PSG – Metz 3-1, 28/04/15, Ligue 1 14-15

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2915/46484/match/Paris-Metz-3-1/Paris-Metz-3-1)

Mardi 28.04.2015, Championnat de France, Ligue 1, 32ème journée match en retard (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. METZ  3:1 (2:0)
– 46 337 spectateurs. Buts : Marco Verratti, 25′, Edinson Cavani, 42′ ; M.Maïga, 53′, Grégory Van der Wiel, 77′.
L’Équipe du PSG : Nicolas Douchez – Grégory Van der Wiel, Thiago Silva, David Luiz, Lucas Digne – Marco Verratti, Thiago Motta (Adrien Rabiot, 65′), Blaise Matuidi (Marcos Marquinhos, 85′) – Javier Pastore, Edinson Cavani, Ezequiel Lavezzi (Lucas Moura, 76′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Marco Verratti.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2014-15
Maillot domicile 2014-15

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2915/46484/match/Paris-Metz-3-1/Paris-Metz-3-1)
Ezequiel Lavezzi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2915/46484/match/Paris-Metz-3-1/Paris-Metz-3-1)
Marco Verratti, pour une fois buteur (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2915/46484/match/Paris-Metz-3-1/Paris-Metz-3-1)
Javier Pastore, l’homme du match avec trois passes décisives (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2915/46484/match/Paris-Metz-3-1/Paris-Metz-3-1)
Le deuxième but, signé Edinson Cavani (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2915/46484/match/Paris-Metz-3-1/Paris-Metz-3-1)
Et le troisième, Gregory van der Wiel (Ch. Gavelle)

Vidéo (Ligue 1 officiel, cliquer sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (revue de presse canal-supporters) :

CS

« Il va falloir aller les chercher. Qui ça ? Les Parisiens, bien sûr, qui chassent et convoitent ce fameux triplé domestique historique. Ils semblent désormais filer… droit au but, si l’on ose dire, écrit L’Equipe. Étrangement, l’absence de Zlatan Ibrahimovic semble offrir au PSG une fluidité supplémentaire une fois passée la ligne médiane. Autour des grands ordonnateurs de son jeu incarnés par Javier Pastore, trois passes décisives encore hier, et Thiago Motta qui, face à un club de la faiblesse de Metz, donne le sentiment de pouvoir jouer assis en tailleur sur la pelouse, Paris a déroulé sans franchement accélérer ni se fouler. (…) Si Laurent Blanc parvient à gérer un effectif dont la principale faiblesse, cette saison, est d’avoir été parfois un peu trop fragile à des moments clés de la saison, on imagine difficilement un dénouement différent de celui auquel tout le monde s’attend. »

Les notes de L’Equipe : Douchez 6 / van der Wiel 6 / Silva 5 / Luiz 5 / Digne 4 / Verratti 7 / Motta 6 / Matuidi 6 / Pastore 8 / Cavani 7 / Lavezzi 6

« Ce n’est certes pas le plus grand match du PSG mais c’est surtout une formidable opération et à ce stade de la saison, à la 54e rencontre du PSG en 2014-2015, il ne faut retenir que la seconde partie de la phrase, affirme Le Parisien. Le PSG reste le favori mais l’incertitude et un palpitant souvent sollicité lors des matchs parisiens vont rendre cette course au titre irrespirable en mai. (…) Même s’il a gâché plusieurs ballons, Javier Pastore a encore émerveillé sur certaines séquences. Et c’est lui qui délivre les trois passes décisives de son équipe. Et toujours quelques gestes enchanteurs. »

Les notes du Parisien : Douchez 5.5 / van der Wiel 7 / Silva 6.5 / Luiz 5.5 / Digne 5.5 / Verratti 7 / Motta 6 / Matuidi 5 / Pastore 8 / Cavani 6.5 / Lavezzi 5.5

« Le Paris SG, porté par un Pastore triple passeur décisif, s’est rapproché de son troisième titre de champion de France consécutif, publie l’AFP. L’équation est à présent très simple pour le PSG : s’il remporte ses quatre derniers matches de championnat, contre Nantes, Guingamp, Montpellier et Reims, il sera sacré. Et il pourra ensuite tenter de réaliser un triplé inédit sur le plan national, avec la finale de la Coupe de France programmée le 30 mai contre Auxerre (L2) (…) Paris n’a pas dans ses rangs le trio MSN pour lui donner des raisons de ‘rêver plus grand’, mais il possède en Javier Pastore un artiste enfin épanoui et en Marco Verratti un joueur fuoriclasse comme il en existe peu dans sa tranche d’âge, hormis Paul Pogba que les dirigeants qataris rêvent évidemment d’enrôler. »

Réactions (lequipe.fr) :

Laurent Blanc (entraîneur du PSG):

«Un match en retard est souvent un piège, et vous l’avez évité…

On avait tout à gagner, encore fallait-il prendre des points. Il fallait jouer et gagner. On oublie trop souvent que Paris est sur la brèche depuis deux mois. Mais on arrive à faire un match de qualité, dans lequel on voit quatre buts. On n’a pas l’impression de voir une équipe qui joue tous les trois jours depuis deux mois. Les joueurs sont encore là physiquement, ils ont encore envie de récupérer le ballon quand ils le perdent. C’est de bon augure

Zlatan Ibrahimovic va revenir contre Nantes. Voyez-vous une différence, chez certains joueurs, en son absence?

Pourquoi dites-vous ça?

On a senti Cavani ou Pastore plus libérés…

L’an dernier, Zlatan était présent et on a fait une grande saison. Sincèrement, je pense que les joueurs sont autant déterminés quand Ibra est là, n’allons pas chercher des choses négatives ce soir. Si Ibra avait été là, cela aurait été la même chose.

Sans lui, vous avez marqué douze buts en trois matches.

Peut-être qu’avec lui, on en aurait mis quinze.

Avez-vous fait un pas essentiel vers le titre?

Non, on a fait ce qu’il fallait faire. On doit se préoccuper de notre parcours, on le fait très bien pour l’instant, c’est le plus important à mon sens. Il faudra encore prendre beaucoup de points. On est en position favorable, premiers avec trois points d’avance, mais ça ne suffit pas. On n’a pas de marge qui nous assure d’être champions de France. Tous les matches vont être importants.

Y a-t-il de la fatigue chez les joueurs?

Il y en a certainement, oui, mais la bonne préparation nous permet d’avoir encore de l’essence. On est encore capables de hausser notre niveau de jeu. On est déterminés, le staff, le club, et les joueurs peut-être encore plus, à gagner ce Championnat. On l’a démontré et il faudra encore le démontrer à Nantes.»

Javier Pastore :

«Ca y est, le Paris-SG a repris la tête du Championnat, et cette fois seul avec trois points d’avance sur Lyon. Vous avez votre destin en main pour remporter un troisième titre d’affilée…

C’est bien, on voulait gagner contre Metz pour reprendre nos distances sur Lyon et cette victoire est capitale en vue de la fin de saison. J’ai réussi un bon match, avec trois passes décisives, mais le plus important est la bonne prestation collective de l’équipe.

Vous avez pris une très belle option sur le titre, non?

Oui, mais ce n’est pas fini, on a besoin de jouer nos quatre derniers matches avec la même mentalité et le même état d’esprit que ce soir contre Metz. Si on joue de cette manière, on aura le titre en main.

La pression est clairement sur Lyon, désormais…

Oui, avec trois points d’avance pour nous, l’OL sait que même en gagnant tous ses matches, cela peut ne pas suffire. La pression est sur Lyon, et c’est beaucoup mieux pour nous.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s