PSG – Auxerre 4-0, 21/12/85, Division 1 85-86

Tentative de Charbonnier

Samedi 21.12.1985, Championnat de France, Division 1, 25e journée (1re place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – A.J. AUXERRE  4:0 (0:0)
– 33 764 spectateurs. Buts : Philippe Jeannol, 48′, Ant.Gomez, 67′ contre son camp, Dominique Rocheteau, 73′, Thierry Bacconnier, 86′.
L’Équipe du PSG : Joёl Bats – Thierry Bacconnier, Jean-Marc Pilorget, Philippe Jeannol, Franck Tanasi – Jean-François Charbonnier, Luis Fernandez, Safet Sušić, Pierre Vermeulen – Robert Jacques, Dominique Rocheteau. Entraîneur : Gérard Houllier.


Maillot utilisé :

IMG_0390
Maillot domicile 1985-86 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(Collection Tickets PSG)
(Collection Tickets PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Safet Susic devance Boli
Safet Susic devance Boli
Dominique Rocheteau sous les yeux de Boli
Dominique Rocheteau sous les yeux de Boli
Dominique Rocheteau
Dominique Rocheteau et Boli, inséparables
Pierre Vermeulen
Pierre Vermeulen
Nouveau duel entre Dominique Rocheteau et Boli
Nouveau duel entre Dominique Rocheteau et Boli
Rocheteau parviendra tout de même à marquer, malgré les efforts de Boli pour l’en empêcher…
Tentative de Charbonnier
Tentative de Charbonnier

Vidéo :


Compte-rendu (F. Balédent/A. Leiblang) :

Joyeux Noël !

Le dernier coup de collier. Encore un petit effort et les Parisiens pourront savourer des vacances diablement méritées. Mais attention, la dernière marche est souvent la plus difficile à gravir. Surtout quand l’adversaire s’appelle Auxerre dont l’entraîneur Guy Roux a plus d’un tour dans son sac à malices. Pendant toute la première mi-temps, le P.S.G. va d’ailleurs chercher sans la trouver la clé du problème bourguignon. Bien organisé, pratiquant un marquage très strict, les Auxerrois tiennent bon. Ils ne seront réellement mis en danger que sur un tir de Rocheteau détourné in extremis par Martini. Garande de son côté oblige Bats à une envolée de grand style sur une tête qui filait vers la lucarne. 0-0 donc à la mi-temps et c’est justice. Mais presque aussitôt le retour des vestiaires, le match va basculer. Pour une faute peu évidente sur Fernandez (47e), l’arbitre donne un coup franc direct à vingt mètres de la cage de Martini. Devenu le Monsieur Coup franc du P.S.G., Jeannol marque en force. A la 66e minute, encore un coup franc joué rapidement sur le côté droit. Centre de Rocheteau pour Susic qui tire sur le poteau. Sous la menace de Vermeulen, le jeune arrière Gomez ne peut qu’accompagner le ballon au fond des filets. Six minutes plus tard, joli numéro sur la gauche de Susic dont le centre est repris de la tête par Rocheteau qui s’est superbement détendu. Enfin, et cela symbolise assez bien la solidarité qui unit le groupe parisien, titulaires et remplaçants confondus, c’est Bacconnier qui signe le dernier but de l’année d’une reprise de volée du gauche à la 86e minute. P.S.G. termine en fanfare la première partie du championnat. Invaincu, la meilleure attaque et la meilleure défense, six points d’avance au classement sur le second, Nantes et un match de retard. Quel cadeau de Noël pour le président Borelli !

Réactions :

FERNANDEZ : « Et bien, ce soir-là, on avait été confrontés aux problèmes de Guy Roux qui nous avait un peu énervés. Quand on regarde les photos, on voit bien que l’équipe d’Auxerre est quasiment habillée tout en blanc à part un petit peu de vert. Nous aussi nous étions en blanc et cela nous avait un peu perturbés dans le jeu en première mi-temps où Auxerre n’avait pas voulu changer de maillot. En deuxième mi-temps alors que la marque était de 0 à 0 on est rentrés avec l’espoir et la ferme intention de vite remporter ce match que nous avons finalement gagné 4 à 0 ».

VERMEULEN : « C’était vraiment un grand match, surtout en deuxième mi-temps où nous avons inscrit nos quatre buts. Nous avons gagné nos deux matchs contre cette équipe et pris le maximum de points cette saison contre eux. C’est vraiment très bien, bon résultat sur toute la ligne ».

G. HOULLIER : « Pour ce match il y a une anecdote parceque celui qui nous à motivés le plus, c’est Guy Roux en n’acceptant pas à la mi-temps de changer de maillot. Les Auxerrois étant en blanc et vert et nous en blanc, les joueurs ont eu un mal considérable à se distinguer. Et comme à la mi-temps il y avait 0 à 0, ça les a mis en colère, et c’était une bonne chose, j’ai presque rien eu a dire. On faisait la première partie de la saison sans connaître d’échec, et on battait un record de 25 matchs sans défaite, record que nous allions préserver jusqu’au match de Lille avec 26 matchs sans défaite ! On pouvait partir en vacances l’esprit tranquille ».


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s