PSG – Orléans 0-4, 08/04/89, Coupe de France 88-89

Action confuse… le résultat le sera moins avec un 4-0 cinglant.

Samedi 08.04.1989, Coupe de France, 8e de finale, match aller
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – U.S.A. ORLÉANS (D2)  0:4 (0:1)
– 9 723 spectateurs. Buts : Langers, 39′ ; J.Germain, 59′, Soyer, 73′, Lerat, 89′.
L’Équipe du PSG : Joёl Bats – Michel Bibard, Philippe Jeannol, Jean-Marc Pilorget, Jean-François Charbonnier, Alain Polaniok (Jocelyn Rico, 62′) – Gabriel Caldéron, Oumar Sène, Safet Sušić – Daniel Xuereb, Christian Pérez. Entraîneur : Tomislav Ivić.


Maillot utilisé :

88_CdF_jocelyn_rico
Maillot domicile 1988-89 Coupe de France

Billet :

8889_PSG_Orleans_CdF_billet


Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

L’Orléanais Beasse (archives Claude Marzin)
Action confuse… le résultat le sera moins avec un 4-0 cinglant.
Action confuse… le résultat le sera moins avec un cinglant 0-4
Safet Susic les bras balants

Compte-rendu (France Football) :

39′ : coup franc de Sesniak prolongé par Poucan pour Langers. Le Luxembourgeois, à la limite du hors-jeu, trompe Bats d’un tir à ras de terre (0-1).
59′ : échappée de Lerat sur l’aile gauche. Bats venu à sa rencontre rate complètement son dégagement. Lerat centre alors pour Germain qui contrôle avant de marquer du plat du pied (0-2).
73′ : centre de Langers. Germain à la réception talonne pour Soyer qui trompe Bats (0-3).
89′ : échappée de Lerat. Il rentre dans la surface et tire sous la barre (0-4).

Réactions :

Oumar Sène : « Il n’y a pas d’autres explications qu’une trop grande suffisance de notre part. Nous pensions sans doute gagner ce match en roue libre. Pour nous, et dans nos têtes surtout, c’était une formalité. Ce 0-4 est honteux. On peut le dire. Nous avons pris une gifle cuisante. Elle aura sanctionné l’impardonnable complexe de supériorité que nous avons fait. Nous n’étions pas préparés pour ce match : à l’entrainement, nous n’avons pas songé à ce 8è de finale. Il n’est jamais entré dans nos têtes. Menés 2-0, nous avons continué à nous croire les plus forts et chacun a voulu faire son petit numéro …  »

Zambelli (capitaine d’Orléans) : « Malgré un accroc avec Calderon et Jeannol en première mi-temps, je dois rendre hommage à la sportivité du PSG, Ivic et le président Borelli ont été exemplaires dans la défaite, des seigneurs ».


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s