PSG – Cholet 1-1, 22/04/73, Division 3 72-73

Dimanche 22.04.1973, Championnat de France, Division 3, Groupe Ouest, 26e journée (2e place) à Saint-Germain-en-Laye, au Stade Georges-Lefèvre :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. –  C.O. CHOLET  1:1 (0:0)
– 300 spectateurs. Buts : Loiseau, 68′, Jean-Louis Brost, 89′. Arbitre : M. Paque.
L’équipe du PSG : Camille Choquier – Bernard Lambert, Bernard Béreau, Éric Renaut, Michel Béhier – Bernard Dumot, Jacky Laposte – Michel Marella, Christian André, Jean-Louis Brost, Othniel Dossevi (Robin Leclerc, 62′). Entraîneur : Robert Vicot.
L’équipe de Cholet : Boileau – Beauchereau, Pampanay, Bary, Guignard – Gauthier, Rampillon – Graveleau, Le Frère, Loiseau, Baujault. Entraîneur : Abade.


Maillot sans doute utilisé :

Maillot domicile 1972-73
Maillot domicile 1972-73

Compte-rendu (France Football) :

[Match décevant du Paris-SG, accroché chez lui par Cholet et qui tire sans doute un trait définitif sur le titre. Le résultat aurait même pu être encore plus défavorable sans l’égalisation de Jean-Louis Brost en toute fin de match.]

EN PERTE DE VITESSE

Parfaitement conscient du sérieux de la situation, Cholet s’est bien repris et a confirmé sa victoire de dimanche dernier sur Rouen, face à une équipe parisienne qui n’eut jamais son rayonnement habituel.

Certes, la réussite n’était pas du côté Saint-Germanois, mais les Choletais, face à un adversaire dont la tactique ne pouvait qu’étre entreprenante, se montrèrent prudents, comptant sur la solidité de leur défense et les Parisiens butèrent durant quatre-vingt-dix minutes sur celle-ci.

Ce n’est pas le Paris Saint-Germain du début de saison qui affronta Cholet ; Brost dribblait trop, Dumont n’était plus dans la course. Ajoutons à cela les passes imprécises des uns et des autres, un manque de réussite et un arbitrage douteux. Tout y était pour nous faire assister à une rencontre déplaisante dans l’ensemble. Le piège tendu par les visiteurs se confirma à la 68′ minute lorsque, sur un Corner tiré par Rampillon, Loiseau logea le ballon dans les filets parisiens. Qu’allait-il advenir des Saint-Germanois dès lors ? Ils se reprirent, s’organisant un peu mieux, mais toujours avec trop de lenteur et égalisèrent enfin à la 83′ minute sur un centre de Leclerc, Brost trompant de la tête Boileau. Abad a obtenu tout ce qu’il voulait : partager points avec le Paris Saint-Germain. Quant aux hommes de R. Vicot, ils se battirent jusqu’à la dernière minute pour essayer d’arracher cette victoire, mais la chance n’était pas avec eux.


Le stade :

Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972
Vue aérienne du Stade Georges-Lefèvre en 1972

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s