PSG – Ajaccio 1-0, 23/10/04, Ligue 1 04-05

cp_417aede158ab86

Samedi 23.10.2004, Championnat de France, Ligue 1, 11e journée (14e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.C. AJACCIO  1:0 (1:0)
– 35 487 spectateurs. But : Fabrice Pancrate, 10′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot, José-Karl Pierre-Fanfan, Mario Yepes, Sylvain Armand – Fabrice Pancrate, Lorik Cana (Édouard Cissé, 32′), Modeste M’Bami, Branko Bošković (Charles-Édouard Coridon, 71′) – Daniel Ljuboja (Reinaldo da Cruz, 76′), Pedro Pauleta. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.
Avertissements à Daniel Ljuboja, Modeste M’Bami et Fabrice Pancrate.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2004-05 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2004-05 (collection MaillotsPSG)

Billet :

Sans titre-2
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

Sans titre-1
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

cp_417aeee2b583710
Edouard Cissé face à deux ajacciens (Ch. Gavelle)
cp_417aec487fbe17
Sylvain Armand (Ch. Gavelle)
cp_417aecd3bcc1e2
Pedro Miguel Pauleta a faim de ballon ! (Ch. Gavelle)
cp_417aed00e642c3
Fabrice Pancrate au duel avec Robin (Ch. Gavelle)
cp_417aede158ab86
Danijel Ljuboja (Ch. Gavelle)
cp_417aec15d2bb411
Le Virage Auteuil sous les drapeaux et deux-mats (Ch. Gavelle)
43518734
La tribune Auteuil colorée pour l’occasion (Ultras Paris !)

Compte-rendu (Loïc Prigent, psg.fr) :

Paris confirme

Seulement quatre jours après son exploit devant Porto, le PSG remporte sa troisième victoire de la saison. Retrouvé, le bloc défensif qui faisait leur force l’an dernier, les Parisiens ont pu s’appuyer sur leur solidité pour repartir vers l’avant. Et sur une belle action de jeu, Pancrate offre, de la tête, la victoire aux Rouge et Bleu. Du gardien aux attaquants, le succès est collectif.

Le bloc parisien, qui faisait tant trembler les pensionnaires de Ligue 1 la saison dernière, a fait son grand retour au Parc des Princes cette semaine. Après leur superbe victoire face au champion d’Europe, mercredi, les joueurs de la capitale ont confirmé au cours d’une rencontre qui avait tout d’un piège. Dix minutes auront suffit à déverrouiller le cadenas ajaccien, grâce à un superbe coup de tête d’un Pancrate aux statistiques impressionnantes : trois titularisations, trois buts et une passe décisive…

Au coup d’envoi de la rencontre, la formation du PSG est sensiblement la même que mercredi soir en Ligue des Champions. En défense, la ligne Pichot, Pierre-Fanfan, Yepes, Armand est au rendez-vous. Au milieu, Pancrate tient le couloir droit, tandis que Boskovic vient palier l’absence de Rothen. Enfin, Ljuboja fait son retour aux avant-postes, en soutien de Pauleta. Quatre techniciens devant, ça promet !

Dans les tribunes le match à déjà commencé. Non pas entre Parisiens et Corses, trop peu nombreux, mais bien entre les deux virages Rouge et Bleu, plus chauds que jamais. Sur le rectangle vert, à l’inverse de la rencontre face à Porto, c’est le PSG qui mène la danse. Et la première occasion va venir de Pancrate. Sur son côté, le Martiniquais centre dans la surface ajaccienne, mais une tête corse vient sortir ce ballon (6e).

En confiance, les joueurs de la capitale ne relâchent pas la pression. Une stratégie qui va vite payer. Pancrate est, cette fois ci, à la réception d’un centre d’Armand. Le milieu de terrain frappe le ballon de l’arrière du crâne, et le cuir vient faire trembler les filets de Porato (9e). Le PSG mène sur son terrain ! Les Corses vont alors tenter de réagir, mais le centre de Laurenti est facilement repoussé de la tête par Yepes (18e).

Letizi sauve les siens dans les ultimes minutes

Paris repart à l’attaque. Dans un trois contre trois, Ljuboja et Pauleta emmènent les défenseurs, tandis que Boskovic s’avance et frappe de vingt-cinq mètres… Porato capte le tir sans trop de difficulté (20e). Ajaccio joue dur, mais cela ne décourage en rien les Parisiens. Boskovic s’enfonce à nouveau dans la défense corse. Le Serbo-monténégrin bénéficie d’un contre favorable et se présente face au portier d’Ajaccio. Mais son tir du droit passe à quelques centimètres du but (39e).

Au retour des vestiaires, Ljuboja mets rapidement les choses au clair, d’une frappe puissante qui oblige Porato à plonger : le PSG mène mais ne compte pas s’arrêter là (53e). Et les Parisiens enchaînent avec une double occasion à l’heure de jeu. Sur un centre de Pancrate, Pauleta au deuxième poteau reprend de la tête, mais le ballon vient rebondir sur la transversale. M’Bami le récupère à l’entrée de la surface. Une-deux avec Boskovic, il sert Pauleta qui frappe à nouveau… Cette fois, c’est le gardien corse qui doit réaliser un exploit, pour sortir le tir de sa lucarne (60e).

Dans le dernier quart d’heure, on retrouve Pauleta. A l’initiative de l’action, le Portugais sert Pancrate qui centre fort devant le but ajaccien, mais Reinaldo entré en jeu ne peut exploiter l’occasion (78e). Dans la foulée, c’est Ajaccio qui va créer le danger. A l’entrée des seize mètres parisiens, Marcelinho tente une frappe lobée, dont Letizi n’a pourtant aucun mal à se saisir (81e).

La dernière grosse occasion est à mettre à l’actif des Corses. Sur un coup-franc à vingt-cinq mètres, André Luiz s’efface, Marcelinho le frappe. Le ballon est détourné par le mur et Letizi doit se détendre de tout son long pour préserver le score (88e). Cinq minutes plus tard, Monsieur Fraise siffle alors la fin du match. Le Parc peut exulter. Le PSG remporte sa deuxième victoire en quatre jours et reprend des couleurs en championnat. De bon augure avant la série de grands rendez-vous qui s’annonce, à commencer par un déplacement périlleux à Auxerre, dès la semaine prochaine.

Réactions :

José Pierre-Fanfan (Défenseur et capitaine du PSG)
« Ce soir, l’objectif est atteint, puisque nous prenons les trois points et que nous remontons au classement. Nous nous attendions à un match piège, et nous avons fini par tomber dedans. En fin de match, nous sommes même passé près de la correction. Cette victoire reste pourtant une grosse satisfaction. C’était une bonne semaine pour le PSG. Maintenant, il faut préparer le déplacement à Auxerre et les dures semaines qui vont suivre. »

Olivier Pantaloni (Entraîneur de l’AC Ajaccio)
« Nous étions venus pour poser problème à notre adversaire, mais cela n’a pas été possible. Il ne fallait pas jouer dans nos petits souliers, même si nous avions le PSG en face. Nous n’avons pas su déployer notre jeu offensif, et j’aurais même pu jouer dans les buts de Paris… Si ce n’est sur le dernier arrêt de Letizi, où j’aurais peut-être eu du mal. »

Fabrice Pancrate (Milieu de terrain et buteur du PSG)
« Le but que j’inscris m’a procuré une certaine joie personnelle. C’est mon troisième but, mais surtout il apporte un bon résultat, comme les deux précédents. La victoire reste toutefois collective. Nous avons fait bloc et nous faisons le plein de points avant les gros matches qui nous attendent. Maintenant nous connaissons les ingrédients pour gagner, il ne nous reste qu’à les appliquer… »

André Luiz (Milieu de terrain de l’AC Ajaccio)
« Nous savions que ce serait difficile de jouer ici, mais nous avons tout de même essayé. Nous avons réaliser de belles choses sur le terrains, mais ils ont pu marquer rapidement. A l’extérieur, nous encaissons trop de buts en début de rencontre, et cela reste toujours plus difficile de revenir au score. Nous repartons toutefois à Ajaccio l’esprit tranquille, pour préparer le prochain match. »

Mario Yepes (Défenseur du PSG)
« Ce soir, l’important demeurait de ne pas perdre de points à la maison. Ajaccio a fait son match. Nous aussi, et nous aurions pu marquer plus de buts. L’équipe était bien en place défensivement. Nous avons donc les bases pour affronter le mois difficile qui arrive. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s