PSG – Saint-Etienne 4-1, 08/04/15, Coupe de France 14-15

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3086/46032/match/Paris-Saint-Etienne-4-1/Paris-Saint-Etienne-4-1)

Mercredi 08.04.2015, Coupe de France, demi-finale, à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ÉTIENNE  4:1 (1:1)
– 43 000 spectateurs environ. Buts : Zlatan Ibrahimović, 21′ sur penalty, Hamouma, 25′ ; Ezequiel Lavezzi, 60′, Zlatan Ibrahimović, 81′, Zlatan Ibrahimović, 92′.
L’Équipe du PSG : Nicolas Douchez – Grégory Van der Wiel, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Lucas Digne – Marco Verratti (Blaise Matuidi, 75′), Yohan Cabaye, Adrien Rabiot – Ezequiel Lavezzi (Jean-Christophe Bahebeck, 82′), Zlatan Ibrahimović, Javier Pastore (Jean-Kévin Augustin, 88′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Ezequiel Lavezzi et Marco Verratti.


Maillot utilisé (avec les sponsors de la Coupe de France) :

Maillot domicile 2014-15
Maillot domicile 2014-15

Billet :

(collection ArnASSE)
(collection ArnASSE)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3086/46032/match/Paris-Saint-Etienne-4-1/Paris-Saint-Etienne-4-1)
Zlatan Ibrahimovic prend Ruffier à contre-pied et égalise le record de 100 buts sous les couleurs parisiennes de Dominique Rocheteau (Ch. Gavelle)
La joie d'Ibrahimovic et des ses cohéquipiers
La joie d’Ibrahimovic et des ses cohéquipiers
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3086/46032/match/Paris-Saint-Etienne-4-1/Paris-Saint-Etienne-4-1)
Tête lobée d’Ezequiel Lavezzi qui fera mouche! Le PSG repasse devant (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3086/46032/match/Paris-Saint-Etienne-4-1/Paris-Saint-Etienne-4-1)
Superbe grand pont de Zlatan Ibrahimovic sur Ruffier (Ch. Gavelle)
La joie du double buteur (le troisième arrivera peu après!)
La joie du double buteur (le troisième arrivera peu après!)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3086/46032/match/Paris-Saint-Etienne-4-1/Paris-Saint-Etienne-4-1)
Ibra reçoit le trophée matérialisant ses 100 buts marqués pour le PSG. 102, même grâce à son triplé. Le record de Pauleta (109) est plus que jamais en danger (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (Ronan Folgoas, Le Parisien) :

Ils ne sont même pas fatigués.

C’est peut-être le moment le plus passionnant. Lorsque la saison s’apprête à basculer, du bon… ou du mauvais côté. La séquence actuelle qui voit le PSG se déployer sur quatre compétitions en l’espace de dix jours est un modèle du genre. Pour l’instant, les premiers signaux sont très encourageants. Après la victoire à Marseille dimanche, avant d’affronter Bastia en finale de la Coupe de la Ligue (samedi) et Barcelone en Ligue des champions (mercredi), il fallait hier soir franchir l’écueil d’une demi-finale de Coupe de France.

La mission est réussie. Après avoir écarté cinq équipes de L1 lors des tours précédents, les Parisiens affronteront l’AJ Auxerre, actuel 8e de L2. Autant dire que la possibilité d’un triplé national inédit prend ce matin une consistance supplémentaire. « Bien sûr qu’on y pense, confirme Laurent Blanc. Mais, pour l’instant, nous n’avons encore rien gagné. » En dépit des blessures qui plombent le le présent et un peu l’avenir (David Luiz, Thiago Motta, Cavani et Lucas étaient indisponibles hier), le PSG a maîtrisé son sujet et dominé Saint-Etienne pour la quatrième fois de la saison. Une possession de balle à son avantage, un socle défensif plutôt serein, à quelques errements près et une animation offensive créative, efficace et parfois virevoltante : tous les ingrédients étaient réunis pour que le Parc des Princes ne s’ennuie pas une seconde.

La pirouette de Laurent Blanc

« C’est une machine de guerre cette équipe, s’extasie Christophe Galtier, le coach des Verts. Les Parisiens nous été supérieurs dans tous les domaines. » Pour magnifier la soirée, Ibrahimovic a « claqué » trois buts, ses 100e, 101e et 102e) sous les couleurs du PSG. Le Suédois avait une faim de loup et cela s’est vu. Peut être est-ce sa manière a lui de préparer une période de régime sec si l’hypothèse d’une longue suspension se confirme ce soir à l’issue de la commission de discipline. « Zlatan a eu un passage à vide, souligne Blanc. Il a loupé son match contre Marseille, c’est vrai. Mais de là à remettre en doute ses qualités… C’est un joueur hors-normes. » En creux, cela donne aussi une idée du vide que le Suédois risque de laisser pendant les prochaines semaines.

En guise de coup de théâtre, Blanc a enfin glissé un message énigmatique au sujet de la finale de la coupe de la Ligue. « J’attendais le résultat de ce soir pour vous le dire… Il n’est pas impossible que l’on aligne l’équipe de CFA (l’équipe réserve) samedi. J’y songe sérieusement. » Simple malice ou provocation hasardeuse à l’égard des instances du football qui ont refusé d’aménager le calendrier du PSG ? Les soirs de victoire, l’entraîneur parisien aime se laisser aller à quelques jongles. Entre ambiguïté et fantaisie.

Les notes :

Douchez : 6.5. II n’avait pas touché le ballon avant d’aller le chercher au fond des filets à la 25e. Auteur d’une parade somptueuse sur une tête de Perrin (33e).
Van der Wiel : 4.5. Loin d’être irréprochable sur le but dé Hamouma (25e). D’avantage de solutions offensives proposées après la mi-temps.
Thiago Silva : 6.5. Le capitaine se troue sur un dégagement à la 30e mais défend parfaitement sur Erding à la 32e.
Marquinhos : 6.5. Beaucoup d’assurance et de complémentarité avec Thiago Silva.
Digne : 4.5. II a multiplié les débordements côté gauche mais ses centres manquent de précision.
Verratti : 6.5. Actif dès le début, il est averti à la 19e minute, son cinquième carton en cinq matchs… Moins à l’aise quand Motta et Matuidi ne sont pas là pour l’encadrer. Remplacé par Matuidi (75e).
Cabaye : 6. Son retour tant attendu s’est révélé concluant. Il a compensé son manque de coffre par une louable abnégation.
Rabiot : 6.5. II s’est mis en évidence à la 54e minute avec un bon appel en profondeur suivi d’un centre pour Pastore. Il a joué son rôle de piston à fond.
Lavezzi : 7. II a provoqué un pénalty, marqué le deuxième but d’une belle tête (60e), pris un carton inutile. Bref une soirée bien remplie pour l’Argentin qui a retrouvé le sourire et ses jambes. Remplacé par Bahebeck (82e).
Ibrahimovic : 8. Tel un sénateur, il a inscrit un pénalty et a ensuite attendu les ballons pour les distiller avec plus ou moins d’inspiration. Mais ses deux buts exceptionnels en fin de match ont donné une tout autre envergure à sa prestation.
Pastore : 7.5. Spectaculaire et décisif sur son offrande pour Lavezzi, il s’est créé beaucoup d’occasions et a réussi des gestes délicieux. Il cède sa place à Augustin (88e).


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s