Bordeaux – PSG 4-0, 11/01/09, Ligue 1 08-09

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1753/18364/match/Bordeaux-PSG/Bordeaux-PSG-4-0)

Dimanche 11.01.2009, Championnat de France, Ligue 1, 20e journée (6e place)
à Bordeaux, au Stade Jacques-Chaban-Delmas (Parc Lescure) :
F.C. GIRONDINS DE BORDEAUX – PARIS ST-GERMAIN F.C.  4:0 (2:0)
– 31 390 spectateurs. Buts : S.Diawara, 10′, Cavenaghi, 35′ ; Y.Gourcuff, 70′, Menegazzo, 87′.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Marcos Ceará, Sammy Traoré, Zoumana Camara, Sylvain Armand – Stéphane Sessègnon, Claude Makélélé, Jérémy Clément, Jérôme Rothen (Péguy Luyindula, 73′) – Ludovic Giuly (Mateja Kežman, 84′), Guillaume Hoarau (Mamadou Sakho, 73′). Entraîneur : Paul Le Guen.
Avertissements à Zoumana Camara, Claude Makélélé et Stéphane Sessègnon.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2008-09 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2008-09 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1753/18364/match/Bordeaux-PSG/Bordeaux-PSG-4-0)
Jérémy Clément (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1753/18364/match/Bordeaux-PSG/Bordeaux-PSG-4-0)
Sylvain Armand à la lutte (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1753/18364/match/Bordeaux-PSG/Bordeaux-PSG-4-0)
Stéphane Sessegnon balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1753/18364/match/Bordeaux-PSG/Bordeaux-PSG-4-0)
Jérôme Rothen semble cerné, le résumé du match en une photo (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2008/1753/18364/match/Bordeaux-PSG/Bordeaux-PSG-4-0)
Les supporters parisiens (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag) :

Vainqueur au match aller, le Paris SG s’est incliné lors du match retour contre les Girondins de Bordeaux. Une lourde défaite, 4-0, qui appelle quelques éclairages sur le match des deux équipes et notamment la prestation des joueurs parisiens.

Le match en bref

Comme souvent en Gironde, le PSG a lourdement perdu. Laurent Blanc peut cette fois légitimement fanfaronner, son équipe a joué un niveau au-dessus des Parisiens. Il n’empêche que le score reste particulièrement sévère et que les éléments étaient particulièrement en défaveur des Parisiens. Avec un arbitrage très contestable et qui a eu son influence sur le match (voir plus bas), un réalisme assez sensationnel des Girondins, et une maladresse rare des Parisiens — aucun tir cadré — malgré plusieurs belles occasions, il devient très difficile de reporter une rencontre.

Le match avait pourtant plutôt bien commencé pour les Parisiens qui déployaient tranquillement leurs actions, comme ils en ont l’habitude, et qui se sont retrouvés plusieurs fois en très bonne position durant les premières minutes. Mais Giuly, à la conclusion des deux actions, a manqué sa reprise à chaque fois, notamment sur un excellent centre de Jérôme Rothen. Dans la foulée, le premier tournant intervient : Stéphane Lannoy siffle un coup-franc surréaliste pour Bordeaux, Gourcuff en profite pour centrer sur la tête de Diawara, que Sessegnon avait oublié de marquer (1-0, 10e). Les Parisiens sont ensuite assommés et laissent complètement le ballon à leur adversaire. Au moment où ils commencent à être de plus en plus incisifs, Lannoy refuse un penalty aux Parisiens ; trois minutes plus tard, Cavenaghi profite d’une ouverture de Chalmé, et d’une mauvaise analyse de la situation de Camara et de Landreau pour doubler la mise (2-0, 35e). Juste avant la mi-temps, Armand tire juste à côté du but, à nouveau sur un centre de Rothen.

En deuxième mi-temps, les débats sont de nouveau équilibrés, et les Parisiens sont à deux doigts de se relancer à deux reprises : lancé en profondeur par Giuly, Hoarau se présente face à Ramé mais se fait reprendre par un tacle précis de Chalmé. Puis sur une touche, Hoarau dévie de la tête pour Sessegnon qui frappe le poteau. Et comme d’habitude sur ce match, après des situations parisiennes, c’est Bordeaux qui marque. Cette fois, il s’agit d’un exploit de Gourcuff qui enchaîne roulette, double contact et tir du pointu pour marquer le troisième but (3-0, 70e). Pas abattus, les Parisiens continuent à attaquer et sont encore une fois maladroits. Luyindula, qui vient de rentrer, ne cadre pas une reprise sur un bon débordement de Sessegnon, ce même Sessegnon qui vendange une belle occasion alors qu’il est tout seul aux 6 mètres de Ramé quelques minutes plus tard. Et c’est devant une défense parisiennne bien passive que Fernando clôt la marque : sur un centre de Gouffran dévié par Makélélé, celui-ci dribble astucieusement Landreau (4-0, 87e).

Si elle est globalement méritée, la défaite reste néanmoins sévère, et il ne faudra pas que les Parisiens tergiversent trop longtemps dessus : il n’y a rien de grave. Contrairement à ce qui a pu être dit, Bordeaux n’est pas un concurrent direct : eux sont des candidats déclarés au titre, ce qui n’est pas du tout le cas du PSG ; ce match a au moins le mérite de le rappeler. Perdre contre Bordeaux reste dans l’ordre du logique en ces temps de reconstruction, et l’exploit était bel et bien d’avoir réussi à battre le trio de gros clubs — Lyon, Marseille, Bordeaux — lors de la première moitié de saison. Cette défaite, anormalement lourde, ne reste qu’une péripétie qui ne remet pas en question l’excellent travail accompli jusque là par le groupe de Le Guen, et qui ne brise pas non plus une belle dynamique : si les Parisiens ont semblé moins forts que leurs adversaires, ils n’ont pas semblé complètement perdus, désorganisés ou traumatisés, comme cela avait pu être le cas sur la même pelouse l’an dernier. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir : le PSG a largement de quoi se refaire dans les prochaines semaines.


Le stade :

Le Stade Jacques-Chaban-Delmas
Le Stade Jacques-Chaban-Delmas

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s