Porto – PSG 0-0, 02/11/04, Ligue des Champions 04-05

 cp_4188f968992da7

Mardi 02.11.2004, Ligue des Champions, Groupe H, 4e journée (3e place) à Porto, au Stade do Dragão : F.C. PORTO (Por.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:0 (0:0) – 30 210 spectateurs. L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot, José-Karl Pierre-Fanfan, Mario Yepes, Sylvain Armand – Lorik Cana, Édouard Cissé (Branko Bošković, 86′), Modeste M’Bami – Fabrice Pancrate, Charles-Édouard Coridon (Bernard Mendy, 74′) – Pedro Pauleta (Daniel Ljuboja, 89′). Entraîneur : Vahid Halilhodžić. Avertissements à Sylvain Armand, Lorik Cana et Modeste M’Bami.


Maillot utilisé (en version Coupe d’Europe) :

Maillot extérieur 2004-05 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot extérieur 2004-05 (collection MaillotsPSG)

Billet :

Sans titre-1
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

Sans titre-2
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

cp_4188f900db0b21
Le onze parisien (Ch. Gavelle)
cp_4188f940106a65
Charles-Edouard Coridon (Ch. Gavelle)
cp_4188f98243b2211
Bernard Mendy (Ch. Gavelle)
cp_4188f9361c9cf4
Fabrice Pancrate (Ch. Gavelle)
cp_4188f9224b02610
Edouard Cissé prend le meilleur sur Maniche (Ch. Gavelle)
cp_4188f968992da7
Pedro Miguel Pauleta (Ch. Gavelle)
cp_4188f916f374d2
Le parkage parisien (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (Anthony Baca, PSG.fr) Mission accomplie Le PSG revient de Porto avec ce qu’il était venu chercher : le point du match nul. Un point donc, mais également le sentiment d’avoir réalisé un match satisfaisant qui aurait pu être parfait si Monsieur Dougal n’avait pas stoppé Pancrate dans son élan au moment de siffler la fin de cette rencontre. Pour le PSG, la qualification pour le 2e tour reste plus que jamais d’actualité ! La première bonne nouvelle de la soirée est intervenue quelques minutes avant le coup d’envoi de cette rencontre avec la victoire de Chelsea face au CSKA Moscou (0-1). La deuxième place du groupe H reste donc plus que jamais d’actualité pour Paris. Mais pour cela, encore fallait-il ramener un bon résultat de Porto. C’est chose faite ! Deuxième bonne nouvelle au coup d’envoi, le soutien populaire réclamé cette semaine par Victor Fernandez aura été vain. Le Stade du Dragon sonne désespérément creux. Tant mieux pour les Parisiens, qui peuvent même entendre les chants de leurs supporters massés dans un quart de virage. Le décor est planté, place au jeu… sur terrain gras ! Le premier quart d’heure du PSG est emprunt d’une grande sagesse : solide derrière, accrocheur au milieu et malin devant. Si la première frappe de cette rencontre est l’œuvre du petit prodige portugais Quaresma (4e), Paris maîtrise donc parfaitement son sujet. Quarante cinq premières minutes durant lesquelles les Parisiens cherchent surtout à bien défendre avec Pauleta en pointe soutenu par Cissé à gauche et Pancrate à droite. Une tâche défensive parfaitement accomplie par la formation parisienne rarement malmenée excepté lors des cinq dernières minutes de cette première période. Autant dire pas bien longtemps, mais suffisamment cependant pour réchauffer la faible mais désormais bruyante assistance de la soirée. Rarement cadrés, les tirs des locaux n’inquiètent cependant pas réellement Letizi, tout heureux malgré tout de voir la reprise de la tête de Derlei filer à droite de son but (45e). La pause arrive donc à point nommé ! Paris tout proche de l’exploit La seconde période débute avec les mêmes acteurs (y compris la pluie !) et toujours cette même rigueur parisienne. Bien organisés, les Rouge et Bleu développent un football agréable bien souvent à une touche de balle. Les latéraux prennent occasionnellement leur couloir afin de créer le surnombre, à l’image de ce débordement de Pichot ponctué par un centre dévié en corner (52e). Deux changements successifs (Carlos Alberto et Almeida remplacent Diego et Mc Carthy) insufflent un peu d’audace à cette formation portugaise jusqu’alors timorée, pour ne pas dire pâlichonne. Paris a vite fait d’étouffer ce bref sursaut et il ne manque même à Pauleta qu’un crampon pour chiper la balle des mains de Vitor Baia (71e). Sifflé par son public, le FC Porto est à deux doigts de sombrer lorsque Mendy s’en va défier seul Vitor Baia. Tout juste entré en jeu, l’international parisien voit sa frappe contrée par Seitaridis (80e). Le coup eut été parfait ! Une accélération parisienne qui entraîne dans son sillage un sursaut d’orgueil portugais. Avertissements, altercations et occasions nettes se succèdent lors des cinq dernières minutes de cette rencontre. Letizi écope ainsi d’un carton jaune injustifié avant d’aller chercher dans sa lucarne une tête de Ricardo Costa (90e). Le match s’achève dans la pagaille la plus totale et à la stupéfaction générale monsieur Dougal siffle la fin de cette rencontre alors que Pancrate file seul au but… Paris réalise cependant la bonne opération de la soirée en revenant à la hauteur du CSKA Moscou. Un point qui tend également à confirmer le renouveau du PSG au moment d‘accueillir Marseille en championnat. Réactions : Vahid Halilhodzic (Entraîneur du PSG) « Nous étions venus chercher au moins un nul, nous ne sommes donc pas totalement déçus. Mais au vu du match, nous aurions pu réaliser l’exploit. Nous avons réalisé une prestation correcte, et on a bien contrôlé le jeu. Nous avons même obtenu quelques situations de but. La dernière action nous a toutefois mis en colère, car l’arbitre a sifflé alors que Pancrate filait au but… Concernant l’entrée de Mendy au milieu de terrain, il me fallait un joueur rapide à ce poste, et ce choix s’est montré judicieux. C’est même dommage qu’il n’ait pas marqué. Maintenant nous avons une carte à jouer à Chelsea qui est déjà qualifié, mais surtout face à Moscou pour la dernière journée. » Bernard Mendy (Défenseur du PSG) « Nous avons quelques regrets, car on peut l’emporter en toute fin de match. Nous avons bien maîtrisé dans l’ensemble. On va maintenant aller à Chelsea pour obtenir un résultat. Mais avant cela, on va bien se reposer et penser, dès dimanche, à Marseille. Je regrette simplement que les Portugais aient essayé de pourrir la fin de cette rencontre. »


Le stade :

Le Stade du Dragon
Le Stade du Dragon

Publicités

Un commentaire sur « Porto – PSG 0-0, 02/11/04, Ligue des Champions 04-05 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s