Monaco – PSG 1-1, 30/01/04, Ligue 1 03-04

Pedro Pauleta s'élève au-dessus de la défense monégasque (Ch. Gavelle)

Vendredi 30.01.2004, Championnat de France, Ligue 1, 22e journée (5e place)
à Monaco, au Stade Louis II :
A.S. MONACO F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (1:1)
– 16 022 spectateurs. Buts : Squillaci, 26′, Gabriel Heinze, 31′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo – Bernard Mendy (Éric Cubilier, 66′), Frédéric Déhu, José-Karl Pierre-Fanfan, Gabriel Heinze – Fabrice Fiorèse, Romain Rocchi (Hugo Leal, 78′), Lorik Cana, Juan Pablo Sorin – Daniel Ljuboja (Reinaldo da Cruz, 83′), Pedro Pauleta. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.
Avertissements à Frédéric Déhu, Daniel Ljuboja et Bernard Mendy.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2003-04 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2003-04 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :


Photos du match :

Romain Rocchi (Ch. Gavelle)
Romain Rocchi (Ch. Gavelle)
Frédéric Dehu (Ch. Gavelle)
Frédéric Dehu (Ch. Gavelle)
Jérôme Alonzo à l'oeuvre (Ch. Gavelle)
Jérôme Alonzo à l’oeuvre (Ch. Gavelle)
Charge de Lorik Cana (Ch. Gavelle)
Charge de Lorik Cana (Ch. Gavelle)
Sortie aérienne de Jérôme Alonzo (Ch. Gavelle)
Sortie aérienne de Jérôme Alonzo (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta s'élève au-dessus de la défense monégasque (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta s’élève au-dessus de la défense monégasque (Ch. Gavelle)
Les 600 parisiens présents en tribune visiteur
Les 600 parisiens présents en tribune visiteur

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Pari tenu !

Même si Paris n’a pas déjoué ces statistiques qui depuis vingt ans maintenant font de Louis II une terre hostile pour le PSG, il a livré chez le leader monégasque un match digne d’une formation candidate à la Ligue des champions. Alors certes, Paris a souffert, beaucoup plus en seconde période qu’en première, mais une place sur le podium passe certainement par là.

Fidèle à ses bonnes habitudes, le PSG n’a pas ménagé ses efforts ce soir. Face à un solide leader monégasque, intraitable à domicile, Paris n’a jamais cédé. Mieux, une ultime contre-attaque Rouge et Bleu en fin de match aurait même pu offrir au PSG les trois points de la victoire.

Au coup d’envoi le message de Vahid Halilhodzic est d’ailleurs clair : on prend les mêmes qu’à Marseille et on recommence, à l’exception d’Alonzo qui retrouve sa place dans les buts.

Et d’entrée de match les Parisiens jouent crânement leur chance, galvanisés par l’enjeu sportif qui entoure ce choc de la 22e journée. Si le premier quart d’heure de la rencontre est bien Rouge et Bleu, avec notamment quelques incursions rageuses de Fiorèse dans l’arrière-garde monégasque, les minutes qui suivront seront plus délicates pour les joueurs de Vahid Halilhodzic.

Une fois le remplacement de Cissé par Plaisil (9e) digéré, les Monégasques vont en effet poser leurs griffes sur cette rencontre. Le meilleur passeur du Rocher ne tarde d’ailleurs pas à trouver l’actuel meilleur buteur de la tête de notre championnat. Un duo gagnant qui fait une nouvelle fois mouche face à Paris. La tête de Squillaci, suite à un coup-franc de Rothen, heurte le montant droit d’Alonzo et termine sa course au fond des filets (26e).

Alonzo sollicité

Le PSG ne tarde pas à réagir emmené par un Pauleta de gala. Le Portugais est à la conclusion d’un mouvement collectif initié par Rocchi, mais sa frappe est claquée en corner par Roma (30e). Le portier monégasque prolonge alors le tir tendu de Ljuboja en direction de Heinze. L’Argentin tente une tête improbable qui trompe à la fois Roma et Bernardi (31e). Le deuxième but en championnat pour Gaby.
Mais Paris ne se contente pas de ce score de parité et du haut de ses vingt printemps, Cana tente une audacieuse frappe enroulée qui vient flirter avec le montant droit de Roma (39e).

La seconde période reprend sur un rythme aussi soutenu que ces quarante-cinq premières minutes. Certainement sermonnés par leur entraîneur à la pause, les coéquipiers de Giuly intensifient leur domination au retour des vestiaires. Deux actions monégasques, ponctuées par des hors-jeu, rappellent d’ailleurs à Paris combien ce match nul est fragile.

L’objectif premier demeure donc avant tout de bien défendre puis de négocier au mieux les quelques phases offensives qui se présenteraient. Alonzo reste pourtant le Parisien le plus sollicité. Lorsque ce n’est pas Rothen qui l’oblige à claquer un ballon au dessus de sa tête (80e), c’est Giuly qui tente le lob (84e). Les nerfs du banc parisien sont soumis à rude épreuve et Vahid Halilhodzic passe la plupart de son temps debout, à repositionner ses troupes.

Finalement l’action parisienne la plus nette de cette seconde période arrive à la 87e minute. Et quelle action ! Au point de penalty, Reinaldo cherche Pauleta d’une talonnade alors que le but lui tendait les bras. Un acte manqué qui ne doit pas ternir l’impeccable copie rendue par les Parisiens face à des Monégasques plus que jamais candidats au titre de champion. Avec cette douzième rencontre sans défaite, toutes compétitions confondues, le PSG peut aborder sereinement la suite du championnat.

Réactions :

Vahid Halilhodzic (Entraîneur du PSG)
« Je pense qu’il y avait la possibilité de faire un peu plus ! Mais je suis cependant satisfait de ce résultat positif pour le PSG. J’aurai d’ailleurs signé de suite pour un tel résultat avant le match. Nous obtenons un bon match nul chez le leader. Notre objectif reste le même qu’en début de saison, à savoir terminer le plus haut possible. »

Gabriel Heinze (Défenseur et buteur du PSG)
« Je suis content d’égaliser ce soir. Ce but est important d’autant plus qu’il nous relance rapidement dans le match. Il s’agit d’un excellent point pris chez le leader. Ce soir, le PSG a démontré tout son courage et sa solidarité. Ce match nul nous permet de poursuivre notre bonne série. »

Jérôme Alonzo (Gardien de but du PSG)
« Monaco inscrit un beau but sur coup de pied arrêté grâce à Squillaci. Mais nous avons su réagir de suite également sur coup de pied arrêté. Ils nous ont ensuite mis en difficulté, mais nous n’avons jamais cédé. Ce match nul satisferait pas mal d’équipes, sauf Monaco ! »


Le stade :

Le stade Louis II
Le stade Louis II

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s