Nantes – PSG 1-2, 04/08/95, Division 1 95-96

Youri Djorkaeff s'échappe de la mêlée

Vendredi 04.08.1995, Championnat de France, Division 1, 3e journée (8e place)
à Nantes, au Stade de la Beaujoire (Louis-Fonteneau) :
F.C. NANTES-ATLANTIQUE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (1:1)
– 32 410 spectateurs. Buts : N’Doram, 7′, Raï Oliveira, 21′ ; Pascal Nouma, 83′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Laurent Fournier, Oumar Dieng (Paul Le Guen, 55′), Alain Roche, Stéphane Mahé, Patrick Colleter – Vincent Guérin, Daniel Bravo, Youri Djorkaeff – Raï Oliveira (Francis Llacer, 83′), Julio Dely Valdés (Pascal Nouma, 73′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Oumar Dieng, Vincent Guérin, Paul Le Guen et Pascal Nouma.
Expulsion : Pascal Nouma, 86′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1995-96 (version du commerce, collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection MK)
(collection MK)

Photos du match :

Patrick Colleter (P. Boutroux)
Patrick Colleter (P. Boutroux)
Oumar Dieng
Oumar Dieng
Laurent Fournier protège son ballon de la convoitise de Cauet
Laurent Fournier protège son ballon de la convoitise de Cauet
Julio Cesar Dely Valdes et Guyot à la lutte pour le ballon
Julio Dely Valdés et Guyot à la lutte pour le ballon
Duel Patrick Colleter-Pedros
Duel Patrick Colleter-Pedros
N'Doram surveillé de près!
N’Doram surveillé de près!
Oumar Dieng face à Pedros
Oumar Dieng face à Pedros
... suite du duel
… suite du duel
Vincent Guérin
Vincent Guérin
Laurent Fournier au duel
Laurent Fournier retenu
Youri Djorkaeff s'échappe de la mêlée
Youri Djorkaeff s’échappe de la mêlée
Les joueurs communient avec les supporters à la fin du match
Les joueurs communient avec les supporters à la fin du match
Le parcage parisien à la Beaujoire
Le parcage parisien à la Beaujoire

Vidéo :


Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

La revanche

Un an après un Nantes-PSG qui s’était terminé dans une atmosphère fétide, la nouvelle conférence au sommet entre les deux meilleures équipes françaises du moment s’est déroulée sans un mot de travers. Et le PSG de Luis Fernandez, battu à deux reprises l’an dernier par des Canaris au vol royal, a pris sa revanche. Il a même carrément remis les pendules à l’heure, alors qu’il se présentait à Nantes avec deux matchs nuls contre Guingamp et Bastia, donc le dos au mur. Alors, quand Japhet N’Doram, à la réception d’un centre de Reynalcl Pedros, réussit une somptueuse reprise de volée sous la barre de Bernard Lama, on a l’impression de revivre le scénario de l’an passé. Seulement voilà, Paris ne supporte pas. Paris réagit. Paris marque. Vingt-et-unième minute, Laurent Fournier s’enfonce sur le flanc droit et trouve la tête de Rai. L’homme en forme du PSG. Le Brésilien trompe David Marraud et remet son équipe dans le bon sens. Jusqu’à la pause, il va même donner le tournis aux défenseurs nantais, qui ne savent pas comment le prendre. Rai, homme-orchestre.

En seconde période, sans être d’une qualité extrême, le match est suffisamment haletant pour que le public s’enflamme. Les Jaunes ont de plus en plus de difficultés face à une équipe parisienne qui maîtrise bien son milieu. Et si Youri Djorkaeff échoue de peu, c’est Pascal Nouma – il vient d’entrer – qui va faire la différence. Sur une nouvelle percée de Laurent Fournier, le grand « Noum » devance David Marraud et marque. Il reste six minutes et Paris tient sa victoire. Son exploit. Sa revanche, quoi…

Réactions :

Luis Fernandez : « Il nous fallait absolument ne pas repartir de Nantes les mains vides, et c’est ce qu’on a réussi. Je ne peux donc qu’être très content de la performance de mes joueurs qui, en battant le champion, se sont formidablement replacés. L’an dernier, Nantes nous avait donné une leçon de réalisme, mais cette fois-ci, nous l’emportons, peut-être un peu contre le cours du jeu, car on a moins dominé et moins pesé sur la rencontre. Maintenant, cette victoire demande confirmation dès le prochain match contre Saint-Étienne. »


Le stade :

Le Stade Louis-Fonteneau, dit La Beaujoire
Le Stade Louis-Fonteneau, dit La Beaujoire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s