Marseille – PSG 1-0, 15/08/93, Division 1 93-94

Toujours le même duel...

Dimanche 15.08.1993, Championnat de France, Division 1, 5e journée (10e place)
à Marseille, au Stade Vélodrome :
OLYMPIQUE DE MARSEILLE – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:0 (0:0)
– 35 000 spectateurs environ. But : Bokšić, 87′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos, Jean-Luc Sassus, Alain Roche, Antoine Kombouaré, Patrick Colleter – Laurent Fournier, Paul Le Guen, Vincent Guérin – Xavier Gravelaine, David Ginola. Entraîneur : Artur Jorge.
Avertissements à Paul Le Guen et Jean-Luc Sassus.


Le maillot utilisé :

Maillot domicile 1993-94 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1993-94 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

David Ginola devance Di Meco
David Ginola devance Di Meco
Toujours le même duel...
Toujours le même duel…

Compte-rendu (Patrick Glanz in 3.2.1 Champion) :

Arrive la cinquième journée et le premier choc de la saison, puisque Paris doit se rendre à Marseille. Pour cette rencontre, les dirigeants parisiens, qui craignent des débordements, instaurent une loi du silence. Seuls Artur Jorge et le capitaine Paul Le Guen sont autorisés à répondre à la presse. Ils annulent également tous les déplacements de leurs supporters. « Ce ne sera pas un match de gala, » affirme Le Guen. « Nous allons essayer de prendre un point, même si nous savons qu’Artur Jorge met en place un système nouveau et aligne trois défenseurs centraux dans l’axe (Roche, Kombouaré et Sassus), dont deux au marquage de Völler et de Boksic. Ce match se déroule parfaitement jusqu’à la quatre-vingt huitième minute quand Le Guen perd un ballon facile dans son camp. Dans l’instant, Futre et Boksic en profitent. Paris est au tapis.
Il faudra deux bonnes journées pour digérer cette deuxième défaite de la saison. « Nous sommes dans la situation d’un boxeur qui expédie deux fois son adversaire par terre et qui se retrouve K.O. au quinzième round », résume José Cobos. Parmi les dirigeants, au-delà de la défaite, on se satisfait du calme qui a régné au Vélodrome. Sur le terrain et dans les tribunes.


Stade :

Le stade Vélodrome
Le stade Vélodrome

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s