Strasbourg – PSG 0-1, 01/02/03, Ligue 1 02-03

Ronaldinho à la lutte (Ch. Gavelle)

Samedi 01.02.2003, Championnat de France, Ligue 1, 25e journée (8e place)
à Strasbourg, au Stade de la Meinau :
R.C. STRASBOURG – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:1 (0:0)
– 16 406 spectateurs. But : José Aloísio, 61′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Cristóbal Parralo, Mauricio Pochettino, Gabriel Heinze, Lionel Potillon – Alioune Touré (Ronaldinho Gaùcho, 74′), Frédéric Déhu, Romain Rocchi, Jérôme Leroy (Didier Domi, 86′) – Bartholomew Ogbeche, José Aloísio (Paulo César, 64′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissement à Romain Rocchi.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)

billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Paulo Cesar (Ch. Gavelle)
Paulo Cesar (Ch. Gavelle)
Romain Rocchi face à Ronaldinho (Ch. Gavelle)
Romain Rocchi face à Ronaldinho (Ch. Gavelle)
Bartholomew Ogbeche (Ch. Gavelle)
Bartholomew Ogbeche (Ch. Gavelle)
Ronaldinho à la lutte (Ch. Gavelle)
Ronaldinho à la lutte (Ch. Gavelle)
Les parisiens présents à La Meinau (Ch. Gavelle)
Les parisiens présents à La Meinau (Ch. Gavelle)
Craquage à l'entrée des joueurs
Craquage à l’entrée des joueurs

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

A Paris la belle affaire

Vainqueur quatre fois sur ses cinq dernières sorties en Alsace, Paris, en véritable bête noire de Strasbourg, n’a pas fait mentir la statistique. Même si l’on a longtemps douté sur la possibilité de disputer cette rencontre, il faut croire que le climat alsacien (-7°C) a bien réussi aux hommes de Fernandez. Buteur il y a quinze jours face au Havre, Aloisio a remis ça. Et revoilà Paris à trois points des leaders.

Pour pouvoir encore croire à l’une des trois premières places qualificatives pour la Ligue des champions, le PSG se devait de ramener un résultat positif d’Alsace. Un match nul aurait suffi au bonheur des Rouge et Bleu, alors que dire des trois points de la victoire ? Solide comme depuis la reprise, le PSG a peut-être même retrouvé ce soir son attaque. Et le fameux  » bon wagon  » semble se rapprocher à grande vitesse.

Sur un terrain largement enneigé et à la limite du praticable (le ballon orange est de rigueur), Strasbourgeois et Parisiens ont logiquement bien des difficultés à entrer dans la partie. Il faut même attendre la 27e minute pour voir Bassila cadrer sa première tête du match, sans danger pour Letizi. Même si l’emprise est alsacienne, le PSG résiste et tient le point du match nul.

Aloisio comme face au Havre

Mais la seconde période est d’une toute autre facture. A la rigueur défensive, les hommes de Luis Fernandez ajoutent la vivacité offensive, et Alioune Touré oblige alors Vincent Fernandez a lui sortir dans les pieds pour sauver ses coéquipiers (59e). Et comme souvent en ce moment, c’est sur un coup de pied arrêté que Paris va trouver la faille. Décalé sur le côté droit, Déhu adresse un coup-franc en direction de José Aloisio qui, à la lutte avec Devaux, reprend le ballon du genou (0-1, 61e). C’est la deux-centième réalisation d’un Brésilien à Paris. En un quart d’heure maîtrisé à merveille, le PSG s’offre une ouverture du score toujours importante à l’extérieur.

Mais dans la minute qui suit, les Rouge et Bleu s’en remettent à une parade extraordinaire de Lionel Letizi sur une tête à bout portant de Ljuboja, pour conserver leur avantage (62e). Strasbourg pousse et s’expose donc aux contres parisiens mais ni Paulo Cesar (67e), ni Ogbeche (71e), pas plus que Touré (74e) ne remportent leurs duels face à l’ancien portier du PSG, Vincent Fernandez.

Le dernier quart d’heure strasbourgeois est guère plus convaincant et le PSG peut s’envoler d’Alsace, les trois points de la victoire en poche. Paris ne l’avait plus emporté à l’extérieur depuis le 19 octobre 2002 (2-1 à Troyes), et tout ces indicateurs prouvent bien que le PSG est relancé. A trois points des leaders (Monaco, Nice et Marseille avec un match en moins), les hommes de Luis Fernandez veulent désormais poursuivre leur remontée dès mercredi à Bastia, histoire de définitivement lancer le TGV.

Réactions :

Luis Fernandez (Entraîneur-manager du PSG)
 » C’est une belle victoire sur un terrain difficile. Je suis également content pour José (Aloisio) et bien plus encore pour cette équipe qui a fait preuve de solidarité et de combativité. Le mois de février débute très bien, à l’image de notre sérieux mois de janvier. Nous irons plus confiants à Bastia, en espérant également ramener des points de ce voyage en Corse. Maintenant, nous allons profiter de ces deux jours pour bien récupérer car les organismes en ont besoin. »

Ivan Hasek (Entraîneur de Strasbourg)
 » Perdre à domicile est toujours difficile à digérer. D’autant que nous tenions bien le 0-0. Mais nous avons commis une nouvelle fois une erreur sur coup de pied arrêté. Paris n’a pas eu beaucoup d’occasions mais était sûrement mieux organisé. »

Mauricio Pochettino (Défenseur et capitaine du PSG)
 » C’est notre solidité et notre solidarité qui nous offrent les trois points ce soir. J’en suis très content car ça n’était pas si facile sur un terrain à la limite du praticable. Je ne pensais même pas que c’était possible de jouer sur un terrain pareil. Mais ce soir, nous sommes à trois points d’un leader qui jouera demain. C’est bien, mais il faut continuer, doucement mais sûrement. »

Alioune Touré (Attaquant du PSG)
« Le coach m’avait demandé de bien occuper le flan droit, j’espère avoir répondu à ses attentes. L’essentiel était de prendre quelque chose en venant ici, mais nous repartons avec les trois points, c’est encore mieux ! Ce n’était pas facile de gagner sur un terrain pareil, il s’agira maintenant d’en faire tout autant à Bastia. »


Le stade :

Le stade de la Meinau
Le stade de la Meinau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s