot domicile 1992-93 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1992-93 (collection MaillotsPSG)

Photo du match :

Paul Le Guen presse (HAC Foot Archives)
George Weah (HAC Foot Archives)
Ricardo au-dessus de la mêlée (HAC Foot Archives)
Valdo balle au pied (HAC Foot Archives)
Le parcage parisien
Le parcage parisien

Compte-rendu (France Football) :

9′ : relance de l’arrière de Valdo, qui donne à Ginola. Après une longue course sur le côté gauche, il feinte deux fois Pouliquen avant de centrer pour Fournier, qui, d’une reprise de volée puissante, bat Sanson (0-1).
60′ : Fournier part en contre et décale Weah, qui s’en va, seul, et d’une frappe sèche et lobée ajoute un deuxième but (0-2).
63′ : Keshi perd un ballon au milieu du terrain, tout de suite négocié par Ginola, qui lance Weah pour le troisième but parisien grâce à une petite balle placée à ras de terre (0-3).
84′ : cafouillage dans la défense strasbourgeoise. Weah, sur la droite, adresse un petit centre parfait pour Calderaro, qui, de près, confirme le succès spectaculaire de Pairs (0-4).

Note du match : 16/20

PARIS ENTRE EN SCENE (L’Humanité)

MONACO est déjà lourdement tombé à Auxerre, Marseille a été accroché à Toulon, puis Auxerre a chuté en terre nantaise : seul le Paris-Saint-Germain poursuit sa marche en avant, imperturbable, impressionnant, passant même une terrible correction au Racing-Club de Strasbourg (4-0), samedi, devant les 35.000 spectateurs de la Meinau.

Après trois journées de championnat, le P-S-G version 1992-1993 a marqué des buts (8), des points (6 en 3 matches) mais aussi les esprits en démarrant la compétition sur les chapeaux de roue. Un rythme que seul Montpellier a pu suivre jusqu’à présent, en gagnant pareillement ses trois premières rencontres…

En Alsace, l’équipe de la capitale a donc fait fort, à l’image de David Ginola, en forme internationale à quatre jours de France-Brésil, et de George Weah, auteur de ses deux premiers buts parisiens. Laurent Fournier – appelé dimanche en sélection à la place du Monégasque Jérôme Gnako, malade – et François Calderaro ont complété le succès d’un irrésistible P-S-G. «C’est sans doute le meilleur match que l’équipe ait joué depuis que nous nous sommes lancés dans cette aventure, soulignait après coup Michel Denisot. Ce soir, on a pris du plaisir, rien que du plaisir.»


Le stade :

Le stade de la Meinau
Le stade de la Meinau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s