Montpellier – PSG 0-1, 21/08/15, Ligue 1 15-16

Blaise Matuidi, à nouveau buteur...

Vendredi 21.08.2015, Championnat de France, Ligue 1, 3e journée (1re place), à Montpellier, au Stade de la Mosson :
MONTPELLIER H.S.C. – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:1 (0:0)
– 27 163 spectateurs. But : Blaise Matuidi, 61′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Javier Pastore (Adrien Rabiot, 10′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Benjamin Stambouli, 81′), Edinson Cavani, Ezequiel Lavezzi (Jean-Kévin Augustin, 69′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Blaise Matuidi et Thiago Motta.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2015-16
Maillot extérieur 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3144/52646/match/Montpellier-Paris-0-1/Montpellier-Paris-0-1)
Maxwell devance Lasne (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3144/52646/match/Montpellier-Paris-0-1/Montpellier-Paris-0-1)
Edinson Cavani toujours muet après trois match en pointe (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3144/52646/match/Montpellier-Paris-0-1/Montpellier-Paris-0-1)
Pour son premier match à être réellement sollicité, Kevin Trapp a conservé son invicibilité (Ch. Gavelle)
Blaise Matuidi, à nouveau buteur...
Blaise Matuidi, à nouveau buteur…
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine : http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3144/52646/match/Montpellier-Paris-0-1/Montpellier-Paris-0-1)
La joie des parisiens après le but (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (Philippe Goguet, CulturePSG) :

Paris au mental, comme à Lille

Le PSG s’est imposé 1-0 à Montpellier grâce à un but de Matuidi à l’heure de jeu, encore lui. Paris n’a pas spécialement brillé mais a su assurer l’essentiel, comme à Lille. Paris est plus que jamais leader.

La rencontre démarre comme souvent avec un PSG qui tente de mettre en place son jeu et l’adversaire du jour montre vite qu’il compte bien se battre avec un pressing haut d’entrée. Si l’on excepte un coup-franc puissant de David Luiz que Ligali repousse des poings, le match n’a même pas réellement commencé qu’un premier coup dur frappe le PSG : touché au mollet, Pastore doit céder sa place à Rabiot et le 4-2-3-1 devient un 4-3-3 avec Rabiot qui prend plus ou moins le rôle de relayeur côté droit. Le PSG continue de jouer comme il sait le faire mais ce coup du sort galvanise les Montpelliérains, toujours plus présents au pressing. Ils récupèrent même quelques ballons très dangereux mais se loupent systématiquement dans le dernier geste, à l’image de Mounier. Le PSG, quant à lui, peine énormément à amener le ballon jusque dans la surface adverse et va finalement se procurer ses deux seules occasions franches à dix minutes de la pause sans passer par le jeu : Aurier marque tout d’abord sur un coup-franc excentré de Motta mais son but de la tête est logiquement refusé car Montpellier est parfaitement remonté sur le terrain pour jouer le hors-jeu. Enfin, dans la minute qui suit, Lavezzi surgit devant Martin, auteur d’un contrôle raté devant sa surface, mais sa frappe du gauche n’attrape pas le cadre. A la pause, le 0-0 est logique entre des Parisiens qui peinent à se créer des occasions et des Montpelliérains très maladroits quand il a fallu jouer des bons coups en leur faveur.

Le début de deuxième période montre un PSG toujours dans le même ronron, malgré un Lucas qui tente de secouer le cocotier par ses rushes balle au pied, et des Montpelliérains encore plus volontaires et tous proches d’ouvrir le score à deux reprises. Sur un coup-franc, Batsebaini claque d’abord une bonne tête que Trapp dévie en corner au prix d’un très bel arrêt puis Aurier repousse devant sa ligne une frappe consécutive à un centre en retrait dangereux. Paris semble au plus mal alors qu’un premier contre permet à Rabiot d’offrir un ballon de but à Cavani que celui-ci convertit mais il est hors-jeu d’un souffle. Quelques instants plus tard, Lavezzi est trouvé côté gauche et, bien que balancé au sol, il parvient à transmettre à Maxwell à l’entrée de la surface. Le Brésilien voit Matuidi qui s’enfonce dans la surface et le sert. Bien que dans un angle très fermé, Matuidi frappe et trompe Ligali de près (0-1, 61e)

Ce but fait beaucoup de bien au PSG qui devient soudainement plus serein et plus dangereux en contre, Matuidi n’étant pas loin d’un doublé sur un centre de Lucas au deuxième poteau juste après. Côté Montpellier, le moral est touché et le physique peine à suivre également. Seul Mounier parvient à se montrer dangereux mais son plus beau raid est intercepté par Aurier dans la surface d’un tacle splendide. Les Parisiens ne sont pas forcément beaucoup mieux physiquement et gâchent eux aussi des occasions. Lucas arrive toutefois encore à faire parler ses jambes et fait mal à Montpellier, notamment quand il accélère et sert dans la surface Augustin, entré peu avant. Face à Ligali, le jeune attaquant temporise mais perd quand même son duel en tirant fort sur le gardien, bien sorti. Paris gère tranquillement sa fin de match face à des locaux complètement cuits et régulièrement perclus de crampes. Seul un retourné hors-cadre de Camara dans les arrêts de jeu fait trembler le PSG, finalement vainqueur dans un match qui rappelle fortement celui de Lille.

Réactions :

Laurent Blanc :

Satisfait du match ?
« On va dire oui, surtout parce qu’il y a la victoire au bout. Mais si on analyse bien le match, il y a des choses à redire, notamment dans le domaine technique où on a eu un déchet plus important que lors des deux premières rencontres. On ne le voyait peut-être pas à la télévision mais les conditions étaient difficiles. Le terrain n’était pas au mieux et il faisait très très chaud. On a souffert, les joueurs de Montpellier aussi. C’était un match assez difficile à jouer physiquement.

Déstabilisés par la blessure de Pastore ?
« Oui. Quand c’est comme ça, je pense qu’il vaut mieux prendre une décision radicale et ne pas le faire débuter. On a pris un risque, cela ne s’est pas retourné contre nous puisqu’on a gagné le match mais cela aurait pu le faire. A moi de ne pas prendre ce risque-là la prochaine fois. »

Blaise Matuidi :

Le match :
« Le plus important, c’est que l’équipe gagne, cela fait trois victoires en trois matches, cela fait longtemps que le PSG n’avait pas fait une entame de saison aussi prolifique. On est très heureux. »

Le visage un peu moyen du PSG :
« Ce soir, on a joué avec des absents et Javier s’est blessé au bout d’une minute. Cela montre qu’on a aussi un très bon effectif. Le plus important, c’est de gagner. On sait qu’on n’est pas à 100% et qu’on peut encore mieux faire mais le plus important, ce sont les trois points. Ce soir, on a neuf points et on est heureux. »

Son but :
« Je ne suis pas un buteur et le plus important, c’est ce que l’équipe gagne. Je reste un milieu de terrain et tant mieux si je peux être décisif pour l’équipe. Le plus important, c’est qu’on arrive à bien jouer et à gagner. Aujourd’hui, cela a été plus difficile que les deux premiers matches mais on est bien là. »

Sans concurrence en L1 ?
« Non non. Il faut essayer d’être toujours à 100%, il y a des matches où cela sera difficile, comme aujourd’hui. Mais on arrive à gagner dans les matches difficiles, c’est plutôt positif pour la suite. On va jouer contre des équipes qui n’auront rien à perdre contre nous donc ce sera à nous d’être attentifs. On fait un très bon début de saison, notamment défensivement, parce qu’on n’encaisse pas de buts et on sait qu’on a les qualités devant pour marquer. Continuons comme ça et ne nous relâchons pas. On va récupérer des joueurs également. On ne veut pas négliger la L1 et cela va être compliqué toute la saison. »

Un bilan après Monaco ?
« Oui, on le fera après. On sait qu’on a un match difficile là-bas face à une très bonne équipe qui a fait un très bon match cette semaine à Valence malgré la défaite. Ce sont des matches que le PSG aime jouer, cela va être un beau match, à nous de bien nous préparer cette semaine pour aller là-bas et essayer de gagner. C’est le leitmotiv du PSG. »

Sa joie sur les buts :
« C’est une petite danse en hommage à un chanteur, Niska. C’est lui qui a fait cette chanson, un mélange de rap et de danse africaine. C’est en hommage à lui et c’est devenu un rituel avec les joueurs, avec Serge (Aurier), Adrien (Rabiot) ou Lucas. On en rigole un peu mais le plus important c’est d’être concentrés sur le terrain et de gagner. Ce soir, on est heureux pour ça. »


Le stade :

Le stade de La Mosson-Mondial 98
Le stade de La Mosson-Mondial 98

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s