PSG – Auxerre 1-1, 23/09/94, Division 1 94-95

Antoine Kombouaré dans la surface adverse

Vendredi 23.09.1994, Championnat de France, Division 1, 10e journée (9e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.J. AUXERRE  1:1 (0:0)
– 33 644 spectateurs. Buts : Lamouchi, 67′, George Weah, 77′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Francis Llacer, Ricardo Gomes (Antoine Kombouaré, 12′), Alain Roche – Daniel Bravo, Paul Le Guen, Vincent Guérin, Valdo Filho (Jean-Philippe Séchet, 71′) – Patrick Mboma, George Weah, David Ginola. Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé (à manches longues) :

dom9495
Maillot 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Valdo devancé par West
Valdo devancé par West
Paul Le Guen balle au pied
Paul Le Guen balle au pied
Antoine Kombouaré dans la surface adverse
Antoine Kombouaré dans la surface adverse
Le Virage Auteuil
Le Virage Auteuil
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne

Vidéo :


Compte-rendu (Paris Go) :

Cinq jours avant de se déplacer en Russie pour affronter le Spartak, le PSG accueille I’AJ Auxerre. Outre le fait que cette rencontre revêt un accent européen et par conséquent un excellent test, les Parisiens se doivent impérativement d’empocher les trois points (cela com-mence à devenir une habitude …).

Une fois de plus, et c’est tant mieux, la barre des 30 000 spectateurs présents est passée. Pour l’entrée des joueurs, les tribunes Boulogne et Auteuil plongent le Parc des Princes dans un tel brouillard que le fog londonnien parait bien ridicule ! En effet, plusieurs dizaines de torches à mains ajoutées à des fumigènes rouges en Auteuil rouge provoquent littéralement un bel incendie. « Ce soir, on vous met le feu », aurait pu être le titre de cette animation, les supporters parisiens espérant assister de nouveau à une avalanche de buts comme la saison dernière (4-0). Du côté supporters auxerrois, environ une trentaine de passionnés prirent position en tribune F dont une dizaine de membres de la section Paris. Voilà pour le match des tribunes.

En ce qui concerne le terrain, la rencontre fut équilibrée. Et même si le PSG a encore peiné devant le but, ce n’est pas la faute d’avoir pris des risques, en portant l’équipe sur l’offensive. Avec David GINOLA et VALDO sur les ailes, et WEAH associé au promu MBOMA en pointe, on était en droit d’attendre un récital offensif. La première demi-heure de jeu va d’ailleurs être à la hauteur de deux équipes européennes, et ce dès la 7ème minute, où MBOMA, d’une volée gauche, frôla les buts de CHARBONNIER. Après que RICARDO, blessé à la cuisse, eut laissé sa place à Antoine KAMBOUARE, le PSG va alors se procurer sa meilleure occasion des 45 premières minutes. Un centre tiré par VALDO repris de la tête par MBOMA prend le chemin des buts, mais une superbe intervention du goal auxerrois détourne le ballon en corner. Cependant, ce sont les Bourguignons qui vont se montrer les plus entreprenants en milieu de première période et ce, par l’intermédiaire de LAMOUCHI qui, par deux fois, aura la balle de but aux bouts du pied. Le PSG peut remercier son gardien et surtout son poteau !

Le début de la seconde période n’offre rien de bien transcendant aux spectateurs, malgré un GINOLA très en verve; néanmoins, ce sont bien les Auxerrois qui vont se montrer les plus réalistes. LAMOUCHI bénéficie d’un centre en retrait de la part de DIOMEDE et ne se gêne pas pour ouvrir le score, avant de se précipiter vers ses supporters.
PARIS SG : 0 – AUXERRE : 1

Ce but a cependant le mérite de réveiller les « Bleu et Rouge » qui se ruent vers les buts visiteurs. GINOLA est tout prés d’égaliser mais son tir est renvoyé par la transversale. C’est ensuite MBOMA qui s’y colle, mais sa tête plongeante passe au-dessus des cages de CHARBONNIER. Dieu soit loué ! Un sacro-saint corner va remédier au manque de réussite. Paul LE GUEN le tire et George WEAH le convertit en but.
PARIS SG : 1 – AUXERRE : 1

Le dernier quart d’heure va alors voir le PSG archi-dominer, mais, et vous l’aurez compris, sans marquer, le gardien auxerrois sortant un grand match au grand dam des Parisiens. Voilà dorénavant le onze de FERNANDEZ relégué à neuf longueurs du FC NANTES. Certes, le titre n’est pas perdu, cependant le mécontentement commence à se faire entendre dans les tribunes.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s