PSG – Toulouse 2-1, 27/02/11, Ligue 1 10-11

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2046/25138/match/PSG-Toulouse/PSG-Toulouse-2-1)

Dimanche 27.02.2011, Championnat de France, Ligue 1, 25e journée (4e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – TOULOUSE F.C.  2:1 (2:0)
– 29 860 spectateurs. Buts : Sylvain Armand, 28′, Mathieu Bodmer, 38′ ; Tabanou, 62′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Christophe Jallet, Sylvain Armand, Mamadou Sakho, Siaka Tiéné – Clément Chantôme, Claude Makélélé – Ludovic Giuly (Marcos Ceará, 88′), Mathieu Bodmer (Mevlüt Erding, 75′), Péguy Luyindula (Jean-Eudes Maurice, 75′) – Guillaume Hoarau. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissement à Christophe Jallet.


Maillot utilisé :

(collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2046/25138/match/PSG-Toulouse/PSG-Toulouse-2-1)
L’ouverture du score de Sylvain Armand (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2046/25138/match/PSG-Toulouse/PSG-Toulouse-2-1)
Le but célébré avec ses « collègues » de la défense Céara et Coupet (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2046/25138/match/PSG-Toulouse/PSG-Toulouse-2-1)
Apoula Edel intervient dans les airs (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2046/25138/match/PSG-Toulouse/PSG-Toulouse-2-1)
But de Péguy Luyindula… qui sera injustement refusé par l’arbitre : l’attaquant parisien ayant repris un ballon toulousain, il ne pouvait pas être hors-jeu (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2046/25138/match/PSG-Toulouse/PSG-Toulouse-2-1)
Le capitaine, Claude Makélélé, devance Didot (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (Gauthier B., psgmag)

Après sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa, Paris reçoit à nouveau au Parc des Princes, en accueillant Toulouse lors de la 25e journée de L1. Longtemps, il a été question que le TFC titularise le quatrième gardien de son effectif, mais finalement Valverde s’est remis de sa blessure aux adducteurs, et se trouve bien dans les cages toulousaines au coup d’envoi. Du côté du PSG, Antoine Kombouaré devait faire sans Jérémy Clément et surtout Nenê, tous deux à l’infirmerie. En conséquence, l’entraîneur parisien a titularisé Luyindula sur l’aile gauche et Bodmer en meneur de jeu, Erding prenant place sur le banc de touche.

Le match en bref :

La rencontre commence assez doucement. Si Paris domine globalement, les Toulousains savent se montrer dangereux en contres ; le début de match est ainsi plus que crispant. Peu avant le quart d’heure de jeu, Paris se crée sa première situation : Bodmer lance Giuly dans le dos de la défense, qui effectue une demi-volée passant au-dessus des buts. Quelques minutes plus tard, Jallet se fait déborder par Sissoko, et Armand arrive en retard sur le joueur. La faute dans la surface est évidente, et l’arbitre est obligé de siffler penalty. Machado se présente face à Edel et écrase trop sa frappe : le ballon passe sur la droite des cages du Camerounais.

Réveillés par ce coup du sort favorable, les Parisiens partent à l’abordage des buts adverses. Sur une remise de Hoarau, Bodmer tente une volée qui passe largement au-dessus. Puis, sur une ouverture de Giuly depuis son aille droite, un Tiéné très offensif reprend le ballon de volée après le rebond, dans la surface, mais Valverde claque en corner. La délivrance arrive juste avant la demi-heure : sur un coup franc tiré par Tiéné, la défense repousse plein axe sur Armand. Le plus ancien Parisien de l’effectif contrôle de la poitrine et frappe du gauche, dans le petit filet de Valverde impuissant (1-0, 28e).

Toulouse tente de réagir. Sur un centre venu de la droite, Tabanou gagne son duel aérien et remet dans la surface. Machado, peu adroit aujourd’hui, expédie le ballon au-dessus. Mais en cette fin de mi-temps, c’est bien Paris qui domine la partie puisque Jallet adresse une frappe lourde de 25 mètres que Valverde dévie du bout des doigts sur la barre. Deux minutes plus tard, Chantôme récupère un ballon dans la surface adverse, sert en retrait Jallet qui frappe en première intention. Le ballon est contré et Bodmer tente une volée en taclant : Gunino dévie de la main, et trompe son propre gardien (2-0, 38e).

Après une dernière occasion pour Toulouse, et un joli ciseau de Tabanou qui frôle les cages d’Edel, l’arbitre siffle la mi-temps et Paris repart aux vestiaires avec un avantage mérité. Dès la reprise, la domination parisienne se poursuit : à la suite d’une passe en retrait de Giuly, Jallet tente un lob qui n’est malheureusement pas cadré. Puis, peu avant l’heure de jeu, Tiéné ouvre du droit pour Giuly dans la surface. L’attaquant parisien manque son contrôle mais parvient à mettre le ballon devant le but d’une aile de pigeon. Congré effectue alors une tête en retrait vers son gardien, Luyindula intercepte et marque… mais l’arbitre-assistant refuse le but au motif d’un hors-jeu qui n’avait pas lieu d’être signalé.

Cette erreur a de grosses conséquences puisqu’au lieu de mener largement, Paris voit son avance se réduire : sur un long ballon aérien qu’Armand peut tranquillement dégager de la tête, Tabanou dans dos crie « Laisse ! », et le défenseur central se baisse. Tabanou n’a plus qu’à fusiller Edel à l’entame d’une dernière demi-heure difficile pour le PSG (2-1, 62e). Paris n’a en effet plus les ressources pour contrôler la partie, et doit opérer en contre face une équipe toulousaine bien décidée à obtenir le point du match nul. Les sauvetages in extremis de Sakho et Armand sont nombreux, et Toulouse n’arrive finalement pas à se procurer d’occasions franches. Au contraire de Giuly, qui après un une-deux avec Bodmer crochète son défenseur et envoie la balle dans les bras de Valverde.

Et après cinq minutes de temps additionnel passées à dégager les ballons le plus loin possible, l’arbitre siffle la fin de la rencontre. Le PSG s’octroie ainsi les trois points qui lui permettent de ne pas décrocher au classement.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s