PSG – Lens 1-1, 16/12/09, Ligue 1 09-10

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1900/21304/match/PSG-Lens/PSG-Lens-1-1)

Mercredi 16.12.2009, Championnat de France, Ligue 1, 9ème journée match en retard (9e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – R.C. LENS  1:1 (0:0)
– 36 257 spectateurs. Buts : Claude Makélélé, 70′, Maoulida, 74′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Marcos Ceará, Zoumana Camara, Mamadou Sakho, Sylvain Armand – Christophe Jallet (Jean-Eudes Maurice, 86′), Claude Makélélé, Jérémy Clément (Ludovic Giuly, 86′), Stéphane Sessègnon – Mevlüt Erding (Clément Chantôme, 75′), Péguy Luyindula. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Mevlüt Erding, Mamadou Sakho et Stéphane Sessègnon.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1900/21304/match/PSG-Lens/PSG-Lens-1-1)
Claude Makelele marquera son 1er but sous les couleurs parisiennes (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1900/21304/match/PSG-Lens/PSG-Lens-1-1)
La joie des parisiens après l’ouverture du score (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1900/21304/match/PSG-Lens/PSG-Lens-1-1)
Péguy Luyindula (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1900/21304/match/PSG-Lens/PSG-Lens-1-1)
Jérémy Clément (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1900/21304/match/PSG-Lens/PSG-Lens-1-1)
Clément Chantôme (Ch. Gavelle))
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1900/21304/match/PSG-Lens/PSG-Lens-1-1)
Les Supras (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psgmag)  :

Afin d’éviter de surcharger les Bleus — en fait, seuls Lloris et Gignac étaient concernés — avant le barrage face à l’Irlande, la LFP avait eu la bonne idée de décaler tous les matches de la 11e journée — initialement prévue fin octobre, quinze jours avant France-Irlande — à la mi-décembre, quand les terrains sont impraticables et le calendrier déjà très dense. C’est donc sur une pelouse en très mauvais état, malgré la bâche posée dès dimanche soir, que s’est déroulée la dernière rencontre de la journée, entre Paris et Lens.

Le match en bref

Kombouaré avait décidé de reconduire rigoureusement la même équipe que contre Saint-Étienne, avec Sessegnon et Jallet chargés d’animer les côtés et Giuly sur le banc. Les Lensois, qui restent sur une bonne série — quatre victoires en cinq rencontres — alignaient quant à eux Akalé et Maoulida, les bannis du début de saison.

Le match commence évidemment bien moins fort que face aux Stéphanois. Les Parisiens peinent à rentrer dans la rencontre ; heureusement, les Lensois aussi. Seul Akalé arrive à mettre en difficulté Armand. C’est finalement au bout d’un quart d’heure de jeu que les Rouge et Bleu se mettent à presser haut et à accélérer. La première grosse occasion est pour Luyindula qui, bien lancé par Jallet, se joue de Chelle grâce à son jeu de corps et frappe en force sur Runje. Erding réussit à placer une tête sur coup franc qui passe au-dessus, et juste avant la mi-temps, un centre de Sessegnon — qui prend de plus en plus ses marques à gauche — passe devant le but sans qu’Armand ou Erding ne puissent le dévier. Le capitaine lensois, Chelle, particulièrement nerveux, s’en prend à Christophe Jallet au retour aux vestiaires à la mi-temps sans raison apparente, créant une grosse échauffourée au milieu de terrain.

La domination parisienne a été intense en première période, mais malgré de belles intentions, les occasions n’auront pas été suffisamment nombreuses. À la reprise, les Lensois se montrent un peu plus confiants durant les premières minutes, et tentent des frappes de loin qui n’inquiètent pas du tout Edel. Puis les Parisiens reprennent peu à peu le contrôle des opérations, par le biais notamment des montées des latéraux, très présents mais qui manquent toutefois de précision.

L’arbitre de la rencontre, Pascal Viléo, se distingue alors en refusant un penalty à Luyindula pour un ceinturage pourtant évident de Yahia (voir plus bas). Le PSG continue à pousser, et Sessegnon, partant de son côté gauche, réussit à se créer une occasion en dribblant deux joueurs vers l’intérieur et en frappant en force — son pêché mignon. À la 70e minute, c’est enfin la délivrance : Sessegnon centre parfaitement pour Luyindula dans la surface. Le ballon est dégagé, Makelele réalise une récupération haute devant la surface. Il s’appuie sur Erding — qui avait complètement chuté physiquement en seconde période — pour se présenter face au gardien. Là, il réussit un sublime double-contact pied droit, pied gauche qui termine au fond des filets — difficile de savoir si ce geste technique était réellement intentionnel vu que Makelele tombe en frappant le ballon. Le capitaine marque ainsi son premier but sous les couleurs du Paris Saint-Germain (1-0, 70e).

Vu le caractère inoffensif des adversaires, on croit les Parisiens hors de danger, et pourtant, sur leur seule occasion de la rencontre, les Lensois vont égaliser. Une erreur de défense assez classique : Akalé décale Roudet dans la surface, celui-ci réussit un centre brossé au second poteau. Sakho est trop court, Maoulida contrôle de la poitrine et fusille Edel (1-1, 74e). La copie conforme du but marqué par Moreira à l’automne 2003, lors d’un PSG-Lens également, avec Heinze dans le rôle du défenseur trop court.

Ce but met en avant une phase de jeu sur laquelle les Parisiens ne sont jamais à l’aise : un centre qui vient de la droite de la défense et part au second poteau. Avec une faille récurrente chez Mamadou Sakho : il a tendance à se focaliser sur le ballon et à ne pas suivre l’attaquant qui part dans son dos. Enfin, pour ceux qui s’interrogeraient sur l’absence d’Armand sur cette phase de jeu : le but trouve son origine dans une perte de balle de Sessegnon côté gauche, alors qu’Armand était monté pour créer le surnombre. Avoir un latéral qui monte — ce que fait Armand depuis quelques rencontres — provoque malheureusement toujours ce genre d’espace. Mais même malgré cette montée, il n’y avait qu’un attaquant adverse à marquer, et Sakho aurait très bien pu s’en sortir.

Suite à ce but, Paris est sonné et a les jambes coupées. Beaucoup d’efforts avaient été faits pour ouvrir le score, et sur ce terrain gelé, il est difficile de trouver le jus pour l’emporter dans le dernier quart d’heure. Les rentrées de Chantôme, Maurice et Giuly ne changeront rien, Paris n’arrive plus à attaquer, et doit se contenter du nul.

Paris rate une belle occasion de passer dans le haut du tableau : en cas de victoire, les Parisiens auraient été cinquièmes ex aequo avec Lille. Paris doit donc se contenter de la huitième place pour l’instant, et espérer faire un bon résultat à Rennes. Sur la manière, il n’y a pas grand-chose à redire : Paris a dominé, et Paris a tenté dans la mesure du possible. Cela aurait pu suffire sans un réalisme froid des adversaires lensois, qui ont marqué sur leur seul tir cadré du match.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s