Monaco – PSG 0-3, 30/08/15, Ligue 1 15-16

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3145/53090/match/Monaco-Paris-0-3/Monaco-Paris-0-3)

Dimanche 30.08.2015, Championnat de France, Ligue 1, 4e journée (1re place), à Monaco, au Stade Louis II :
A.S. MONACO F.C. – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:3 (0:0)
– 16 224 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 57′, Edinson Cavani, 73′, Ezequiel Lavezzi, 83′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Marcos Marquinhos, 81′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Ángel Di María, 66′), Zlatan Ibrahimović (Ezequiel Lavezzi, 76′), Edinson Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à David Luiz.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Billet :

1516_Monaco_PSG_billet


Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3145/53090/match/Monaco-Paris-0-3/Monaco-Paris-0-3)
Marco Verratti aura encore été au cœur du jeu parisien avec des statistiques incroyables (Ch. Gavelle)
La joie d'Edinson Cavani et de Blaise Matuidi, respectivement buteur et passeur : 0-1!
La joie d’Edinson Cavani et de Blaise Matuidi, respectivement buteur et passeur : 0-1!
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3145/53090/match/Monaco-Paris-0-3/Monaco-Paris-0-3)
Sur une ouverture de Zlatan Ibrahimovic, Edinson Cavani remporte son face-à-face avec Subasic, 0-2! (Ch. Gavelle)
Entré peu après l'heure de jeu, Angel Di Maria aura fait étalage de son talent, avec notamment une extraordinaire passe décisive sur le 3ème but (Ch. Gavelle)
Entré peu après l’heure de jeu, Angel Di Maria aura fait étalage de son talent, avec notamment une extraordinaire passe décisive sur le 3ème but (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3145/53090/match/Monaco-Paris-0-3/Monaco-Paris-0-3)
Excellent appel d’Ezequiel Lavezz, ouverture lumineuse d’Angel Di Maria et finition à la hauteur de « Pocho », c’est une cerise 100% argentine qui sera posée sur le gâteau parisien! (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (Philippe Goguet, CulturePSG) :

La démonstration du patron

Sur la pelouse de l’AS Monaco, le PSG a étrillé un de ses concurrents directs, malgré une première mi-temps poussive. Cavani par deux fois puis Lavezzi, sur une passe de Di Maria, ont ensuite fait la différence. Au classement, le PSG est leader avec 12 points, symbole d’un parcours parfait après quatre journées.

Dès le coup d’envoi, la problématique posée aux Parisiens est bien visible avec des Monégasques en place qui les attendent dans leur camp et ne comptent pas se livrer, malgré quelques pressings hauts sur les défenseurs parisiens. Le PSG va alors commencer à trouver des solutions en passant par Aurier côté droit, très offensif. Sur une de ses montées, il trouve d’ailleurs Zlatan dans la surface qui enchaîne contrôle et frappe en pivot mais le cadre se dérobe (6e). Pour le reste, malgré la large possession parisienne, les occasions sont rares et la suivante intervient dix minutes plus tard quand Verratti lance Lucas en profondeur mais le Brésilien ne parvient pas à battre Subasic de l’entrée de la surface, bien placé. Le PSG se casse les dents et, sur un ballon perdu par Matuidi, El-Sharaawy place un gros coup d’accélérateur qui finit par une frappe à l’entrée de la surface. Heureusement pour le PSG, le milieu relayeur du PSG s’était replié et avait gêné l’Italien au moment de sa frappe.

La dernière demi-heure de la première période ne verra que deux occasions, le match étant bien verrouillé par les Monégasques. A la 25ème minute, Zlatan s’infiltre dans la surface et sert Maxwell en retrait qui rate sa reprise. Le ballon revient sur Cavani qui frappe alors fort du droit sur Subasic, impeccable. Juste avant la pause, alors que l’ASM a très bien fini cette première période, c’est encore Cavani qui s’offre une bonne occasion mais sa reprise du gauche sur un centre de Maxwell touche sa jambe droite avant de partir en 6m. A la pause, le score de 0-0 est plus ou moins logique, les occasions parisiennes étant rares malgré une énorme domination dans la possession de balle.

La deuxième période est plus ouverte puisque la première occasion, une tête d’Ibra au second poteau sur un long centre de Maxwell, arrive dès la 50ème seconde. L’ASM aussi est bien décidée à jouer plus et Lemar s’offre un bon débordement côté droit conclu par un bon centre en retrait. El-Sharaawy contrôle et frappe bien mais Trapp avait superbement lu la trajectoire et capte sans souci. Vers l’heure de jeu, le PSG ne semble toujours pas rentré dans sa deuxième période mais Ibra décale intelligemment Matuidi côté gauche. Sans contrôle, le relayeur envoie un centre parfait au premier poteau pour Cavani qui claque une tête imparable dans la lucarne (0-1, 57e).

Le but fait du bien au PSG qui se montre même dangereux dans la minute par Matuidi sur une frappe du droit mais c’est surtout l’AS Monaco qui accuse le coup et voit en plus Di Maria rentrer à la 66ème minute, à la place d’un Lucas encore un peu décevant. Sur son premier ballon, l’Argentin envoie une merveille de centre au second poteau sur la tête de Cavani mais Subasic repousse la tentative de l’Uruguayen. Les espaces s’ouvrent de plus en plus et les Monégasques sont régulièrement à la rupture. Ils craquent finalement à un peu plus de 20 minutes de la fin quand Ibra envoie parfaitement Cavani au but d’une passe bien vue. Devant Subasic, l’Uruguayen ouvre son pied et trompe Subasic de façon imparable (0-2, 73e).

La fin de match est une lente agonie pour l’AS Monaco qui a explosé en vol après l’ouverture du score du PSG, comme les précédents adversaires parisiens. Di Maria, déjà à l’aise, en profite même pour s’offrir sa première passe décisive de la saison en envoyant Lavezzi sur orbite d’une longue balle en profondeur. Devant Subasic, le Pocho ne tremble pas et fusille le Croate (0-3, 83e).

Quelques instants plus tard, Di Maria s’essaye même à sa première frappe mais Subasic, finalement le meilleur Monégasque, s’interpose encore. Ce sera la dernière occasion d’un match que le PSG a fait basculer en seconde période alors que tout semblait bloqué. Une fois que le score a été en faveur du PSG, il n’y a plus eu de match et Paris s’impose finalement sur un score large mais logique en Principauté, les locaux n’ayant eu que très peu d’occasions.

Suite à cette victoire, le PSG reprend la tête du classement avec 12 points (+7 en différence de buts), soit trois points d’avance sur ses poursuivants Reims et Rennes. Le premier gros club est Lyon, 5ème avec 7 points (+4).

Réactions :

Laurent Blanc :

Un PSG intouchable vu le match ?

L’entretien commence par une remarque d’Olivier Tallaron sur les stats qu’avait Laurent Blanc à la main et il répond :

« Elles sont très bonnes. Je ne peux pas répondre à cette question, la vérité d’un soir n’est pas celle de tout un championnat. Ce soir, on a plutôt bien maîtrisé notre sujet, on a dominé ce match et on l’a concrétisé en seconde période. C’est une très bonne chose alors que beaucoup de joueurs partent pour la trêve internationale. On craignait ce match-là mais on l’avait préparé avec beaucoup de sérénité, comme d’habitude. Après, il fallait concrétiser le soir du match et c’est ce qu’on a fait. »
Un gros coup ?

« Cela s’arrête là. A partir du moment où le match est terminé, cela s’arrête. Cela dure 90 minutes et c’est un éternel recommencement. Vous le savez et me le faites savoir. Chaque journée amène trois points et que ce soit à domicile ou à l’extérieur, on a l’ambition de prendre le plus de points possibles. »
Cavani :

O. Tallaron lui dit que beaucoup d’entraîneurs l’auraient sorti à la pause en introduction de la question.

« Je pense qu’il n’y a pas beaucoup d’entraîneurs qui l’auraient sorti. Si un buteur ne marque pas en première période, vous le sortez à la mi-temps ? Cela ne marche pas comme ça le football. Il faut insister et lui donner de la confiance, sans arrières pensées, et penser que le travail qui a été fait par Edi et par tous les autres joueurs peuvent payer en seconde mi-temps. Les espaces se créent un peu plus en 2ème période, on a aussi été meilleurs , nous, tout le bloc-équipe, et cela s’est concrétisé par des occasions que l’on n’avait pas concrétisées en première période mais qu’on a su faire en deuxième.»
Di Maria :

« Angel, c’est un joueur que l’on connaît très bien, tout le monde le connaît très bien. Il est capable de faire beaucoup de choses avec un ballon, il a un pied gauche assez précis, on l’a vu. Il va s’acclimater petit à petit et, comme il est très heureux d’être à Paris, je pense qu’il va faire un très bon championnat. »
Paris invaincu toute la saison ?

« C’est le genre de propos… Et le genre de matches que l’on a fait ce soir va accentuer ce genre de propos. Je ne mets pas en doute les qualités de connaisseurs de Dugarry [c’était une déclaration du consultant pendant le match]et j’espère qu’il aura raison. »
Un record de victoires consécutives en L1 battu contre Bordeaux ?

« Ecoutez, il va y avoir la trêve internationale où on a beaucoup de joueurs concernés au PSG, on va laisser passer cette trêve et on verra comment on peut préparer ce match-là parce qu’on n’aura pas beaucoup de jours vu qu’on joue le vendredi contre Bordeaux. Laissez nous savourer cette victoire puisque vous l’avez déclaré comme un choc du championnat mais je m’aperçois que même un choc ne vaut que trois points. »

Maxwell :

« Parfois, cela se passe bien comme ça, parfois, c’est plus difficile comme la saison dernière. L’important, c’est de rester ni trop déçus ni trop contents. On va rester tranquilles et les pieds sur terre, continuer à travailler. Il nous reste beaucoup de choses à faire et on ne peut pas se contenter des victoires du début de saison. »

Edinson Cavani :

« C’était un match important sur beaucoup de points. Notamment car cela faisait plusieurs années qu’on n’arrivait pas à gagner ici. On a dominé et on a été supérieur dans le jeu. On est très heureux avec cette victoire. »

Blaise Matuidi :

« C’était important de poursuivre sur notre lancée, on a fait un très beau match, on a été solide face à une belle équipe de Monaco et on a mis trois buts. On fait carton plein avant la trêve internationale. Il faudra revenir en forme pour la réception de Bordeaux dans deux semaines. »

David Luiz :

«Si les gens croient que le Championnat est fini, c’est qu’ils ne connaissent pas les mathématiques (sourire). Et si on connaît le foot, c’est pareil parce qu’on sait qu’il faudra de l’humilité et qu’il faut courir sur le terrain pour gagner les matches. Ce n’est pas facile de gagner, surtout à l’extérieur. On est très contents de notre match et de la patience qu’on a montrée pour l’emporter. C’est un très bon début de Championnat pour nous, surtout que nos concurrents pour le titre n’ont pas très bien commencé.»

La une de l’Equipe :

1516_Monaco_PSG_LEquipe


Le stade :

Le stade Louis II
Le stade Louis II

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s