PSG – Bordeaux 2-2, 11/09/15, Ligue 1 15-16

L'ouverture du score d'Edinson Cavani, suite à une faute de main de Carrasso

Vendredi 11.09.2015, Championnat de France, Ligue 1, 5e journée (1re place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. GIRONDINS DE BORDEAUX  2:2 (2:1)
– 46 860 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 27′, Kevin Trapp, 30′ contre son camp, Edinson Cavani, 34′ ; Khazri, 78′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Maxwell Scherrer (Layvin Kurzawa, 67′) – Marco Verratti, Thiago Motta, Blaise Matuidi (Adrien Rabiot, 75′) – Ángel Di María, Edinson Cavani, Lucas Moura (Ezequiel Lavezzi, 72′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Serge Aurier et Edinson Cavani.
Expulsion : Saivet, 77′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3146/53320/match/Paris-Bordeaux-2-2/Paris-Bordeaux-2-2)
Lucas et Marco Verratti (Ch. Gavelle)
L'ouverture du score d'Edinson Cavani, suite à une faute de main de Carrasso
L’ouverture du score d’Edinson Cavani, suite à une faute de main de Carrasso
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3146/53320/match/Paris-Bordeaux-2-2/Paris-Bordeaux-2-2)
Angel Di Maria face à Poundjé (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3146/53320/match/Paris-Bordeaux-2-2/Paris-Bordeaux-2-2)
Le second but d’Edinson Cavani, sur coup franc (Ch. Gavelle)
Kevin Trapp, héros malheureux du soir, pas souverain sur le 1er but bordelais et coupable sur le second (Franck Fife)
Kevin Trapp, héros malheureux du soir, pas souverain sur le 1er but bordelais et coupable sur le second (Franck Fife)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Le cauchemar de Trapp

Le PSG recevait Bordeaux en match avancé de la 5ème journée et les Parisiens n’ont pu faire mieux que 2-2. S’ils ont dominé la première période (doublé de Cavani), ils ont été bien bousculés durant le second acte et rattrapés au score, pas aidés par un Trapp responsable de l’égalisation. Le PSG a désormais 13 points après 5 journées et reste en tête de la Ligue 1.

Le match :

Paris commence très bien la rencontre et les vagues s’accumulent sur le but de Carrasso mais le goal bordelais n’a aucun arrêt réel à faire, la plus belle occasion du PSG étant une tête de Di Maria en position de hors-jeu. Peu à peu, Bordeaux refait surface et Khazri est même trop court d’un rien sur un centre suite à un contre. La réponse parisienne est immédiate par Aurier mais sa frappe du gauche des 18m est complètement ratée. La partie s’équilibre puis bascule peu avant la demi-heure de jeu quand Verratti tente une petite balle lobée en direction de la surface. Carrasso sort mais se loupe complètement et la balle revient sur Cavani qui pivote et frappe victorieusement (1-0, 27e).

Alors qu’on aurait pu les croire sonnés, les visiteurs du jour réagissent très bien et s’offrent un corner après un débordement de Maurice-Belay repoussé par Aurier. Ce dernier repousse le premier corner de Khazri mais pas le second, tiré dans la foulée, et Saivet coupe de la tête au premier poteau. Sur sa ligne, Trapp est surpris et le ballon finit au fond, l’Allemand n’étant vraiment pas loin d’un contre son camp pour son premier but encaissé avec le PSG (1-1, 31e). Ce but réveille définitivement les Parisiens qui repartent à l’assaut et Lucas est stoppé dans un ses nombreux raids par Saivet à l’entrée de la surface. Le coup-franc est idéalement placé pour un droitier et Cavani envoie une superbe frappe enveloppée qui trompe Carasso (2-1, 34e) :

La fin de la première période est alors un calvaire pour les Bordelais, acculés sur leur but et proches de la rupture à de nombreuses reprises. Di Maria conclut un de ses slaloms balle au pied par une passe délicieuse pour Matuidi mais un Bordelais contre au dernier moment avant que le cafouillage qui suit ne soit mal exploité par le PSG. Juste avant la pause, Lucas intercepte une relance bordelaise et envoie Di Maria au but. Face à Carasso, l’ailier argentin ne sert pas Motta seul au centre mais tente le coup de façon individuelle et perd son duel, laissant le score à 2-1 à la mi-temps alors que le PSG a largement dominé.

Le début de la seconde période est plus équilibré, les Bordelais revenant plus mordants des vestiaires, et il faut attendre la 55ème minute pour voir la première occasion quand Di Maria glisse la balle en profondeur pour Matuidi mais Pallois intervient avec à propos juste devant ses 6m. A l’heure de jeu, chaque équipe s’offre coup sur coup une opportunité avec un mauvais contrôle de Matuidi en bonne position dans la surface puis un excellent contre de Bordeaux mal conclu par Poko aux 18m. Les Bordelais entament alors une bonne période, bien aidés par des Parisiens qui multiplient les erreurs individuelles. A la 69ème, alors que Kurzawa vient juste d’entrer en jeu à la place de Maxwell, un coup-franc lointain de Khazri est parfaitement repris par Crivelli mais Trapp veille et dégage du bout des doigts la tête de l’attaquant.

Alors que Blanc a fait rentrer Lavezzi et Rabiot pour tenter de reprendre la mainmise sur le jeu, le match bascule en deux minutes dans les quinze dernières minutes. Le capitaine de Bordeaux Henri Saivet écope tout d’abord d’un deuxième avertissement pour une grosse faute sur Verratti et rejoint les vestiaires avant tout le monde mais les Girondins égalisent juste après sur une énorme boulette de Trapp. Servi dans sa surface par un de ses défenseurs, il fait un contrôle un peu long et se fait chiper la balle par Khazri qui marque alors de près (2-2, 79e). Trapp est logiquement abattu, au moins autant que le Parc, mais l’égalisation est plutôt normale vu la seconde période des deux équipes.

Lavezzi tente alors de secouer les troupes avec une frappe lointaine que Carrasso détourne superbement en corner et le PSG fait le forcing en fin de match, sans toutefois se montrer réellement dangereux. La fin de rencontre est très brouillonne de la part de Parisiens fatigués mais Bordeaux tient bon, même à 10. Le match se termine même par une bagarre entre Cavani et Maurice-Belay, après le coup de sifllet final…

Réactions :

Laurent Blanc :

Le match :
« Sur la performance individuelle et collective, on ne méritait pas mieux puisqu’on a été trop insuffisants ce soir dans beaucoup de domaines si je regarde les stats. On aurait pu gagner ce match 2-1 et avoir la même analyse. Le match n’a pas été très bon de notre côté avec une équipe bordelaise courageuse qui a su concrétiser sur nos erreurs : un coup de pied arrêté et une erreur de notre gardien. Nous aussi, on a marqué sur une erreur du gardien. Vous allez dire que le match a été équitable et a récompensé le courage bordelais, c’est aussi vrai mais je pense sincèrement qu’on aurait pu gagner 2-1, ce qui ne me ferait pas changer d’analyse du match. »

Des mots pour Trapp ?
« La seule chose que l’on peut lui dire, c’est d’essayer de lui remonter un peu le moral parce qu’il l’a dans les chaussettes. Et j’espère que la prochaine fois, il fera la même chose et réussira. »

La concurrence avec Sirigu relancée ?
« Il aurait été préférable qu’il ne fasse pas d’erreur, bien sûr. Comme tout le monde, le gardien est soumis à une concurrence mais je pense qu’il a fait un superbe arrêt cinq minutes avant et vous auriez pu me parler de cet arrêt. Vous l’auriez fait si… [il est coupé] Il a fait une erreur donc on préfère en parler plutôt que du superbe arrêt. »

Une hiérarchie qui va changer suite à cette erreur ?
« Non. »

Une erreur problématique avant la C1 ?
« Il n’y a pas que Trapp qui est attendu, tout le monde est attendu : l’entraîneur, les joueurs, on le sait. Vous attendez… Bien sûr que c’est problématique dans la mesure où, pour préparer un match de Champions League, il vaut mieux gagner son match précédent, comme on aura à gagner le match d’après. La meilleure des façons de préparer Malmö était de gagner contre Bordeaux, on ne l’a pas fait. Dès demain, on va se remettre au travail et en question. On va analyser ce match-là et ce sera un autre match mardi face à une autre équipe avec un style de jeu très différent dans une compétition très différente. On passe à autre chose. »

Blaise Matuidi :

Le sentiment qui domine :
« La déception. On méritait de gagner mais je pense qu’en seconde période, on était moins bien. On a eu des occasions pour tuer le match en première période, on ne l’a pas fait et on est sanctionnés après. Cela fait partie du football. Il faut vite passer à autre chose, il y a mardi un match de Ligue des Champions qui est important pour nous. »

La 2ème période ratée :
« Bonne question… Peut-être un peu de fatigue. On a un peu perdu notre football, on n’a pas fait ce qu’il fallait pour aller marquer ce troisième but et on a été punis. »

Un peu fatigué ?
« Oui mais il faut bien se reposer et bien récupérer. Il y a beaucoup de matches mais il y a aussi un effectif pour qu’on puisse enchaîner donc il n’y a pas de soucis. Je vais essayer de bien récupérer pour être à 100% mardi. »

Le message de Blanc axé sur la récupération après le match ?
« Oui, pour tout le monde. Demain, on passe à autre chose et on sera tournés vers Malmö. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s