PSG – Laval 1-0, 06/06/93, Coupe de France 92-93

Antoine Kombouaré dans la mêlée

Dimanche 06.06.1993, Coupe de France, demi-finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – STADE LAVALLOIS F.C.  1:0 (0:0)
– 8 000 spectateurs environ. But : Vincent Guérin, 60′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Antoine Kombouaré, Ricardo Gomes, Alain Roche, Patrick Colleter – Laurent Fournier, Paul Le Guen, Vincent Guérin, Daniel Bravo (François Caldéraro, 46′) – George Weah (Amara Simba, 65′), David Ginola. Entraîneur : Artur Jorge.
Avertissements à Vincent Guérin et Alain Roche.


Maillot utilisé (avec un col légèrement différent):

maillot dom adidas CdF 92
Maillot Coupe de France domicile 1992-93 (collection MaillotsPSG)

Billet :

9293_PSG_Laval_CdF_ticket


Photo du match :

George Weah (OM4ever)
George Weah (OM4ever)
Vincent Guérin à la poursuite d'un lavallois (OM4ever)
Vincent Guérin à la poursuite d’un lavallois (OM4ever)
Vincent Guérin sera le seul buteur du match
Vincent Guérin sera le seul buteur du match
Guérin balle au pied
Guérin balle au pied
David Ginola
David Ginola
La joie de David Ginola
Ginola, les bras en croix
Antoine Kombouaré dans la mêlée
Antoine Kombouaré dans la mêlée
Les Lutèce Falco
Les Lutèce Falco

Vidéo :


Compte-rendu (3.2.1. Champions) :

Sa place en finale, Paris l’a gagnée (presque) au tirage, lorsque le sort lui a désigné le cendrillon Laval au Parc des Princes. Une formalité, pense-t-on alors. « Cette fois-ci, nous n’avons aucune chance, » avoue même Bernard Maligorne, l’entraîneur de Laval. Le Paris SG, c’est un autre monde. » Artur Jorge qui connaît trop la musique met pourtant en garde ses joueurs. « Que les choses soient claires, » dit-il, « nous ne sommes pas encore en finale. Maintenant, il est vrai que nous avons tous les éléments en main pour faire que ce match ne soit pas trop compliqué. Si on devait vivre une mésaventure, ce serait de notre faute. » A l’heure du jeu, Laval tient toujours ! Paris joue petit bras et du côté des petits, on commence à y croire. C’est le moment que choisit le PSG pour crucifier son adversaire. Weah accroche un ballon que Guérin récupérera pour tromper Osmond. A défaut d’avoir fait le spectacle, Paris est en finale. « On a fait le plus mauvais match de notre saison, » concède Michel Denisot « mais aujourd’hui, c’est le résultat qui comptait. Maintenant, on rêve tous de gagner. Après deux ans, ce serait super. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s