Auxerre – PSG 1-1, 05/03/95, Division 1 94-95

George Weah

Dimanche 05.03.1995, Championnat de France, Division 1, 28e journée (2e place)
à Auxerre, au Stade de l’Abbé-Deschamps :
A.J. AUXERRE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (1:1)
– 10 000 spectateurs environ. Buts : Vincent Guérin, 11′, Baticle, 24′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Oumar Dieng, Antoine Kombouaré, Alain Roche, Patrick Colleter – Francis Llacer (David Ginola, 68′), Paul Le Guen, Vincent Guérin, Valdo Filho (Daniel Bravo, 63′) – Raï Oliveira, George Weah. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Patrick Colleter et Vincent Guérin.


Maillot utilisé, en version à manches longues :

Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Francis Llacer taclé
Francis Llacer taclé
Vadlo balle au pied
Vadlo balle au pied
L'ouverture du score de Vincent Guérin
L’ouverture du score de Vincent Guérin
George Weah
George Weah
Le parcage parisien
Le parcage parisien

Compte-rendu (Paris Go) :

Affiche de cette 28ème journée, avec le traditionnel derby LYON/SAINT-ETIENNE, cet AUXERRE/PSG promettait une belle empoignade entre deux formations ayant brillé quelques jours plus tôt en Coupe d’Europe. Conscients de la nécessité de récupérer, les deux entraîneurs avaient décidé de faire tourner leur effectif et c’est ainsi que côté parisien, Luis FERNANDEZ décida de titulariser Oumar DIENG, Francis LLACER et RAI. Laissant sur le banc David GINOLA…

Sous les yeux du sélectionneur national, Aimé JACQUET, le PSG ne mit pas longtemps à rentrer dans le match et à forcer les joueurs de Guy ROUX à se cantonner le plus souvent à des tâches défensives. Ce fut pourtant l’ancien Alésien, Sabri LAMOUCHI, qui le premier allait se procurer une bonne occasion à la 8ème minute, son tir du gauche étant finalement bien capté par Bernard LAMA. Pratiquement dans la foulée, RAI répondait du tac-au-tac sur coup franc, obligeant Fabien COOL à un arrêt difficile.

Une minute plus tard, Paris allait trouver la faille d’une bien belle manière. A l’origine, George WEAH qui parvenait à reprendre le ballon à WEST et à le glisser vers Vincent GUERIN, ce dernier se décalant légèrement sur la gauche afin d’armer une superbe frappe terminant sa course dans la lucarne droite des buts bourguignons. Magnifique !

Forts de cet avantage, les Parisiens dessérèrent un peu leur étreinte et les Auxerrois n’allaient pas manquer d’en profiter puisqu’à la 23ème minute, Philippe VIOLEAU adressait un centre parfait pour Gérald BATICLE posté dans la surface de réparation qui, après un contrôle de la poitrine, parvenait à reprendre du gauche… Le ballon passa entre les jambes d’Oumar DIENG et s’en alla mourir dans les filets de Bernard LAMA.

Au fur et à mesure, la rencontre tenait toutes ses promesses et à l’image du formidable duel entre WEST et WEAH, devenait de plus en plus palpitante.

Une poignée de minutes après son but, Gérald BATICLE, en grande forme, allait manquer de peu de doubler la mise, son tir rasant le montant droit des cages franciliennes. Cependant, les meilleures occasions de la fin de cette première période allaient être l’oeuvre des Champions de France en titre. Tout d’abord par l’intermédiaire de VALDO, parvenant à s’infiltrer dans la surface mais voyant son tir détourné par le portier auxerrois, et surtout à la 36ème minute où, sur un corner de Paul LE GUEN, George WEAH envoyait le cuir sur la base du poteau droit. Le PSG venait de louper le coche…

Après la pause et toujours sous une pluie rendant le terrain de plus en plus gorgé d’eau, les joueurs parisiens revinrent avec la ferme inten-tion de poursuivre leur domination, mais, mis à part un retourné de RAI répoussé sur sa ligne par COOL, les rôles allaient s’inverser.

Passée l’heure de jeu, le coach parisien se décida à faire rentrer David GINOLA et Daniel BRAVO à la place de LLACER et VALDO. Mais malgré cet apport de « sang neuf », I’AJA, en course à l’Europe, allait se rendre maître du ballon et se procurer moultes occasions.

Tout d’abord à la 72ème minute où Bernard DIOMEDE s’employa à tester les réflexes de Bernard LAMA, mais surtout dans les secondes qui suivirent où, lorsque le gardien parisien intervenait avec beaucoup de brio sur une percée de Sabri LAMOUCHI, c’était au tour de sa transversale d’empêcher à nouveau les filets de trembler suite à une très belle action de Corentin MARTINS.

Et les tentatives parisiennes dans tout ça, me direz-vous ? Et bien, franchement pas de quoi donner des sueurs froides à Messire ROUX car excepté une frappe de David GINOLA passant à gauche des buts de COOL, les attaquants franciliens la mirent un peu en veilleuse. Ce qui ne fut toujours pas le cas des Auxerrois, décidemment désireux d’arracher les trois points de la victoire puisqu’en fin de match, Bernard LAMA allait encore devoir faire preuve de son immense talent en stoppant une énième tentative de LAMOUCHI avant qu’à la dernière minute de jeu, Lilian LASLANDES ne s’échappe côté droit et tire violemment du droit à côté du cadre. Ouf !!!

L’arbitre M. LEDUC renvoyait donc les deux équipes dos à dos et même si Paris était passé près d’une nouvelle défaite, ce point conquis dans l’antre icaunais n’était finalement pas une mauvaise chose.

Notes :

LAMA : 16/20. Le dernier rempart du PSG n’a pas failli à sa tâche en réalisant de superbes prouesses en fin de rencontre. La bourde de Barcelone n’est plus qu’un mauvais souvenir.
DIENG : 11/20. Pour son retour dans le onze majeur, Oumar a eu du mal à contenir les débordements auxerrois dans son couloir. Un peu plus de vigilance serait la bienvenue.
KOMBOUARE : 12/20. Antoine a réalisé une première période assez convaincante avant de se laisser dépasser par les contres bourguignons.
ROCHE : 13/20. L’ancien joueur de l’AJA s’est montré intraitable avec les attaquants adverses, les privant souvent du ballon à l’entrée de la surface. A manqué de recevoir un carton jaune sur une obstruction sur MARTINS.
COLLETER : 12/20. Moins en jambes que contre Lyon ou à Barcelone, l’ancien Brestois s’est montré quelque peu brouillon dans ses montées.
GUERIN : 16/20. Avec Bernard LAMA, c’est la grosse satisfaction de l’équipe de la Capitale. Brillant au Nou Camp, Vincent a illuminé l’Abbé-Deschamps par son abattage et sa superbe frappe.
LLACER : 11/20. Cisco a paru quelque peu dépassé en maintes occasions et n’a pas pu limiter les assauts auxerrois. Remplacé par David GINOLA à la 68ème minute, auteur d’une belle frappe à dix minutes de la fin.
LE GUEN : 12/20. Il n’a pas eu l’occasion de faire parler la poudre, sa patate étant restée muette. Match sans fioritures.
VALDO : 13/20. L’homme en forme a semblé un peu exténué même si la plupart des actions dangereuses sont passées par lui. A loupé une balle de deuxième but en fin de première période.
RAI : 12/20. Titularisé au profit de GINOLA, le numéro 11 parisien n’a pas eu le réalisme affiché contre l’OL même si quelques tentatives auraient mérité un meilleur sort.
WEAH : 12/20. Son duel avec le défenseur nigérian, Taribo WEST, a été grandiose et s’est déroulé dans un bon esprit. A manqué de peu d’inscrire son huitième but de la saison.

Réactions :

GINOLA : « On me dit de jouer, je joue. On me dit d’aller chier, je vais chier… »

FERNANDEZ : « J’ai vu un match plaisant. Le championnat n’est plus un impératif depuis longtemps. Le PSG était venu pour gagner et pour jouer le match à fond. Dans l’ensemble, c’était une très belle rencontre… »

ROUX : « Pour moi, PSG est la meilleure équipe française du moment ! »

LAMA : « J’ai fait mon job. Quand on voit ses partenaires se défoncer devant soi, ça encourage à être meilleur encore… ».


Le stade :

Le stade de l'Abbé-Deschamps
Le stade de l’Abbé-Deschamps

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s