PSG – Lille 0-1, 27/04/96, Division 1 95-96

Youri Djorkaeff balle au pied

Samedi 27.04.1996, Championnat de France, Division 1, 36e journée (3e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – LILLE O.S.C.  0:1 (0:0)
– 37 762 spectateurs. But : Collot, 87′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Bruno Ngotty (Julio Dely Valdés, 71′), Alain Roche, Paul Le Guen – Laurent Fournier, Daniel Bravo (Francis Llacer, 46′), Vincent Guérin, Patrick Colleter – Youri Djorkaeff, Raï Oliveira, Patrice Loko. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Patrick Colleter et Youri Djorkaeff.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1995-96 (version du commerce, collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

9596_PSG_LaCorogne_programme


Photos du match :

Simba, l'ancien parisien, échappe à Alain Roche et Paul Le Guen
Simba, l’ancien parisien, échappe à Alain Roche et Paul Le Guen
Raï
Raï
Pascal Nouma (HAC Foot Archives)
Raï à la poursuite d’un Lillois (HAC Foot Archives)
Vincent Guérin
Vincent Guérin
Youri Djorkaeff balle au pied
Youri Djorkaeff balle au pied

Compte-rendu (Alexandre Hostin, « Champions d’Europe! ») :

La déroute parisienne

Déjà averti par son mauvais match nul contre la modeste équipe de Martigues, le PSG a cette fois-ci perdu sur sa pelouse du Parc des Princes contre un autre mal classé, Lille, qui lutte pour le maintien, et laissé définitivement le titre s’envoler. En deux matchs, apparemment faciles, le Paris Saint-Germain a gâché une saison. Il a surtout vécu la semaine la plus noire de son histoire et s’est offert une terrible crise à quelques jours seulement de la finale de la coupe des Coupes. On croyait pourtant Paris prévenu. On croyait cependant les joueurs parisiens suffisamment grands pour ne pas être repris au piège. Et puis la fièvre du samedi soir est vraiment tombée sur les Parisiens, qui avaient 40° et les jambes lourdes. Si on était méchant, on dirait des Parisiens qu’ils ont été indignes de leurs ambitions. Qu’ils sont les rois du contre-pied, car ils viennent, eux-même, de laisser s’échapper un titre qui semblait de nouveau leur tendre les bras. A la sortie des vestiaires, les mines sont sombres. Personne ne veut vraiment parler de ce match qui’ s’est résumé à une domination stérile des Parisiens, à quelques bons arrêts du portier lillois, Aubry, et enfin à un but façon Kostadinov de l’ailier Collot, à trois minutes de la fin. « C’est certainement le plus gros gâchis que j’ai vécu de ma carrière » avoue Alain Roche. « Nous sommes en chute libre depuis quelques semaines déjà » explique Paul Le Guen, « mais je préfère garder mon analyse ». Bonjour l’ambiance !

Réactions:

Luis Fernandez : « Je n’ai pas grand chose à dire. On a perdu le titre et nous n’avons pas d’excuse. Nous sommes les principaux fautifs. Je ne sais pas ce qui s’est passé cette semaine. On n’avait plus d’idées, plus de jeu. il faut maintenant se dire que nous avons une chance unique, car dans dix jours, nous jouons une finale européenne. Et ce match là, il ne faut pas le manquer. »


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s