PSG – Malmö 2-0, 15/09/15, Ligue des Champions 15-16

Le superbe but d'Angel Di Maria, son 1er sous nos couleurs...

Mardi 15.09.2015, Ligue des Champions, Groupe A, 1re journée (2e place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – MALMÖ F.F. (Suè.)  2:0 (1:0)
– 46 612 spectateurs. Buts : Ángel Di María, 4′ ; Edinson Cavani, 61′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Grégory Van der Wiel, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Marco Verratti, Thiago Motta, Blaise Matuidi – Ángel Di María (Ezequiel Lavezzi, 84′), Zlatan Ibrahimović (Javier Pastore, 75′), Edinson Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à David Luiz et Marco Verratti.


Maillot utilisé :

Troisième maillot 2015-16
Troisième maillot 2015-16

Billet :

1516_PSG_Malmo_billet


Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3389/53487/match/Paris-Malmo-2-0/Paris-Malmo-2-0)
Les parisiens avant le coup d’envoi, dans leur maillot anonyme faisant injure à nos couleurs (Ch. Gavelle)
Le superbe but d'Angel Di Maria, sont 1er sous nos couleurs...
Le superbe but d’Angel Di Maria, dès la 4ème minute…
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3389/53487/match/Paris-Malmo-2-0/Paris-Malmo-2-0)
Edinson Cavani doublera la mise en seconde période (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3389/53487/match/Paris-Malmo-2-0/Paris-Malmo-2-0)
Zlatan Ibrahimovic, de retour de blessure, sera relativement discret face à « son club », en dépit d’une superbe déviation sur le 2nd but (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3389/53487/match/Paris-Malmo-2-0/Paris-Malmo-2-0)
Quand un buteur en félicite un autre… (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Di Maria est déjà bien là

Le PSG recevait le Malmö FF à l’occasion de la première journée de Champions League et s’est imposé sans trembler face au club suédois. Di Maria a vite ouvert le score et régalé le Parc des Princes. Cavani a doublé la mise à l’heure de jeu et Paris commence idéalement.

Le match :

Pour cette première de la saison en Ligue des Champions, le PSG et son fameux maillot noir ne mettent pas de temps à se mettre en route et Malmö est sous pression immédiatement malgré le 5-3-2 concoté par leur entraîneur. Les Suédois font l’erreur de laisser Verratti un peu trop seul et ce dernier va vite leur faire comprendre leur erreur. Au bout de quatre minutes seulement, il combine parfaitement avec Di Maria et l’envoie au but. Légèrement désaxé, l’Argentin avance jusque dans la surface, se met sur son pied gauche et envoie une frappe parfaite en pleine lucarne (1-0, 4e) :

Le PSG est bien parti et s’assure vite la possession du ballon, une base pour mettre en place son jeu et son énorme domination sur des Suédois dépassés par la qualité technique des Parisiens. Di Maria fait mal à chaque prise de balle et multiplie les caviars, notamment pour Zlatan. En deux balles longues, il lui offre deux occasions de buts que le grand attaquant ne parvient pas à conclure face au gardien, ce dernier jouant bien le coup à chaque fois. A la demi-heure de jeu, et après plusieurs centres de Van der Wiel repoussés de peu, Di Maria prend les choses en main et envoie une merveille de frappe enroulée de plus de 20m. Le cadre se dérobe d’un rien et Malmö s’en sort bien. Les Suédois s’offrent pourtant sur l’action qui suit leur première occasion avec Djurdjic qui domine Van der Wiel au duel avant de trop croiser sa frappe. La fin de la mi-temps est à l’image du reste avec un PSG largement dominateur, superbe dans ses constructions d’actions mais un poil maladroit dans ses dernières passes. A la pause, le score de 1-0 reste toutefois très bien payé pour Malmö, en souffrance permanente.

A la pause, Malmö fait un premier ajustement avec le retour au 4-4-2 mais Di Maria est toujours aussi insaisissable et sert Cavani au bout de 45 secondes à peine suite à un bon rush. L’Uruguayen se loupe mais l’Argentin est déjà de retour. C’est encore lui qui envoie Cavani au but mais ce dernier la joue collectif et sert Zlatan qui s’emmêle les pinceaux en très bonne position. Quelques secondes, après une alerte suite à un exploit personnel de Rosenberg, Di Maria tente sa chance d’une belle frappe enroulée des 20m mais le gardien adverse est solide et dévie en corner. Le PSG a toutefois du déchet en défense suite à des petites fautes de concentration et Malmö se monte parfois menaçant, malgré la domination d’ensemble du PSG. Peu avant l’heure de jeu, cela n’empêche pas Maxwell de tenter sa chance alors que tout le monde attendait un centre, forçant le gardien à un nouvel arrêt. Quelques instants plus tard, le même Maxwell est lancé par Ibra dans son côté gauche. Il s’enfonce et centre pour son ami qui dévie d’une sublime aile de pigeon pour Cavani, seul aux 6m, qui claque une tête imparable de près (2-0, 61e).

Le break est fait, enfin, et le troisième est tout proche sur l’action suivante quand Ibra sert Verratti seul aux 18m mais l’Italien décale Cavani qui tire fort. Le goal sauve, encore, et le PSG continue son travail de sape. Sur un corner de Di Maria, Luiz est d’ailleurs tout proche du 3-0 mais le gardien réussit encore un exploit. Le temps passe, le PSG continue de dominer, s’offre des belles situations mais n’enfonce pas Malmö pour autant alors qu’il le pourrait. Un carton bête de Verratti qui tape dans le ballon alors que l’arbitre a sifflé, le retour de Pastore à la place de Zlatan et l’ovation méritée de Di Maria à sa sortie sont même des petits événements dans cette fin de match tranquille, Malmö ayant rendu les armes depuis un long moment. Lavezzi s’offre tout juste une belle action mais le goal l’isole bien avec sa sortie et son centre redressé est intercepté juste devant la ligne. Quelques instants plus tard, suite à une belle interception de Verratti, il s’offre la dernière occasion du match d’une belle frappe.

Paris s’impose finalement 2-0 à l’issue d’une très belle prestation et s’offre une excellente entrée en Champions League.

Le classement :

Suite à cette victoire, le PSG est deuxième de la poule A avec trois points. Il est devancé par le Real Madrid, large vainqueur du Shakhtar Donetsk, à la différence de buts. Prochain match le 30 septembre prochain avec Donetsk/PSG et Malmö/Real Madrid.

Réactions :

Laurent Blanc :

Le match :
« Le premier match de Champions League est toujours un petit peu compliqué, je viens de voir les résultats, c’est compliqué pour tout le monde et il faut se mettre dans cette compétition qui est fantastique mais difficile aussi. Sur le match, il y a des choses à dire. Je pense qu’on a été un peu impatients en première mi-temps, il aurait fallu à mon avis préparer un petit peu plus les choses pour pouvoir mettre plus en difficultés cette équipe de Malmö, même si on s’est procurés quelques situations dangereuses. On en a conclu une, on aurait pu en conclure d’autres et, à la fin du match, on a le sentiment qu’on a gagné 2-0 mais qu’on aurait pu marquer un troisième ou quatrième but. »

Le but refusé en toute fin de match :
« Edi est hors-jeu sur le 3ème, c’est la nouvelle règle de l’UEFA, on est bien placés pour le savoir, j’étais au forum des entraîneurs. Quand un joueur perturbe le champ de vision du gardien de but, il est hors-jeu. Lavezzi n’est pas hors-jeu, c’est Edinson qui l’est mais on peut considérer qu’il gêne le déplacement ou le champ de vision du gardien. »

Le match de Di Maria :
« Il doit amener sa qualité d’abord mais quand j’entends qu’il doit métamorphoser le jeu du PSG, non. Il doit le bonifier parce qu’il a des très grandes qualités sur son côté droit, et aussi sur son côté gauche puisqu’il peut jouer des deux côtés d’ailleurs. C’est un garçon qui peut marquer pas mal de buts et il peut en donner aussi beaucoup à ses coéquipiers. Il doit bonifier le jeu du PSG. On peut constater aujourd’hui que ce n’est pas un hasard si l’animation du côté droit avec lui, Verratti et Van der Wiel a très bien fonctionné. »

L’entente Verratti / Di Maria :
« Vous savez, les très bons joueurs s’entendent toujours très bien. J’espère que ce sera le cas durant toute la saison. »

Angel Di Maria :

Son but et son match ce soir :
« Je dois avouer que je suis très content, nous avons fait un grand match, le match que l’on avait prévu de faire pour pouvoir gagner. On a bien travaillé, on a gagné et le premier match est toujours très important pour bien commencer en Champions League. Les choses ont bien marché. »

Son entente avec Verratti :
« C’est facile quand on joue à côté de grands joueurs et je pense que cela rend le jeu plus simple. Les autres en ont peur. Il y a une qualité de joueurs impressionnante au PSG et il faut en profiter. »

Le PSG qui monte en puissance dans la Champions League :
« Petit à petit. Il fallait bien commencer et je pense qu’on a fait ce qu’il fallait. Ce qui est important, c’est de continuer dans cette voie et, victoire après victoire, on se sentira plus en confiance. »

Zlatan Ibrahimovic :

Le match :
« C’était plus qu’un rêve et il est maintenant devenu réalité. La seule différence, c’est que j’ai joué contre mon propre club et pas avec eux. Mais c’était quand même une sensation extraordinaire de jouer contre ses anciens coéquipiers et son ancienne équipe, notamment des équipes suédoises. Ce ne sont pas des équipes que l’on voyait souvent en Ligue des Champions et ils la jouent maintenant. J’ai eu la chance de jouer contre eux, c’était vraiment un rêve devenu réalité. »

Plus gentil que d’habitude face à ses amis ?
« Non, non, j’étais motivé, croyez-moi. Je voulais marquer à la moindre occasion que je me suis procurée mais je n’ai pas eu la petite touche de réussite pour marquer au moment venu mais il faut que j’enchaîne les matches et que je joue davantage. Je me sens bien physiquement et je suis quand même content qu’on l’ait emporté, c’est l’essentiel. »

Le PSG cette saison :
« Nous sommes une équipe plus forte cette saison. Tout simplement parce qu’on a Di Maria en plus, on a aussi Kurzawa et Trapp. On a des grands joueurs qui doivent chacun trouver leur rôle dans l’équipe et, dès lors qu’ils seront à l’aise, on pourra profiter de leurs qualités et ils renforceront l’équipe. Cela fait plusieurs saisons que je suis là, l’équipe n’a pas beaucoup changé, ce sont les mêmes joueurs mais, tous les jours, tous les ans, on s’améliore et on accumule de l’expérience. Mais il est impossible de dire « on va aller là, faire ci, faire ça ». Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’on est plus forts que l’an dernier. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s