PSG – Metz 2-1, 14/08/99, Division 1 99-00

Frappe de Laurent Robert

Samedi 14.08.1999, Championnat de France, Division 1, 3e journée (1re place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. METZ  2:1 (2:1)
– 41 549 spectateurs. Buts : Jimmy Algérino, 5′, Meyrieu, 10′, Augustine Okocha, 30′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Jimmy Algérino, Aliou Cissé, Éric Rabésandratana, Nicolas Laspalles – Ali Benarbia, Pierre Ducrocq, Augustine Okocha (Édouard Cissé, 68′) Jérôme Leroy (Igor Yanovski, 84′) – Bruno Rodriguez, Laurent Robert. Entraîneur : Philippe Bergeroo.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1999-2000 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1999-2000 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Jimmy Algerino félicité par Bruno Rodriguez (Ch. Gavelle)
Jimmy Algerino félicité par Bruno Rodriguez (Ch. Gavelle)
Augustine "Jay Jay" Okocha balle au pied...
Augustine « Jay Jay » Okocha balle au pied…
… effectue une passe
… effectue une passe
Frappe de Laurent Robert
Frappe de Laurent Robert
Frappe de Laurent Robert
L’attaquant parisien sous un autre angle
Frappe d'Okocha (Ch. Gavelle)
Frappe d’Okocha (Ch. Gavelle)
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Happy Birthday Jay-Jay ! L’écran géant et la chanson de Stevie Wonder en l’honneur d’Okocha donnent le ton d’une soirée que l’on espère dans la lignée des deux premières journées de Championnat.

Dès le début du match, les hommes de Bergeroo cherchent à mettre le feu dans la partie. Louis Saha fait frissoner le Parc durant quelques secondes, son attaque dégagée dans l’urgence, et du pied par Lama.

L’ambiance est festive, et dès la 5e minute, c’est Algerino qui offre le premier cadeau. Un centre de Benarbia sur Rodriguez, qui perd l’équilibre, mais le ballon est récupéré par M. Jimmy, qui croise son tir et marque : 1-0 !

Quelques attaques mises au point par le capitaine Benarbia, mais il était écrit que le score sevait évoluer : à la 10e minute, Ducrocq accroche Meyrieu à la limite de la surface de réparation. Le n°10 se fait lui-même justice, et d’un coup-franc magistral, remet les deux équipes à égalité : 1-1 !

Ce coup de froid ne freine pas les encouragements du public. Robert, à la 14e minute, tentera même une frappe de plus de 20m, excentrée sur le côté droit. Mais la trajectoire passe à quelques centimètres du montant droit des buts messins.

La forte averse qui tombe alors sur la pelouse du Parc ne freine pas les ambitions parisiennes. Mais Letizi, actuellement en grande forme, se montre très présent sur sa ligne… au grand dam de Rodriguez.

La libération vient à la 30e minute : suite à un corner, Okocha hérite du ballon, plein axe. D’une frappe de 25m environ, le n°10 parisien crucifie Letizi et donne l’avantage à son équipe : 2-1 ! Un sacré cadeau…

Le PSG continue malgré tout à pousser, et les Bleu et Rouge montrent de belles choses. A la 40e minute, Okocha déboule dans l’axe, sert Rodriguez côté droit. L’ex-Messin tente un centre lobé, que Letizi parvient à écarter, malgré Okocha dans ses filets !

Les cinq dernières minutes n’apporteront rien de plus sur le tableau d’affichage. Benarbia et les siens mènent 2-1 à la mi-temps…

A la 67e minute, le public croit un instant au doublé d’Okocha. Le Nigérian, s’avance, côté gauche, arme son tir… et voit sa frappe heurter le poteau droit des buts de Letizi.

Une minute plus tard, la « star » de la soirée laisse sa place à Edouard Cissé, sous les vivas du public, permettant à Philippe Bergeroo d’injecter un peu de sang neuf dans son équipe.

Les minutes qui suivent n’offrent rien de très particulier aux spectateurs. La défense parisienne, avec sa défense centrale inédite Rabesandratana-Aliou Cissé, ne se laisse pas déborder, mettant régulièrement depuis le début de la partie le jeune Saha hors-jeu. Mais Paris continue de souffrir dans l’intermédiaire milieu-attaque.

A la 84e minute, Jérôme Leroy, auteur d’une très belle partie, est remplacé par Igor Yanovski.

A la 90e minute, Robert déboule tout seul face à Letizi. Le néo-Bleu tire en direction du but, mais le gardien messin parvient à détourner en corner… qui ne donnera rien.

Les arrêts de jeu, qui dureront 4 longues minutes, seront tout aussi stériles en actions dangereuses. Alors, quand M. Coué siffle la fin de la rencontre, c’est la joie dans les travées du Parc. Nantes s’est fait battre par Lens, à domicile… et Paris est seul en tête du Championnat.

Rendez-vous est donc donné dès vendredi, toujours au Parc, face à Auxerre. Il faudra encore confirmer, face aux hommes de Guy Roux, que cette première place est méritée !

Réactions :

Philippe Bergeroo (entraîneur du PSG) : « J’ai placé Jay-Jay au centre du terrain, mais un peu plus en retrait qu’il ne l’imaginait. C’est un poste ingrat: 60% offensif et 40% défensif. Il faut être costaud, mais les tests physiques ont démontré qu’il a un coffre exceptionnel ».


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s