PSG – Sedan 2-1, 13/08/00, Division 1 00-01

Nicolas Anelka à la lutte

Dimanche 13.08.2000, Championnat de France, Division 1, 3e journée (2e place), à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – C.S. SEDAN-ARDENNES  2:1 (1:1)
– 43 419 spectateurs. Buts : Laurent Robert, 13′, Quint, 36′ sur penalty ; Christian Corrêa, 46′.
L’Équipe du PSG : Dominique Casagrande – Aliou Cissé, Godwin Okpara, Éric Rabésandratana, Igor Yanovski (Sylvain Distin, 52′) – Stéphane Dalmat, Pierre Ducrocq, Peter Luccin, Laurent Robert (Édouard Cissé, 46′) – Christian Corrêa, Nicolas Anelka (Laurent Leroy, 76′). Entraîneur : Philippe Bergeroo.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2000-01 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2000-01 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Edouard et Aliou Cissé, Godwin Okpara, Peter Luccin et Stéphane Dalmat (Ch. Gavelle)
Edouard et Aliou Cissé, Godwin Okpara, Peter Luccin et Stéphane Dalmat (Ch. Gavelle)
Nicolas Anelka à la lutte
Nicolas Anelka à la lutte
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne
Le Virage Auteuil
Le Virage Auteuil

Vidéo :


Compte-rendu (Vivien Brunel, psgmag) :

J’avais assisté au premier match au Parc en 1997 (PSG 2-0 Châteauroux), assistant aux débuts, entre autre, du duo Simone – Maurice. En 1998 (PSG 2-0 Bastia), c’était l’association Simone – Okocha qui débutait à merveille devant mes yeux. Dimanche soir, une nouvelle chance s’offrait à moi : assister à un match au Parc, ce qui est assez rare pour être très appréciable, et assister aux grands débuts de Nicolas Anelka au Parc, pour sa première titularisation en D1. Pour ce match, je prends donc une place avec deux amis en Tribune Boulogne Bleu, seule portion de Virage encore disponible. Rendez – vous est même pris avec Arno P-E et Kristof_Paris pour se voir avant le match… Malheureusement, ce rendez – vous sera une nouvelle fois raté de mon côté… Enfin, on se rattrapera contre Bastia 😉

QUELQUES TOURISTES ET SAPINS… ENTRÉE DES JOUEURS

Vers 17h25, nous prenons donc place dans le carré des Boulogne Boys 1985, quelques rangs plus hauts que la bâche. C’est ma première à Boulogne, et je m’aperçois rapidement que comme à Auteuil le phénomène de sapins est présent, « La voix des Boys » rappelant notamment que « chanter et bouger pendant 90 minutes n’empêche pas de suivre le match ». Des réprimandes sont également faites sur ce qui s’est passé à Rennes… La tribune n’est évidemment pas encore pleine, alors que le Parc est vraiment « désert »… Des touristes ont pris place devant nous, d’autres s’inquiètent de voir la place correspondante à leur billet déjà occupée… Puis le monde afflue petit à petit. Comme à leur habitude, les jeunes gens placés face à Boulogne se feront surprendre par l’arrosage de la pelouse. Pour une fois, la chaleur nous donnerait pourtant bien envie de se mettre à leur place !

L’ambiance part lentement, les Parisiens s’échauffent côté Auteuil et les Sedannais tardent à venir sur la pelouse. Mais les premiers chants lancés à Boulogne partent très fort ! Une période verra des chants très bien suivis, assez puissants vocalement comme gestuellement… Autre « déchaînement », la composition d’équipe. Le speaker devra s’y reprendre à plusieurs fois avant de l’annoncer, puisqu’il y avait semble t – il un problème pour la compo de Sedan… Puis vient celle de Paris, et notamment le numéro 9, qui a droit à une véritable ovation. L’entrée des deux équipes est saluée à Auteuil par des torches allumées chez les LF notamment, avec beaucoup de deux – mâts (comme chez les Supras). A Boulogne, des deux – mâts et des confettis, faits quelques minutes auparavant à partir d’un stock de Tribune PSG datant du 01 avril dernier (PSG 4-2 Bastia). On notera chez les Tigris la bâche « Tarifs de merde, maillot de merde, le business c bien », déjà sortie face à Strasbourg. Les Supras affichent quant à eux « Notre ferveur est sans limite ».

LES PREMIERS CHANTS SONT SUPER, UN ÉCHANGE AVEC AUTEUIL ÉMERVEILLE LES RAMASSEURS DE BALLE

La première occasion du match a lieu à la deuxième minute du match, elle est sedannaise : sur un tacle à droite de sa surface, Yanovski remet involontairement sur Mionnet, lequel se présente seul face à Casagrande. Heureusement, l’ancien Nantais a bien anticipé et sort dans les pieds de Mionnet (2ème). La réaction parisienne ne se fait pas attendre : Nicolas Anelka est contré dans l’axe aux 30 mètres, mais la balle revient sur Yanovski lui glisse immédiatement. Sur la gauche de la surface, Anelka s’emmène le ballon et frappe du gauche. Elle est contrée et termine dans le petit filet, mais l’arbitre ne siffle pas corner… (3ème) Cette première occasion enflammera Boulogne, dont les chants redoublent de puissance. Très très puissants, les chants de cette période du match sont vraiment remarquables, au point de se faire retourner les ramasseurs de balle et autres personnes placées devant Boulogne, qui regardent la tribune avec des sourires émerveillés…

A la 5ème minute, Boulogne profite même d’un petit « temps mort » à Auteuil pour lancer un « Paris est magique » échangé entre les deux tribunes. Comme toujours, ces chants rendent vraiment super bien ! Pour vous en rendre compte, la nouvelle rubrique Chants Live du PSG (dans Download) contient cet échange (ainsi qu’une tentative de Boulogne plus tard dans le match, mais qui ne sera pas suivie par Auteuil…) enregistré dimanche soir. J’ai également enregistré l’effet que ce chant a rendu à la télévision. A la 9ème minute, c’est encore Anelka qui se créera une bonne occasion devant le but : servi en profondeur, il efface un défenseur en jonglant, mais l’autre défenseur le marquant l’empêche de tirer correctement. Mal positionné, il envoie le ballon dans les tribunes. Le début de match est donc à l’avantage du PSG, qui se crée plusieurs bonnes occasions, notamment avec Anelka en duels devant Sachy. A la 11ème minute, c’est un festival de Dalmat tout en double contact qui lui permet de s’approcher jusqu’aux 20 mètres. Il est alors fauché en Paris obtient un coup – franc bien placé légèrement sur la gauche. Deux droitiers sont près du ballon, mais c’est le gaucher Laurent Robert qui se charge de le tirer : il contourne le mur sur le gauche et la balle revient se loger près du poteau… Le Parc est débout (1-0, 12ème) !

LE KOB POUSSE ET PARIS DOUBLE LA MISE DÈS LA REPRISE

C’est la première fois que Paris ouvre le score cette saison, et c’est déjà le deuxième but de Robert cette saison, après celui marqué contre Strasbourg (3-1 le 28 juillet). A Auteuil, les grecques se multiplient dans chaque assos, dos au but. A Boulogne, c’est face au terrain mais tout aussi entraînant. Paris continue à pousser et marque un second but à la 17ème minute : Aliou Cissé déborde sur son côté droit et tarde à centrer vers Christian et Anelka, qui se retrouvent hors – jeu de plusieurs mètres lorsque le centre est envoyé. Christian, au second poteau, marque de la tête, mais l’arbitre refuse logiquement ce but pour un hors – jeu, le quatrième déjà (dont 3 contre Anelka) (17ème). Il y a pas mal d’espaces de chaque côté, et le match est plaisant. A la 24ème minute, c’est au tour des Sedannais de marquer leur but refusé pour hors – jeu : sur une longue ouverture côté droit, Yanovski rate son contrôle et permet à N’Diaye de se présenter face à Casagrande. Il transmet sur la gauche à N’Diefi (24ème), mais celui – ci se trouve en position de hors – jeu lorsqu’il marque… Puis c’est au tour de Mionnet de se créer une bonne occasion : N’Diaye rate sa frappe sur la droite de la surface. La balle revient sur Mionnet, dont la reprise de l’intérieur passe au – dessus des buts de Casagrande (27ème).

A la 33ème minute, un nouvel échange avec Auteuil sera sollicité, mais un bon débordement d’Anelka fera échouer cette tentative, tout le monde retenant son souffle… Mais l’échange aura lieu juste après, et il est également disponible dans la rubrique Chants Live du PSG. Quelques minutes plus tard, un duel Rabesandratana – Mionnet dans la surface est assez litigieux… L’arbitre siffle un penalty que transforme Olivier Quint, bien que Casagrande soit parti du bon côté (1-1, 37ème). Les chants reparrtent imméditament, mais la mi – temps se terminera sur ce score de parité, sous les applaudissements pour le PSG et les « Dehors l’arbitre, dehors l’arbitre, dehors » pour les hommes en noir. Laurent Robert, blessé au genou, cède sa place à Édouard Cissé (voir les News), et la seconde mi – temps est à peine redémarrée que déjà le Parc se lève à nouveau : après 22 secondes de jeu seulement, Dalmat combine bien au milieu de terrain pour finalement lancer Christian sur la gauche. Le Brésilien se défait du marquage d’Oliveira dans un beau duel, parvient à rester bien équilibré et sa frappe croisée part directement sous la barre des buts de Nicolas Sachy ! Quel but !! (2-1, 45ème)

DEUXIÈME MI – TEMPS PLUS CALME, CASAGRANDE VEILLE…

Sedan réagit avec un corner, qui arrive au second sur Mionnet, seul. Le Sedannais tente un difficile retourné à quelques mètres des buts parisiens et envoie la balle loin dans les airs (50ème). Puis Yanovski cède sa place à Distin (52ème), afin de sécuriser la défense parisienne. Les Sedannais mettent en effet la pression dans le camp parisien, avec notamment de nombreux corners. Mais Stéphane Dalmat est là pour enflammer le Parc avec une superbe accélération côté gauche (56ème) puis une récupération en défense qui lui permet de lance E. Cissé d’un long extérieur du droit (58ème) et enfin un jonglage à la Okocha (59ème). Quelques instants plus tard, c’est Ducrocq (auteur d’un très bon match, lui qui n’était pas dans les 16 contre Strasbourg) qui effectue un grand pont côté droit et reçoit les « Ducrocq, Ducrocq » du Parc. Avec tant de beau jeu, Zavatt’ (le super capo des Boys) s’étonne de ne pas voir plus d’entrain de la part des latérales : seule la tribune A (juste à gauche des Boys) reprend les applaudissements et la ferveur de Boulogne. Un « Debout le Parc, debout le Parc, debout » s’élève alors, mais sans grand succès…

La plus grosse occasion de Nicolas Anelka interviendra à la 67ème minute, sur une bonne tête au point de penalty, seul face à Sachy. Déséquilibré, il glisse à Christian sur la gauche et file se placer dans la surface. Le Brésilien lui remet alors de l’extérieur du pied droit, mais sa tête atterrit dans les bras du portier ardennais (67ème). Arrive alors le troisième but parisien, œuvre d’Édouard Cissé : servi en profondeur sur la droite de la surface, il croise parfaitement et trompe Sachy… Mais l’arbitre assistant a levé (tardivement) son drapeau, refusant ainsi un but pourtant totalement valable (voir les photos et la vidéo) (69ème). Pour continuer sur cette belle série, Monsieur Glochon sifflera à la 74ème minute un coup – franc indirect dans la surface, Casagrande ayant repris à la main une balle en retrait envoyée par… un Sedannais ! Heureusement, le coup – franc tiré en force par Mionnet sera boxé des deux poings par l’ancien Nantais (74ème)… A la 76ème minute, Nicolas Anelka sort sous les applaudissements nourris du Parc et en applaudissant lui – même, remplacé par Laurent Leroy (également applaudi chaudement).

A la 82ème minute, Sedan aura une bonne occasion d’égaliser mais Brogno arrive trop tard pour couper le centre venu de la gauche… Tony Brogno, meilleur buteur de Belgique la saison passée avec 30 buts, ne marquera donc pas pour son premier match sous ses nouvelles couleurs (82ème). Sedan pousse très fort en cette fin de match, et Paris ne conserve son avantage qu’au prix de belles parades de Casagrande : Pius N’Diefi part seul devant Casagrande, mais Rabesandratana rattrape les mètres de retard qu’il avait au départ pour venir gêner l’attaquant ardennais dans sa frappe… qui est repoussée par la bonne sortie de Casagrande (83ème). Ouf ! A la 86ème minute, N’Diefi aura une nouvelle grande occasion mais N’Diefi met la balle à côté… et il était signalé hors – jeu (86ème). Le match se termine donc sur ce score de 2 buts à 1 pour le Paris Saint – Germain, vainqueur malgré la poussée sedannaise en fin de match et malgré les erreurs d’arbitrage (coup – franc indirect, but refusé à E. Cissé). Enfin, la victoire est au bout, rendez – vous donc le 27 août pour fêter les 30 ans du PSG dans cette même tribune et très certainement avec une autre ambiance ! D’ici – là, le PSG aura un déplacement à effectuer à Metz, ce samedi.

Réactions :

Nicolas Anelka : « Je n’ai pas marqué mais cela va venir. Je suis presque à 100%, je travaille très dur à l’entraînement. Le jeu du PSG me convient bien, il y a plus d’espace, cela va plus vite qu’au Real et il n’y a pas de problème entre les joueurs. Le public du Parc m’a beaucoup soutenu, c’était très important, je les remercie et j’espère jouer 90 minutes au prochain match. »
Philippe Bergeroo : « J’ai vu de très belles choses aussi bien du côté de Sedan que chez nous. Il y a eu beaucoup d’occasions dans ce match. Mais le plus important à mes yeux réside dans le fait que nous possédions sept points après trois journées. J’ai fait tourner mon effectif en prévision des mois de septembre, octobre, novembre pendant lesquels nous jouerons deux fois par semaine. Il est important que tous les joueurs soient impliqués dans la vie du groupe. »

Alex Dupont (entraîneur de Sedan) : « C’est un doux euphémisme que de dire que je suis décu en raison du nombre d’occasions que nous nous créons. L’état d’esprit en revanche a été bon. Notre entame en première et seconde période a été un peu timorée. Une faute de concentration ne pardonne pas. On a ensuite couru après le score. Nous manquons de réalisme depuis le début de saison. C’est bien de la dire, de le constater mais il faut travailler pour y mettre un terme. »

Pierre Ducrocq : « On peut retenir quelques lacunes défensives, notamment au niveau du collectif. Je ne parle pas de la ligne défensive uniquement. On doit tous défendre en bloc en même temps. Il y a encore une semaine d’entraînement avant le prochain match. Nous sommes encore en rodage. Il va falloir rapidement rentrer dans le vif du sujet. On parfait les automatismes tout en obtenant des résultats, c’est positif. Quant à Anelka, il va trop vite pour les arbitres. Ils le voient toujours hors – jeu ! »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s