PSG – Metz 4-1, 29/07/05, Ligue 1 05-06

cp_42eab67a72af915
Vendredi 29.07.2005, Championnat de France, Ligue 1, 1re journée (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. METZ  4:1 (2:0)
– 42 844 spectateurs. Buts : Bonaventure Kalou, 6′, Édouard Cissé, 37′ ; Jérôme Rothen, 48′, Ahn, 67′, Christophe Landrin, 77′. L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand – Vikash Dhorasoo (Lorik Cana, 70′), Édouard Cissé (Christophe Landrin, 74′), Modeste M’Bami, Jérôme Rothen – Bonaventure Kalou (Fabrice Pancrate, 82′), Pedro Pauleta. Entraîneur : Laurent Fournier. Avertissements à Sylvain Armand, Lorik Cana et Jérôme Rothen.


Maillot utilisé (en version à manches courtes) :

Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)

Billet :

psg_metz
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

cp_42eab4bdd70df7
Les joueurs quittent le vestiaire pour le coup d’envoi de cette 1ère journée de Ligue 1 (Ch. Gavelle)
cp_42eab4e0daa2f6
Retrouvailles entre Létizi et Paisley (Ch. Gavelle)
cp_42eab584434f310
Jérôme Rothen défie Ouadah (Ch. Gavelle)
cp_42eab6111b5b013
Pauleta intenable, ici face à Huszti (Ch. Gavelle)
cp_42eab5565a7f29
Pas facile de stopper Kalou, même pour l’ancien parisien Paisley (Ch. Gavelle)
cp_42eab5d08881612
La joie de Cissé après le 2e but parisien (Ch. Gavelle)
cp_42eab525924388
Proment laisse filer Cissé (Ch. Gavelle)
cp_42eab67a72af915
Christophe Landrin signe son entrée d’un magnifique but de la tête (Ch. Gavelle)
La joie de Jérôme Rothen et de Pedro Pauleta
cp_42eab7281155b17
Pierre Blayau, le président du PSG félicite Vikash Dhorasoo (Ch. Gavelle)
cp_42eab4f92f1ef5
Voile géante à Boulogne (Ch. Gavelle)
cp_42eab44719cbb3
L’échauffement se déroule avec le maillot géant en toile du Virage Auteuil (Ch. Gavelle)
4083137
Le Virage Auteuil au moment de l’entrée des deux équipes (Ultras Paris !)

Vidéo :


Compte-rendu (Anthony Baca, psg.fr) :

Paris déjà d’attaque !

Un but et trois passes décisives, Kalou n’a pas tardé à trouver ses marques au Parc des Princes et à se faire ainsi adopter du public parisien. 43000 spectateurs satisfaits du spectacle offert par les joueurs de Laurent Fournier. Plus que jamais, Paris est d’attaque. Cette saison, le Parc va vibrer et les filets trembler !

Le potentiel technique de cette équipe semblait évident mais si vous y ajoutez un engagement physique à tout épreuve, vous obtenez alors une formation à la fois séduisante pour le public et usante pour son adversaire. Metz n’a pas mis longtemps à s’en rendre compte… Cinq petites minutes après le coup d’envoi de cette première journée de L1, Kalou catapulte en effet au fond du filet de Wimbée un corner tiré par Rothen (1-0, 5e). Et cette ouverture du score aurait pu intervenir plus tôt si l’arbitre assistant n’avait pas refusé un but à Pauleta pour hors-jeu (2e), ou si le portier lorrain n’avait pas détourné en corner un missile de Rothen (4e). En ce début de match, la jeunesse messine est littérairement étouffée par le rythme imposé par les Rouge et Bleu. Cissé en profite ainsi pour tenter sa chance de loin après avoir chipé le ballon dans les pieds d’un lorrain, mais sa frappe est bien captée par Wimbée (19e). Une dernière offensive menée dans le couloir gauche par Rothen marque la fin d’une énorme domination parisienne (23e). S’en suit alors le meilleur passage lorrain avec notamment un retour millimétré d’Armand dans les pieds de N’Diaye pour éviter à Letizi un improbable face à face (25e). La rencontre s’équilibre avec deux corners consécutifs pour les joueurs de Joël Muller, puis une tête de Marchal qui flirte avec le poteau de Letizi (28e) et enfin une frappe lointaine d’Obraniak (29e). Paris fait le dos rond et attend le moment propice pour placer un contre. Letizi se mue alors en passeur « presque » décisif pour Pauleta. D’une longue, très longue relance au pied le portier parisien trouve l’attaquant portugais qui s’arrache du marquage serré de Marchal afin d’armer une première frappe repoussée par Wimbée, puis une seconde par son poteau (33e). Le Parc des Princes fait la « ola » Très vite le ballon traverse toute la longueur du terrain et Ouadah offre à N’Diaye un nouveau face à face. Un duel une fois de plus brillamment remporté par Letizi avec une magnifique envolée à la clé (36e) ! Dans la foulée Pauleta et Kalou combinent coté gauche, un excellent travail qui profite à Cissé dont la frappe du droit file entre les jambes de Wimbée (2-0, 37e). Le Parc, plein comme un œuf, laisse exploser sa joie ! Mais le plus beau reste à venir. Dès le retour des vestiaires, Dhorasoo change le jeu en direction de Kalou qui affole le couloir droit avant de servir Rothen au second poteau. Sans se poser de question l’international tricolore réalise une reprise de volée imparable pour le portier messin (49e, 3-0). De la plus belle des manières, le PSG aggrave le score et enflamme le Parc par la même occasion. Alors que la fatigue commence à se faire ressentir, Joël Muller abat son dernier joker en remplaçant Renouard par Ahn, le héros de l’équipe coréenne en 2002. Une tactique qui se révèle payante puisque cinq minutes après son entrée en jeu le coréen trouve le petit filet de Letizi (66e, 3-1). Laurent Fournier densifie aussitôt son milieu de terrain en incorporant Cana et Landrin à la place de Dhorasoo (72e) et Cissé (76e). Un coaching payant puisque, sur un nouveau service de Kalou, Landrin donne un peu plus de relief à la victoire du PSG (4-1, 80e). Absente du Parc depuis de longs mois, la « ola » retrouve enfin le chemin de la porte de Saint-Cloud. L’effet Paris plage ! Le spectacle se situe alors autant dans les tribunes que sur le rectangle vert, alors que Kalou sort sous les vivas du public. Au coup de sifflet final, Rothen est le dernier à regagner le vestiaire après un ultime tour d’honneur salué comme il se doit par un Parc affichant complet. Du jeu, des buts, des encouragements… Il n’est pas trop tard pour vous abonner !

Réactions :

Vikash Dhorasoo (Milieu de terrain du PSG) « Le Parc était vraiment très beau ce soir. Je suis heureux de cette première victoire, surtout avec le public derrière nous. Nous avons mis des buts et cela a fait plaisir aux supporters. Je suis content pour eux et pour nous. La rencontre n’était pas extraordinaire, mais mettre quatre buts pour une première, c’est quand même pas mal ! »

Bonaventure Kalou (Attaquant du PSG) « C’est à la fois impressionnant et magnifique de jouer dans un stade plein comme ce soir. Cela nous permet de nous surpasser. Bien sûr, il est préférable de commencer par une victoire que par une défaite, mais il ne faut pas s’enflammer. Il y a encore beaucoup d’autres matches à jouer. J’espère que nous saurons garder le cap. Je suis content d’avoir marqué, cela devrait faciliter la suite. »

Jérôme Rothen (Milieu de terrain du PSG) « Il faut surtout retenir le résultat. Nous avions à cœur de gagner pour bien lancer notre saison. C’est chose faite. On s’est fait plaisir et on a fait plaisir au public. Lorsque tous les ingrédients sont là, cela donne une belle soirée de football. Il ne faut pas s’enflammer, il reste 37 journées, mais avec cet état d’esprit on peut réaliser de belles choses. Concernant les nouveaux, « Bona » Kalou a réalisé un gros match, tandis que Vikash (Dhorasoo) nous a aidés à conserver le ballon. Derrière David (Rozehnal) s’est montré solide. Et cerise sur le gâteau, Christophe (Landrin) entre et marque. C’est bien, tout le monde est content. »

Christophe Landrin (Milieu de terrain du PSG) « Le plus important demeure la victoire. Mon but, c’est la cerise sur le gâteau. Ce soir, il y avait une très belle ambiance avec les supporters. Ça commence bien. Nous avons affronté une bonne équipe de Metz, qui nous a mis en difficulté en seconde période. Mais on s’en est bien tirés et nous avons réussi à marquer des buts. Être dans le groupe constituait déjà une satisfaction pour moi, entrer sur le terrain en est une autre. Maintenant, il reste beaucoup de matches. Il ne faut pas s’endormir sur cette victoire. La suite commence dès demain avec le décrassage. »

Laurent Fournier (Entraîneur du PSG) « Au niveau du résultat, c’est bien. Il y a eu une période difficile au cours de laquelle nous avons joué un peu facile mais dans l’ensemble, c’est pas mal. Tout le monde a bien commencé, même si nous ne sommes pas encore au top physiquement. A certains moments, nous étions bien en place, capables de sortir rapidement, de créer des décalages. Tout le monde a donné le meilleur par rapport à la forme du moment. Nous avons fait un match, il en reste trente-sept. Il faut donc garder les pieds sur terre, ce n’est pas parce que nous avons gagné 4-1 que nous sommes champions. Nous allons continuer à travailler tranquillement. Les supporters sont contents et j’espère que cela va continuer. »

Joël Muller (Entraîneur de Metz) « Ce fut un premier match difficile puisque nous avons été battus lourdement. Nous avons tout donné avec une équipe jeune, qui manquait ainsi d’expérience. C’est une rencontre dont le résultat est décevant. Nous espérions mieux et pourquoi pas créer l’exploit. Il y a quelques satisfactions tout de même, car l’équipe a continué d’aller de l’avant, à poser le jeu. Le but de Ahn est subtil. Il n’a hélas pas encore quatre-vingt-dix minutes dans les jambes. Nous allons essayer de corriger cela très vite. »


Le stade:

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Une réflexion au sujet de « PSG – Metz 4-1, 29/07/05, Ligue 1 05-06 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s