PSG – Brest 3-1, 05/12/10, Ligue 1 10-11

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2065/24255/match/PSG-Brest/PSG-Brest-3-1)

Dimanche 05.12.2010, Championnat de France, Ligue 1, 16e journée (2e place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – STADE BRESTOIS 29  3:1 (1:0)
– 28 058 spectateurs. Buts : Nenê Carvalho, 5′ ; N.Roux, 54′, Mathieu Bodmer, 59′, Ludovic Giuly, 77′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Christophe Jallet, Sylvain Armand, Mamadou Sakho (Zoumana Camara, 51′), Marcos Ceará – Clément Chantôme, Claude Makélélé – Ludovic Giuly (Jérémy Clément, 89′), Mathieu Bodmer (Stéphane Sessègnon, 62′), Nenê Carvalho – Guillaume Hoarau. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Clément Chantôme et Ludovic Giuly.


Maillot utilisé :

(collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2065/24255/match/PSG-Brest/PSG-Brest-3-1)
Claude Makelele passe Grougi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2065/24255/match/PSG-Brest/PSG-Brest-3-1)
Grâce à Mathieu Bodmer, le PSg repasse devant seulement 5 minutes après l’égalisation brestoise (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2065/24255/match/PSG-Brest/PSG-Brest-3-1)
Y a d’la joie… (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2065/24255/match/PSG-Brest/PSG-Brest-3-1)
Le troisième but, signé Ludovic Giuly (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2065/24255/match/PSG-Brest/PSG-Brest-3-1)
Clément Chantôme (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psgmag)

Trois jours après sa qualification européenne face au FC Séville, Paris retrouve le Parc des Princes et reçoit Brest, équipe surprise du championnat. Privé de Tiéné — suspendu — et d’Erding — jugé encore trop juste après sa blessure à la cuisse —, Antoine Kombouaré a reconduit sa formation en 4-2-3-1, avec Cearà et Bodmer qui remplacent numériquement les absents. Pour le reste, c’est du classique : les titulaires au repos en Ligue Europa retrouvent leur place. Côté brestois, Alex Dupont a aligné son équipe-type, avec notamment la meilleure défense du championnat. Seul manque à l’appel Granddi Ngoyi — prêté par le PSG —, blessé jusqu’en janvier.

Le match en bref

Comme souvent, Paris rentre mieux dans le match que son adversaire. Sur le premier corner de la partie, Nenê trouve la tête de Bodmer, qui envoie le ballon en plein sur le haut du montant. Dans la minute qui suite, Nenê tente une transversale ; celle-ci est déviée et atterrit sur Giuly. L’ailier parisien centre dans la surface, un défenseur renvoie, mais Nenê a suivi et reprend de volée en pleine course : sa reprise smashée trompe Elana et Paris ouvre le score (1-0, 5e).

Le rythme de la rencontre baisse ensuite : les Brestois n’arrivent pas à mettre en danger les Parisiens ; quant aux locaux, avec Giuly et Bodmer qui ont du mal à rentrer dans le match, ils ne se montrent dangereux qu’épisodiquement. Brest se crée toutefois sa seule occasion de la mi-temps alors qu’ils jouent à 10 — Baysse est alors soigné sur la touche : Giuly manque une passe en retrait, Roux s’échappe côté gauche, repique dans la surface et frappe en force. Edel capte le ballon en deux temps.

Paris arrive à se montrer à nouveau dangereux à partir de la 25e minute : un une-deux Cearà-Nenê aboutit à un centre du second, et une tête de Hoarau au-dessus. Un peu plus tard, Giuly effectue une remise de la tête dans la surface. Cela arrive jusqu’à Nenê qui rentre dans la surface, crochète Baysse et frappe du droit : Elana envoie en corner. Juste avant la mi-temps, un centre-tir de Giuly est manqué de quelques centimètres par Hoarau, puis un nouveau numéro de Nenê dans la surface aboutit à centre sur Bodmer, dont la reprise difficile est hors-cadre.

Paris revient ainsi aux vestiaires avec un avantage logique, dans un match relativement terne. Mais dès la reprise, Brest décide de repartir tambour battant, et joue bien plus haut que lors des quarante-cinq premières minutes. Sur un coup franc lointain tiré par Grouri, Brou Apanga est esseulé dans la surface et reprend de la tête… sur Edel, qui capte le ballon. Après une frappe enroulée de Chantôme, là aussi captée sans souci par Elana, Sakho est contraint de sortir, gêné aux adducteurs. Zoumana Camara le remplace.

Et deux minutes après le changement, la défense de Paris cède : Jallet perd un duel sur son côté, Poyet s’enfonce dans la surface et centre pour Nolan Roux, libre de tout marquage, qui reprend de l’extérieur du droit et marque (1-1, 53e). Ce but est suffisant pour réveiller les Parisiens, qui accentuent leur pression. C’est très vite payant puis cinq minutes plus tard, Giuly récupère un ballon mal dégagé côté droit, il centre au premier poteau, et Bodmer jaillit et marque d’un extérieur du gauche (2-1, 59e).

Après avoir fait énormément d’efforts pour recoller au score, Brest commence alors à renoncer et Paris gère la fin de rencontre le plus sereinement possible. Sur un corner de Nenê, Hoarau reprend de la tête à côté des cages. Après une frappe lointaine de Roux sortie en corner par Edel, le PSG repart à l’attaque. Sessegnon, rentré en cours de partie, centre pour la tête de Giuly, qui envoie le ballon au ras du montant. À l’entame du dernier quart d’heure, Cearà met la balle dans le paquet depuis la ligne médiane ; Hoarau gagne son duel aérien, et dans une action qui rappelle l’époque Le Guen, il dévie pour Giuly, qui va fusiller Elana et tripler la mise (3-1, 77e).

La fin de match est alors toute tranquille, et marquée seulement par quelques frappes lointaines de Roux, sans réel danger. Paris s’impose donc face à un concurrent direct au classement, et s’installe à la deuxième place, à un tout petit point de Lille.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s