PSG – Ajaccio 2-4, 06/05/06, Ligue 1 05-06

cp_445d245530b337ApaierSamedi 06.05.2006, Championnat de France, Ligue 1, 37e journée (9e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.C. AJACCIO  2:4 (1:1)
– 41 361 spectateurs. Buts : Chafni, 19′, Mario Yepes, 30′ ; Pedro Pauleta, 52′, Abdoun, 58′, Chafni, 60′, Scarpelli, 91′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi (Jérôme Alonzo, 46′) – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand (Paulo César, 73′) – Édouard Cissé, Modeste M’Bami (Fabrice Pancrate, 63′) – Vikash Dhorasoo, Bonaventure Kalou, Jérôme Rothen – Pedro Pauleta. Entraîneur : Guy Lacombe.
Avertissements à Modeste M’Bami et David Rozehnal.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)

Billet :

téléchargement
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

programme-209x300
(collection La Mémoire Du PSG)

Photos du match :

Paris' French midfielder Vakash Dhorasoo
Vikash Dhorasoo face à Kamel Chafni (P. Andrieu)
cp_445d198a1d81413
Pedro Miguel Pauleta fête son 21e but en Ligue 1 cette saison (Ch. Gavelle)
cp_445d245530b337Apaier
Pedro Pauleta accompagné de Guy Lacombe et de son fils André, la coupe de France à la main (Ch. Gavelle)
2845514
La tribune Boulogne au moment de l’entrée des deux équipes (Ultras Paris !)

Vidéos :


Compte-rendu (Anthony Baca, psg.fr) :

Portes ouvertes

Pour leur dernier match à domicile de la saison et dans l’optique des festivités annoncées à l’issue de la rencontre, les Parisiens escomptaient certainement un dénouement plus heureux. Mais dans une rencontre totalement débridée et face à des Corses libérés, le PSG, une semaine après sa victoire contre l’OM, a chuté dans une ambiance de fête.

Au Parc des Princes, le samedi 6 mai

« Merci ! » Tous les supporters n’avaient que ce mot à la bouche. Oui, merci pour cette 7e Coupe de France qui tiendra certainement une place privilégiée dans le livre d’or du PSG. Mais avant de faire la fête, il y avait un match de 90 minutes à disputer. Et pour cette dernière sortie au Parc des Princes, le mot d’ordre était simple : Plaisir ! « Faites vous plaisir et donnez-en à votre public ! », avait en effet expliqué Guy Lacombe lors de l’avant match.

Et comme le plaisir ne peut passer que par la victoire, Paris attaque son dernier rendez-vous de la saison à domicile crampons au plancher ! La tête d’Armand (11e), puis la frappe du droit de Kalou (13e), permettent ainsi à Trevisan d’entrer très vite dans son match. Irréprochable jusqu’alors, le portier corse est ensuite sauvé in extremis par son poteau droit sur une frappe de Pauleta après un excellent service de Kalou (18e). Le ballon parcourt alors l’intégralité de l’aire de jeu et termine sa course dans les pieds de Chafni. Sans se poser de question, l’attaquant corse catapulte le cuir dans le petit filet de Letizi (0-1, 20e).

La fête malgré la défaite

Paris monopolise pourtant le ballon et les occasions qui vont avec. Pauleta bute sur Trevisan (22e), alors que Cissé ne peut servir Kalou (23e). En attendant, le tableau d’affiche reste toujours à l’avantage des visiteurs. Pas bien longtemps cependant. Sur un coup-franc de Rothen, Yepes enchaîne contrôle et frappe, relançant ainsi le PSG dans cette rencontre (1-1, 30e). Alors que Letizi, souffrant du dos, a cédé sa place à Alonzo à la pause, Pauleta va gratifier le public du Parc d’un geste somptueux. Sur un nouveau service de Cissé, le Portugais mystifie Trevisan d’une reprise de volée qui va se nicher dans la lucarne opposée (2-1, 52e). Un nouveau chef-d’œuvre du meilleur buteur de notre championnat avant de rejoindre la sélection portugaise.

Abdoun relance cependant l’ACA dans cette rencontre (2-2, 58e), avant que Chafni ne permette aux Corses de prendre les devants (2-3, 60e). Drôle de match… Rozehnal sollicite alors Kalou pour un une/deux, mais se heurte à Trevisan (74e). La fin de match s’emballe au rythme des attaques parisiennes. Pauleta Pancrate, Kalou, les occasions défilent… et Boulogne implore le Parc à se lever et chanter. Scarpelli scelle définitivement le sort de Parisiens mais n’empêche pas le Parc de vibrer (2-4, 90e). Finalement les Boys résument parfaitement l’exercice 2005-2006 du PSG : « Après une saison morose, une finale grandiose ». Place à la fête donc !

Réactions :

Guy Lacombe (entraîneur du PSG) :
«C’est vrai que perdre chez soi, 2-4, en ayant eu autant d’occasions, c’est une fête gâchée car nous voulions honorer le public. Maintenant, c’est comme ça. Si on regarde dans un passé récent, il y a toujours une décompression chez les clubs qui viennent de gagner des titres. C’est humain. Il y a eu une tension psychique et physique terrible pendant la finale. Il y a eu une dette physique qu’il faut rendre, même si nous avons des occasions de but et, notamment, un poteau. Après, Ajaccio a eu la réussite au bon moment. A 2-1, il nous aurait fallu être plus forts à la récupération et c’est la partie du jeu où nous ne l’avons pas été. Maintenant, on a vu que le public ne nous en voulait pas trop. La célébration de la victoire en Coupe de France a été agréable. Le public nous a fait oublier la défaite.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s