PSG – Galatasaray 4-0, 31/10/96, Coupe des Coupes 96-97

Jeudi 31.10.1996, Coupe des Vainqueurs de Coupe, 1/8 de finale, match retour à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – GALATASARAY S.K. (Tur.)  4:0 (2:0)
– 34 032 spectateurs. Buts : Léonardo Araújo, 10′, Julio Dely Valdés, 23′ ; Patrice Loko, 59′, Raï Oliveira, 78′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Jimmy Algérino (Laurent Fournier, 72′), Alain Roche, Paul Le Guen, Benoît Cauet – Vincent Guérin (Daniel Kenedy, 63′), Bruno Ngotty, Raï Oliveira (Jérôme Leroy, 87′), Léonardo Araújo – Julio Dely Valdés, Patrice Loko. Entraîneurs : Ricardo Gomes et Joёl Bats.
Avertissements à Benoît Cauet et Alain Roche.


Maillot utilisé (à manches longues) :

Maillot domicile 1996-97, version Europe (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1996-97, version Europe (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Patrice Loko balle au pied
Patrice Loko balle au pied
La joie de Leonardo après l'ouverture du score
La joie de Leonardo après l’ouverture du score
La joie de Leonardo et un Turc au sol, un bon résumé du match…
Daniel Kenedy en facheuse posture
Daniel Kenedy en facheuse posture
Raï parachevera le succès parisien en fin de match
Le deuxième but, signé Julio Cesar Dely Valdes (au second plan sur la photo)
Alain Roche (psg70)
Alain Roche (psg70.free.fr)
Bruno Ngotty à la lutte dans les airs
Bruno Ngotty à la lutte dans les airs
Patric Loko y ira aussi de son but
Patrice Loko y ira aussi de son but
Le tifo du Virage Auteuil (Mouvement Ultra)
Le tifo du Virage Auteuil (Mouvement Ultra)
La une de l'Equipe du lendemain
La une de l’Equipe du lendemain

Vidéo :


Compte-rendu (psg70.free.fr) :

« Forts comme des turcs »

Après être venu à bout du modeste FC Vaduz, club du Liechtenstein, le PSG se rend en Turquie afin d’affronter le Galatasaray d’Istambul emmené par son prodige roumain George Hagi. Le match aller est naturellement difficile pour les parisiens qui 4-2 dans un stade à l’ambiance hostile.

Vincent Fernandez suppléait Bernard Lama absent

Au match retour, l’équipe parisienne est au grand complet, et le Parc au rendez-vous pour pousser les rouges et bleus à remonter les deux buts nécessaires à la qualification.

Une élimination prématurée ferait l’effet d’une bombe et plongerait le cub dans une situation dramatique sur le plan financier. Michel Denisot le président parisien parle d’une possible perte de 20MF en cas d’élimination contre Galatasaray. La qualification est plus que jamais l’objectif.

Dès le début du match, un PSG conquérant se fait sentir mais les turcs croient dur comme fer en l’exploit.

10ème minute, Guerin récupère un ballon mal négocié par Hagi et transmet à Dely Valdes. Le panaméen se fait reprendre par un défenseur turc qui par son tacle centre malencontreusement pour Leonardo qui n’a plus qu’à ajuster le portier Stambouliote. (1-0).

23ème minute, Mert tacle Dely Valdes sur l’aile gauche. L’arbitre slovaque siffle un coup-franc. Leonardo s’en charge et dépose le ballon sur la tête de Dely Valdes qui profite d’une erreur de la défense turc pour marquer. (2-0). Le plus dur est fait et Paris tient sa qualification.

Piqués au vif, les turcs reagissent timidement par l’intermédiaire d’Hagi mais Bernard Lama veille au grain.

2-0 à la pause. Le PSG est pour le moment qualifié pour les Quarts de Finale de cette compétition dont il est toujours le champion en titre.

Au retour des vestiaires, les hommes de Fatih Terim ont de plus en plus de mal à conserver le ballon sous le pressing intense des parisiens si bien qu’à la 59ème minute, sur une action rapidement menée, Leonardo centre pour Loko au point de penalty. L’international français n’a plus qu’a ajuster le gardien. (3-0)

78ème minute, N’Gotty perce le milieu de terrain du Galatasaray et décale sur Dely Valdes. L’attaquant panaméen transmet Raï qui inscrit d’une balle piquée le quatrième but de son équipe (4-0). Cette fois, la messe est dite.

C’en est trop pour les supporters turcs qui commencent à lancer divers objets sur la pelouse. « Merci Paris », chante le reste du Parc qui exulte.


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s