PSG – Auxerre 2-3, 24/10/10, Ligue 1 10-11

http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2055/23852/match/PSG-Auxerre/PSG-Auxerre

Dimanche 24.10.2010, Championnat de France, Ligue 1, 10e journée (7e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.J. AUXERRE  2:3 (1:3)
– 27 523 spectateurs. Buts : Nenê Carvalho, 1′, J.-P.Mignot, 4′, Contout, 11′, Quercia, 24′ ; Nenê Carvalho, 68′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Christophe Jallet, Sylvain Armand, Mamadou Sakho, Siaka Tiéné – Ludovic Giuly (Péguy Luyindula, 73′), Clément Chantôme (Mathieu Bodmer, 78′), Claude Makélélé, Nenê Carvalho – Mevlüt Erding, Guillaume Hoarau (Stéphane Sessègnon, 59′). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissement à Mamadou Sakho.


Maillot utilisé :

(collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2055/23852/match/PSG-Auxerre/PSG-Auxerre)
Joie de Nenê et Christophe Jallet après l’ouverture du score du second à la première minute (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2055/23852/match/PSG-Auxerre/PSG-Auxerre)
Guillaume Hoarau à la lutte avec Coulibaly (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2055/23852/match/PSG-Auxerre/PSG-Auxerre)
Nenê face à Pedretti (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2055/23852/match/PSG-Auxerre/PSG-Auxerre)
Mamadou Sakho (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2055/23852/match/PSG-Auxerre/PSG-Auxerre)
Penalty de Nenê et second but personnel. Malhereusement, les auxerrois auront scoré trois fois entre temps (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien et patientez pendant l’écran noir) :

Cliquez ici


Compte-rendu (psgmag)

Après les résultats de la veille — défaite de Rennes et match nul de Saint-Étienne —, Paris avait une belle occasion de grimper au classement puisqu’en cas de victoire, le PSG aurait pointé à la 2e place, à un point du leader. Pour cela, il fallait battre Auxerre au Parc des Princes, équipe qui s’était également déplacée en Europe cette semaine, mais mardi, tandis que Paris s’était déplacé à Dortmund jeudi.

Le match en bref

Kombouaré alignait son équipe-type du moment, Chantôme et Giuly étant toujours préférés à Bodmer et Sessegnon. Côté auxerrois, le club bourguignon retrouvait Jean-Pascal Mignot dans l’axe de la défense, et devait encore bricoler en attaque avec les absences des titulaires Jelen et Le Tallec.

On le sait, après un match de coupe d’Europe, le PSG a habituellement du mal à démarrer ses rencontres. Cette fois-ci, ce n’est pas le cas puisque sur la première offensive, après 30 secondes de jeu, une séquence à trois Erding-Jallet-Giuly permet à ce dernier de servir en retrait Nenê, venu en balade côté droit. Le Brésilien rentre sur son pied gauche et, de 25 mètres, expédie une frappe lobée dans la lucarne opposée (1-0, 1re).

Paris a fait le plus dur ? Pas si sûr : trois minutes plus tard, Auxerre obtient un corner. Les Parisiens ne parviennent pas à se dégager, et Mignot repend de volée un ballon qui traîne. Sa frappe est contrée par Erding, et lobe ainsi Edel, gêné par le soleil rasant (1-1, 4e). Le bénéfice de l’ouverture du score est déjà oublié ; pire encore, Paris semble accuser le coup. Certains joueurs sont clairement empruntés, se montrent en retard dans les duels, et font toujours plus de contrôles qu’il n’en faut.

Un raid de Contout côté gauche s’achève par une sortie impeccable d’Edel dans les pieds de l’attaquant adverse, puis une frappe d’Oliech passe de peu à côté. Et à la 11e minute, alors que Paris est à l’attaque, Nenê perd un ballon à l’entrée de la surface adverse. Auxerre, équipe historiquement de contre, n’en demande pas tant : Hengbart avance, lance Oliech côté droit, qui prend Tiéné de vitesse — en le bousculant un peu —, puis centre en retrait pour Contout. Du gauche, ce dernier pousse la balle dans le but, malgré le retour d’Armand (1-2, 11e).

Paris tente une réaction, avec une bonne frappe lointaine de Jallet que Sorin manque de dévier d’une manchette dans ses cages. Mais dix minutes plus tard, c’est Auxerre qui se montre à nouveau à l’attaque : Pedretti adresse un long ballon depuis son camp et Quercia profite d’un mauvais alignement de la charnière centrale — Armand était remonté, pas Sakho — pour filer seul au but. Il dribble Edel et marque dans le but vide (1-3, 24e).

La suite de la première mi-temps verra une maigre occasion pour Paris — un centre de Jallet repris de la tête par Erding —, et un déboulé de Quercia côté gauche stoppé par Edel. Paris repart donc aux vestiaires largement mené, sans avoir réellement pu faire quoi que ce soit durant ces 45 minutes.

En début de seconde période, les Auxerrois jouent plus bas, les ailiers attaquent moins. On comprend tout de suite que l’on aura à faire à 45 minutes d’attaque-défense. Les situations intéressantes et occasions se multiplient. Cela commence par une frappe déviée de Chantôme qui passe au ras des montants, puis une tête de Hoarau sur le corner qui suit. C’est ensuite Erding qui tente une frappe lointaine du gauche, laquelle tombe dans les bras de Sorin.

À l’heure de jeu, Kombouaré remplace Hoarau par Sessegnon. D’emblée, celui-ci se fait remarquer en décalant Tiéné côté gauche. L’Ivoirien effectue un centre parfait pour Erding, dont la tête puissante — mais trop au centre — est sortie par Sorin. Après une frappe de Sessegnon, contrée en taclant par Hengbart, Paris parvient enfin à revenir au score : sur un long ballon venu de la gauche, Chantôme contrôle dans la surface. Mignot est en retard et lui tape dans le mollet : Laurent Duhamel siffle un penalty indiscutable. Nenê le transforme avec un joli contre-pied (2-3, 68e), et Paris a alors plus de vingt minutes pour tenter d’arracher l’égalisation face à une équipe auxerroise sous l’eau.

Les coups francs seront les meilleures armes parisiennes. Sur l’un d’eux, Nenê trouve Erding, qui coupe au premier poteau. Sa tête est malheureusement trop décroisée. Le Brésilien tente ensuite sa chance sur un coup franc axial, mais Sorin sort le ballon de sa lucarne. Enfin la dernière occasion sera un excellent débordement de Sessegnon côté droit, ponctué d’un centre devant le but que Luyindula ne parvient pas à reprendre en talonnade.

Au terme d’une deuxième période à sens unique, Paris ne parvient pas à rattraper ses 20 mauvaises premières minutes, et s’incline donc pour la deuxième fois de la saison au Parc des Princes.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s