PSG – Saint-Etienne 2-0, 10/10/03, match amical 03-04

Penalty concédé par Dehu, que Carteron expediera au-dessus des buts de Benhamou (R. Mivière)

Vendredi 10.10.2003, match amical à Bourges, au stade Jacques-Rimbault :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ETIENNE (L2)  2:0 (1:0)
– 5 000 spectateurs. Buts : Juan Pablo Sorin, 8′ ; Franck Dja-Djédjé, 71′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo (Mohamed Benhamou, 46′) – José-Karl Pierre-Fanfan (Jean-Michel Badiane, 46′), Paolo Cesar (Mounir Obbadi, 63′), Gabriel Heinze (Romain Rocchi, 46′),  Éric Cubilier, Juan Pablo Sorin – Hugo Leal (Ocine Ragued, 63′), Frédéric Dehu –  Fabrice Fiorèse (Franck Dja-Djédjé, 46′), Bartholomew Ogbeche,  Alioune Touré. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.


Maillot utilisé  :

Maillot extérieur 2003-04 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2003-04 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Penalty concédé par Dehu, que Carteron expediera au-dessus des buts de Benhamou (R. Mivière)
Penalty concédé par Dehu en fin de match, que Carteron expédiera au-dessus des buts de Benhamou (R. Mivière)
Le parcage parisien (R. Mivière)
Le parcage parisien (R. Mivière)

Compte-rendu :

ST ETIENNE JOUE, LE PSG GAGNE.

Une centaine de CRS en provenance de Nantes pour encadrer 200 supporters du PSG dont une vingtaine étaient classés « dangereux » : les services de renseignements généraux de Bourges avaient prévus un match amical plutôt musclé entre une équipe de St Etienne en embuscade dans la première partie du classement en Ligue 2, et une équipe du PSG en phase de reconstruction à l’étage au-dessus. Pourtant, aucun incident grave n’est à déplorer à part un début d’incendie en tribune d’honneur provoqué par… un oiseau qui avait voulu faire son nid sur un spot d’éclairage !

Comme c’est souvent le cas dans ces rencontres déséquilibrées, ce sont les joueurs supposés les moins forts qui ont produits le plus beau football. Le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé : acquis presque entièrement à la cause parisienne avant le coup d’envoi, il a ensuite totalement retourné sa veste en faveur des Stéphanois.

D’entrée de jeu, les petits attaquants véloces de l’ASSE semblaient causer des problèmes à une défense parisienne attentiste, figée et visiblement pas encore dans le match. Les coéquipiers de l’ancien joueur de Châteauroux Compan, s’appliquaient à faire le spectacle. Mais à la dixième minute, sur sa première incursion dans la surface de réparation par le côté droit, l’argentin Sorin parvenait à ouvrir le score pour le PSG. Un but heureux qui ne récompensait pas les efforts des verts, mais qui mettait en évidence le réalisme sans forcer des parisiens.

Après quelques minutes de flottement, l’ASSE repartait à l’abordage, se procurant deux corners consécutifs. Mais les parisiens bien que dominés, maîtrisaient visiblement mieux l’art de jouer sans posséder le ballon que les stéphanois. En fin de mi-temps, l’ASSE s’efforcera d’appuyer un peu plus encore sur l’accélérateur et se procurera trois belles occasions de but, dont un tir sur la transversale. Pas chanceux les verts.

En seconde période, le PSG contrôle davantage le match, tout en donnant l’impression de jouer au ralenti. Mais St Etienne qui ne semble pas avoir pris la rencontre à la légère, se fait de plus en plus pressant devant la cage parisienne, multipliant les belles actions de jeu, repoussées sobrement par la défense parisienne. Mais alors que les quelques milliers de spectateurs locaux enragent de ne pas voir St Etienne revenir au score, une contre-attaque meurtrière des parisiens se conclue par un but superbe de Djadjeje, un jeune international français de 18 ans que l’entraîneur Halihodzic voulait évaluer.

La suite est anecdotique : St Etienne ne se décourage pas et pousse pour revenir au score. Les parisiens commettent quelques fautes grossières et à dix minutes de la fin, l’arbitre désigne le point de penalty. Malheureusement, Carteron tire au dessus alors que le gardien était battu.

Conclusion : un beau match où l’équipe de St Etienne a pu prouver qu’elle avait sa place à l’échelon supérieur. Côté PSG, c’est la sérénité et l’efficacité qui priment.

Réactions (psg.fr) :

Vahid Halilhodzic (entraîneur du PSG)
« Nous sommes tombés face à une bonne équipe stéphanoise qui a su nous poser des problèmes. Mais je suis satisfait du résultat et de la prestation de mes joueurs. Nous avons concrétisé nos occasions face à une formation extrêmement motivée. »

Jérôme Alonzo (gardien du PSG)
« C’est toujours un grand plaisir pour moi de jouer face à Saint-Etienne. Je retrouve ainsi d’anciens partenaires. Pour revenir au match, cela s’est plutôt bien déroulé pour moi. Ce sont des matches particuliers à disputer puisque notre adversaire est souvent plus motivé. C’est d’autant plus vrai ce soir, que de nombreux joueurs manquaient à l’appel. »

Romain Rocchi (milieu de terrain du PSG)
« Je suis satisfait d’avoir joué quarante-cinq minutes. J’ai essayé de respecter les consignes du coach, à savoir récupérer un maximum de ballons et les relancer proprement. Seul point noir de la soirée, ma passe en retrait pas suffisamment appuyée qui oblige Frédéric Déhu à faire faute dans la surface. »


Le stade :

La tribune principale du stade Jacques-Rimbault
La tribune principale du stade Jacques-Rimbault

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s