Valenciennes – PSG 2-0, 21/12/80, Division 1 80-81

Dimanche 21.12.1980, Championnat de France, Division 1, 23e journée (6e place) à Valenciennes, au Stade Nungesser :
U.S. VALENCIENNES-ANZIN – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:0 (0:0)
– 7 854 spectateurs. Buts : P. Zaremba, 53′, Vésir, 58′. Arbitre : M. Lambert.
L’équipe du PSG : Dominique Baratelli – Philippe Col, Abel Braga, Éric Renaut, Antoine Garceran – Dominique Bathenay, Luis Fernandez, Jean-Noёl Huck – Nambatingue Toko, Dominique Rocheteau, Sarr Boubacar. Entraîneur : Georges Peyroche.
L’équipe de Valenciennes : Bas – Chevallier, Gillot, Kourichi, Pesin – Rabier, Vésir (Jacques, 82′), P. Zaremba – Zlataric, Orts, Bernardet. Entraîneurs : Wilczek et Tempowski.
Avertissements au PSG à Philippe Col et Antoine Garceran.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1982-83, version hiver (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1980-81 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Tête de Kourichi qui devance Abel Braga sous les yeux d’Eric Renaut, Nambatingue Toko, Gillot, Zaremba, Philippe Col, Dominique Bathenay et Luis Fernandez (archives personnelles Nordine Kourichi)
Pressing de Dominique Bathenay sur un Valenciennois (de gauche à droite, les Parisiens Antoine Garceran, Jean-Noël Huck, Philippe Col, Nambatingue Toko, Eric Renaut et Abel Braga et les Nordistes Zlataric, Kourichi, Gillot et Vézir. Archives personnelles Nordine Kourichi)
Philippe Col, de la tête, devance Kourichi sous les yeux d’Eric Renaut et de Boubacar Sarr (archives personnelles Nordine Kourichi)
Les Parisiens Dominique Bathenay, Philippe Col, Abel Braga et Nambatingue Toko face aux Valenciennois Gillot, Kourichi et Bernardet (archives personnelles Nordine Kourichi)
Dominique Baratelli s’empare de la balle devant Kourichi (archives personnelles Nordine Kourichi)
Tentative de Vézir sous les yeux de Monsieur Lambert, de Kourichi et des Parisiens Jean-Noël Huck, Abel Braga et Boubacar Sarr (archives personnelles Nordine Kourichi)

Compte-rendu (France-Football) :

Pendant près d’une heure Valenciennes piétina devant une équipe parisienne faisant illusion par son bagage technique et son attitude prudente. Le punch avait manqué aux Nordistes qui avalent étalé une énergie, un enthousiasme remarquables et, également, une habilité manœuvrière qui séduisit un public plus nombreux que d’ordinaire. Il n’empêche que les Parisiens croyaient encore en leurs chances, mais, sur le travail de Zlataric, Pascal Zaremba trompa Baratelli. Dès lors, Paris-Saint-Germain accusa le coup, et le but de Vésir l’assomma définitivement. Il ne restait plus à Valenciennes qu’a préserver son avance, ce qu’il fil sans trop de mal.


Le stade :

Le stade Nungesser
Le stade Nungesser

Note : il n’aura pas échappé aux plus perspicaces d’entre vous que, sur les photos, les Valeciennois arborent deux maillots bien distincts. Cela est très probablement du au fait qu’ils en auront changé à la mi-temps, vu la météo et l’état du terrain.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s