PSG – Evreux 1-1, 17/09/72, Division 3 72-73

Intervention de Camille Choquier devant les attaquants ébroïciens

Dimanche 17.09.1972, Championnat de France, Division 3, Groupe Ouest, 4e journée (2e place), à Saint-Germain-en-Laye, au Stade Georges-Lefèvre :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. –  ÉVREUX A.C.  1:1 (0:1)
– 812 spectateurs. Buts : Quesney, 44′ sur penalty ; Christian André, 75′. Arbitre : M. Telmer.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Patrice Zbinden (Patrice Turpin, 73′), Bernard Béreau, Michel Béhier, Pascal Schmitt – Éric Renaut, Jacky Laposte – Michel Marella, Jean-Louis Brost, Christian André, Othniel Dossevi. Entraîneur : Robert Vicot.
L’équipe d’Evreux : Rimbert – Boury, Doiset, Berthaud, Fraudet – Bolny, Nouvel – Campos, Jacobs, Quesney, Djellali. Entraîneur : Rimbert.


Maillot sans doute utilisé (en version été) :

Maillot domicile 1972-73
Maillot domicile 1972-73

Photos du match :

Intervention de Camille Choquier devant les attaquants ébroïciens
Intervention de Camille Choquier devant les attaquants ébroïciens

Compte-rendu (France Football) :

[Le leader parisien (3 victoires en autant de matchs) accueille des ébroïciens contre lesquels il devait logiquement s’imposer. Mais, s’ils dominent bien les débats, les joueurs de Robert Vicot ne vont pas parvenir à trouver la faille dans la défense normande. Pire, ils vont concéder l’ouverture du score sur un penalty sévère juste avant la pause. La seconde période verra les attaquants parisiens trouver enfin la faille, par Christian André. C’est donc sur un score de parité que les deux équipes vont se quitter…]

PARIS-S.-G. EN ECHEC

Les Sangermanois qui recevaient Evreux ont trouvé cette fois un adversaire à leur taille. Les Renaut, Christian ou autre Dossevi n’ont pu rééditer leurs précédentes sorties. Le nul arraché par les Ebroïciens permet donc à Quevilly, grand vainqueur de la journée à Rennes (1-0), de s’emparer seul de la première place. Déjà se dessine à l’horizon une fantastique course-poursuite entre Quevilly et Paris.S.G. à laquelle pourront se mêler Evreux et Rennes malgré son récent revers.


Le stade :

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972
Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre

u’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s