PSG – Valenciennes 1-0, 30/01/07, Coupe de France 06-07

Cristian Rodriguez sera l'unique buteur du match (F. Lo Presti)

Mardi 30.01.2007, Coupe de France, 8e de finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – VALENCIENNES A.F.C.  1:0 (0:0)
– 15 737 spectateurs. But : Cristian Rodriguez, 55′.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand – Édouard Cissé, Jérémy Clément (Jérôme Rothen, 46′) – Marcelo Gallardo, Amara Diané (Pierre-Alain Frau, 71′), Cristian Rodriguez – Pedro Pauleta. Entraîneur : Paul Le Guen.
Avertissement à Mario Yepes.


Maillot utilisé (à manches longues, avec les sponsors spécifiques de la Coupe de France) :

Maillot domicile 2006-07 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2006-07 (collection MaillotsPSG)

Billet :

0607_PSG_Valenciennes_CdF_billet


Programme (non officiel) :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Intervention de Mickaël Landreau (F. Lo Presti)
Intervention de Mickaël Landreau (F. Lo Presti)
David Rozehnal à la lutte (F. Lo Presti)
David Rozehnal à la lutte (F. Lo Presti)
Cristian Rodriguez sera l'unique buteur du match (F. Lo Presti)
Cristian Rodriguez sera l’unique buteur du match (F. Lo Presti)

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Paris assure l’essentiel

Après une belle prestation face à Sochaux et avant un déplacement au Vélodrome, le PSG a obtenu sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France aux dépens de Valenciennes. L’unique but de la rencontre a été inscrit par Rodriguez après une perte de balle de Penneteau (54e).

Paris, tenant du titre, est donc toujours en lice en Coupe de France. Et c’est bien là l’essentiel. Après l’élimination de Montpellier (L2) par Vannes (Nat) et la victoire de Sochaux à Monaco (2-0), le PSG sort indemne de ce 8e de finale et deux rencontres le séparent désormais du Stade de France.

Deux semaines après s’être effrontés en Ligue 1, le PSG et le VAFC se retrouvent donc en Coupe de France. Entre-temps, Paul Le Guen a pris place sur le banc parisien et Paris a retrouvé des couleurs. Le dernier venu, Jérémy Clément découvre également ce soir son nouveau jardin, cinq jours après avoir paraphé son contrat.

Gallardo donne très vite le « La » de cette rencontre. Le premier ballon de l’Argentin trouve Rodriguez dont la reprise fuit le cadre après un arrêt réflexe de Penneteau (2e). Diané cherche ensuite du soutien, mais se heurte à un défenseur nordiste (3e). Paris presse d’entrée les joueurs d’Antoine Kombouaré !

Le premier contre nordiste n’est cependant pas loin de faire mouche et Mendy doit s’employer pour détourner le centre de Bratu, qualifié ce soir (5e). Pauleta, soutenu et encouragé par le public du Parc, place ensuite une tête dos au but, bien captée par Penneteau (10e). Après un début de rencontre disputé pied au plancher, la partie baisse progressivement en intensité. Les duels se multiplient et les deux formations hésitent à se découvrir. Rozehnal de la tête (43e) et Diané du droit (44e) cherchent alors la faille dans la défense nordiste, mais les équipiers de Chelle font toujours bonne garde.

Rodriguez un an après

Paul Le Guen profite de la pause pour remplacer Clément par Rothen. Dans l’optique du match de dimanche au Stade Vélodrome, Paris entend s’éviter une prolongation pompeuse d’énergie et démarre cette seconde période avec détermination. Gallardo, déjà auteur d’un excellent match contre Sochaux, réédite une performance similaire ce soir. Le coup franc « del muneco » réchauffe ainsi les gants de Penneteau après seulement deux minutes de jeu en seconde période (47e).

Irréprochable jusque-là, le gardien valenciennois va se relâcher l’espace d’une seconde, le temps que le ballon lui rebondisse sur le genou et que Rodriguez en profite pour ouvrir le score d’un missile du gauche (1-0, 54e). Plus que jamais le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le contraste est ainsi flagrant entre la mine dépitée du gardien valenciennois et la joie du Parisien qui retrouve le chemin des filets un an après son but contre Vermelles, déjà en Coupe de France (32e de finale, le 7 janvier 2006).

Alors que Landreau multiplie les envolées rassurantes, Frau remplace Diané, auteur de quelques accélérations dont lui seul a le secret dans son couloir droit (69e). Malgré un dernier sursaut d’orgueil des visiteurs, le PSG obtient son billet pour les quarts de finale. Fort de deux succès en Coupe de France (Gueugnon et Valenciennes), le PSG de Paul Le Guen cherchera maintenant à obtenir sa première victoire en championnat ce dimanche à Marseille. La tâche ne sera pas aisée, la joie d’autant plus grande !

Réactions :

Paul Le Guen (Entraîneur du PSG)
« La qualification était importante. Nous avons besoin de victoires pour la confiance. Le rythme était moins enlevé que samedi contre Sochaux, mais la victoire est au bout. Après cinq matches très rapprochés, c’est normal que l’équipe ait moins de fraîcheur physique. Je suis content de la qualification et de la confirmation de l’état d’esprit de mes joueurs. Jérémy Clément souffrait du pied et a été contraint de sortir à la pause. J’espère que je vais le récupérer très vite. Le manque de fraîcheur m’a également obligé à réaliser des changements afin de faire souffler quelques joueurs et notamment ceux à vocation offensive. Du côté de l’engagement et de la combativité, nous avons su répondre présents. Nous n’avons pas été souverains comme samedi, mais je suis satisfait de la qualification. »

Antoine Kombouaré (Entraîneur de Valenciennes)
« Nous avons su contenir cette équipe de Paris, mais ils ont tout de même gagné. Comme je l’ai dit aux garçons, nous devons nous ressaisir dès samedi en championnat face à Lens. Ce n’est pas la même équipe que celle que nous avons battu au début du mois. Je suis déçu, car offensivement nous aurions dû faire la différence et poser plus de problèmes au PSG. Dans un match de Coupe, il ne faut rien lâcher pour obtenir la qualification. Maintenant que notre aventure en Coupe de France est terminée, je suis à fond derrière le PSG ! »

Jérôme Rothen (Milieu de terrain du PSG)
« Nous avons atteint notre objectif en obtenant notre billet pour les quarts de finale. C’est intéressant, car il nous reste ainsi deux marches à gravir pour atteindre la finale. La confiance reviendra par les résultats et nous allons savourer cette qualification. Maintenant, nous devons enchaîner les victoires. Valenciennes venait avec de l’ambition surtout après nous avoir battu il y a une quinzaine de jours. Je n’étais pas bien depuis quelques temps, mais je me sens de mieux en mieux surtout avec un coach qui me fait confiance. Les bons résultats doivent permettre à chaque joueur de retrouver confiance. »

Nicolas Penneteau (Gardien de but de Valenciennes)
« Nous savions qu’il ne fallait pas faire d’erreur et ils nous ont eus sur une erreur individuelle de ma part. Le ballon m’échappe lorsque je veux relancer mon équipe, il rebondit sur mon genou, tombe et Rodriguez en profite. C’est rageant, mais le football est ainsi fait. Dans ce match engagé, nous avons fait preuve d’un bon état d’esprit, mais au final, Paris gagne et obtient la qualification. Nous devons désormais nous projeter sur la prochaine rencontre de L1 face à Lens. Nous devons gagner pour notre public. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s