Le Havre – PSG 2-6, 06/01/74, Coupe de France 73-74

De nouveau Renaut et Choquier, attentifs (HAC Foot Archives)

Dimanche 06.01.1974, Coupe de France, 7e tour au Havre, au Stade Jules-Deschaseaux :
LE HAVRE A.C. (D3) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:6 (1:2)
– 4 267 spectateurs. Buts : François M’Pelé, 15′, Lhoste, 34′, Jean Deloffre, 42′ sur penalty ; Bernard Dumot, 50′, Michel Marella, 67′, P.Augustin, 81′, Michel Marella, 83′, Michel Marella, 85′.
L’Équipe du PSG : Camille Choquier – Patrice Zbinden, Éric Renaut, Bernard Béreau, Louis Cardiet – Jacky Laposte, Jean Deloffre, Bernard Dumot – Jean-Louis Brost, François M’Pelé, Mordechaï Spiegler (Michel Marella, 7′). Entraîneurs : Just Fontaine et Robert Vicot.


Maillot utilisé :

Réédition maillot domicile 1970-72 (collection MaillotsPSG)
Réédition maillot domicile 1970-72 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Eric Renaut prend le meilleur sur deux attaquants Havrais (HAC Foot Archives)
Eric Renaut prend le meilleur sur deux attaquants Havrais (HAC Foot Archives)
Sortie de Camille Choquier sur Brown (HAC Foot Archives)
Sortie de Camille Choquier sur Brown (HAC Foot Archives)
De nouveau Renaut et Choquier, attentifs (HAC Foot Archives)
De nouveau Renaut et Choquier, attentifs (HAC Foot Archives)

Compte-rendu (presse locale via HAC Foot Archives) :

Devant le P.S.G., le H.A.C. tient une mi-temps et s’effondre en fin de match par 6-2

Score final : 6 à 2 ! Quatre buts d’écart, l’addition est, certes, bien lourde pour les Havrais, mais, hormis la désillusion des supporters des « ciel et marine », il y eut, en ce dimanche des Rois, sur la belle pelouse du Stade municipal, deux équipes séparées par une bonne classe. D’une part, une équipe pro composée d’éléments en pleine maturité, d’autre part, une équipe amateur courageuse, certes, mais bien inférieure à sa rivale pour tenir 90 minutes. Au Paris S.G.F.C., le nombreux public, près de cinq mille spectateurs, a pu découvrir une formation où l’esprit collectif avait supplanté l’exploit individuel. Onze joueurs dont le seul but était de vaincre et de se mettre à l’abri de toute surprise que réserve bien souvent un match de Coupe de France.

S’appuyant sur une méthode de jeu en ligne, les joueurs de Vicot et protégés de Just Fontaine sont parvenus, sans difficultés, tout au moins après le repos, à museler les offensives havraises menées par M. Lamy, M. Lhoste ou encore par Brown. Il est indéniable que la technique des visiteurs fut nettement supérieure à celle des Havrais. une circulation rapide du ballon, passes courtes et longues alternées, avec le mélange de jeunes et joueurs anciens tels Cardiet, Deloffre, avec Zbinden, Brost et Marelle, lequel remplaça Spiegler des la 13′ minute, donna un bon football, tout en sachant geler habilement le jeu, leu Parisiens surent, en seconde mt-tempe enrayer les offensives havraises en faisant preuve de sang-froid et de réalisme en fin de match.

Au Havre A.C., apres une bonne première période de jeu les joueurs durent en seconde période s’accrocher, mais vraiment, l’adversaire était trop fort pour espérer une surprise. Une saine analyse, en peu de mots, est ta suivante : dans l’équipe havraise, il n’y eut pas ou peu de mouvements collectifs valable à l’usage de l’adversaire parisien. Un fossé énorme a séparé le compartiment défensif de celui de l’offensive, le milieu de terrain havrais, une fois de plus, s’avéra d’une certaine faiblesse. Que de balles données à l’adversaire. De plus, le H.A.C. eut le tort dans la dernière demi-heure de jeu, de se dégarnir en défense. Mals dans l’ensemble, l’équipe havrais a pêché par manque de netteté et par imprécision. Pourtant. cette équipe, durant les premières quarante minutes de jeu, sut stabiliser le jeu au niveau de la ligne médiane, mais, malheureusement, paya de ses efforts après la pause pour plier et rompre devant les assauts des attaquants parisiens qui ont nom : M’Pelé Brost, Marella, Deloffre omniprésent.

Le film du match :

Dès la première minute, sur paese d’El Asfari, Brown met de peu à côté.

Brasse, touché. se fait soigner sur la touche.

6′ minute. – Un excellent tir en demi-volée de Lhote est difficilement arrêté par Choquier. Sur contre-attaque. Boursier arrête le tir de M’Pelé.

12′ minute. – Un coup franc tiré par Roger est repris de la tête par Brown signalé hors-jeu, Une minute après, Spiegler, l’international israélien, sort du terrain, victime d’élongation.

14′ minute. – Sur un centre de Marella, remplaçant Spiegler, M’Pelé, sur la gauche, surgit pour battre de la tête Boursier : PARIS : 1 – HAC : 0.

Ce but encaissé après un quart d’heure de jeu, semble déboussoler les Havrais, car ce fut la seule action tranchante des visiteurs au cours de cette période.

Une action de Lamy, parti de la ligne médiane oblige Cardiet mettre en corner. Peut après, le HAC bénéficie d’un coup franc, que Lhoste tire rapidement, mais glisant au moment du shoot, ne peut surprendre Choquier.

Une dangereuse action M’Pelé-Marella est contrée par Brasse, qui s’avérera au cours de ce match. le meilleur défenseur avec Briand.

35′ m. : Sur un centre de Lamy, Brown voit son tir repoussé par Choquier sur Lhoste, lequel avec son opportunisme habituel, égalise. HAC 1-PSG : 1.

Un bel arrêt est a mettre à l’actif de Boursier, à la 40′ minute, sur un tir terrible de M’Pele, mais deux, minutes après, le goal havrais ,devra s’avouer battu sur coup franc de Deloffre, lequel sur balle brossée, donne l’avantage à son équipe. HAC : 1-PARIS : 2.

Durant cette première période de jeu, l’occupation du terrain fut équitable, mais les Parisiens affichèrent cependant une technique supérieure.

Après le repos, les Havrais se lancèrent à l’assaut des buts parisiens et manquèrent de peu d’égaliser par Brown, lequel réceptionnant un service de Nolent, se fit contrer par Béreau au moment d’armer son tir (52′)

54′ m. : Sur centre de Brost, de l’aile gauche, Dunot, de la tête, marque en coin, malgré le plongeon de Boursier. HAC : 1-PSG : 3.

55′ m. : Lamy met de peu au-dessus.

57′ m. : Sur un tir de Brost, Brasse sauve sur la ligne. Boursier étant sorti au préalable sur un tir de Marella.

63′ : Boursier, sur un tir fulgurant de M’Pelé préserve ses filets.

67′ : Rentrée de Henry à la place d’El Asfari. Lamy jouant en milieu.

69′ : Montée de Bourdon, évitant le tacle de Cardiet et de Laposte, mais son centre n’est pas repris.

70′ : Centre de Roger, splendide reprise de la tête par Brown bien arrétee par Choquier.

71′ m. : Réceptionnant une balle de la gauche, Marella des 25 mètres et d’un tir soudain, trompe Boursier. HAC : 1-PSG : 4.

79′ : Lhoste d’un tir lointain manque de peu de surprendre Choquier bien placé.

80′ : Un tir à ras de terre de Brown effleure la base du poteau parisien. Un bel taret de Boursier sur un tir de M’Pelé est à noter à la 82′ minute.

85′ : Sur service de Lamy, Augustin réduit la marque. HAC : 2-PSG : 4.

Dès cet instant, les Parisiens appuyant chaque action offensive et devant une baisse de cadence des Havrais, obtiendront à la 87′ minute un nouveau but par Marella, évitant la sortie de Boursier. HAC : 2-PARIS : 5.

Et deux minutes après, le même Marella mettra à profit un centre de l’aile gauche pour porter le score 6 à 2.


Le stade :

Vue aérienne du stade Jules-Deschaseaux
Vue aérienne du stade Jules-Deschaseaux

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s