Auxerre – PSG 3-0, 24/03/96, Division 1 95-96

Coude à coude entre Raï et Blanc...

Dimanche 24.03.1996, Championnat de France, Division 1, 32e journée (1re place)
à Auxerre, au Stade de l’Abbé-Deschamps :
A.J. AUXERRE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  3:0 (1:0)
– 16 000 spectateurs environ. Buts : Diomède, 44′ ; C.Martins, 60′, Patrick Colleter, 72′ contre son camp.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Bruno Ngotty, Alain Roche, Paul Le Guen – Cédric Pardeilhan (Julio Dely Valdés, 51′), Laurent Fournier, Daniel Bravo (Pascal Nouma, 70′), Vincent Guérin (Bernard Allou, 66′), Patrick Colleter – Raï Oliveira, Patrice Loko. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Laurent Fournier et Bruno Ngotty.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1995-96 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Charbonnier se saisit du ballon...
Charbonnier se saisit du ballon…
Raï pris dans la nasse auxerroise
Raï pris dans la nasse auxerroise
Coude à coude entre Raï et Blanc...
Coude à coude entre Raï et Blanc…
... qui prend le dessus sur le brésilien
… qui prend le dessus sur le brésilien
Le parcage parisien
Le parcage parisien

Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

Paris tombe de haut

Aïe, aïe, aïe. Paris, déjà battu 3-1 en Coupe de France, ne supporte décidément pas les voyages en Bourgogne. Et Guy Roux a beau jeu d’expliquer que le PSG reste le grand favori pour le championnat, la situation se détériore de jour en jour. Pour Paris, au départ, l’objectif est clair : garder son avantage au classement. Pour cela et face à une équipe offensive comme Auxerre, il faut être fort, compact et
super-organisé. Mais ce sera tout le contraire. Et c’est même un miracle que l’équipe de Luis Fernandez arrive à la pause avec un seul but de retard. Les occasions auxerroises se sont en effet multipliées. Sur le côté gauche, Bernard Diomède fait un festival. Il est vrai que Fernandez lui a opposé le jeune Pardeilhan, qui est complètement perdu. Alors sur un nouveau dribble de Diomède, N’Gotty accourt, mais ne peut rien non plus. Et le gaucher ajuste Lama du droit pour ouvrir le score. A la reprise, où Dely Valdes a remplacé Pardeilhan, le scénario ne va pas changer. Paris est dominé. Paris est écrasé. Sur un ballon perdu au milieu du terrain, le PSG va encaisser un second but. Laslandes lance Martins qui va droit et bat Lama d’un tir du droit (60e). Treize minutes plus tard, Auxerre va encore enfoncer le clou. Sur un coup franc de Diomède, Colleter, pressé, marque contre son camp. Le stade de l’Abbé-Deschamps hurle sa joie et les Parisiens se font tout petits. Le PSG a raté son coup et le championnat est bien relancé.

Réactions :

Luis Fernandez : « Il est toujours difficile de jouer trois jours après un quart de finale de Coupe d’Europe. Nous avons fait le maximum, mais Auxerre était bien plus fort que nous. Le score ne reflète pas totalement la physionomie du match, car nous avions vraiment les moyens de marquer. Il ne faut pas tomber dans le catastrophisme, car nous possédons toujours deux points d’avance. Le leader, c’est encore nous. Guy Roux doit être content, lui, car il a assuré le maintien… »


Le stade :

Le stade de l'Abbé-Deschamps
Le stade de l’Abbé-Deschamps

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s