PSG – Evian 4-2, 18/01/15, Ligue 1 14-15

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2904/44459/match/Paris-Evian-TG-4-2/Paris-Evian-TG-4-2)

Dimanche 18.01.2015, Championnat de France, Ligue 1, 21e journée (3e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – ÉVIAN T.G. F.C.  4:2 (2:1)
– 45 561 places vendues, environ 35 000 spectateurs présents. Buts : C.Barbosa, 14′, David Luiz, 30′, Marco Verratti, 38′ ; Grégory Van der Wiel, 64′ contre son camp, Javier Pastore, 74′, Edinson Cavani, 89′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Grégory Van der Wiel, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Marco Verratti, Thiago Motta, Blaise Matuidi (Edinson Cavani, 69′) – Lucas Moura (Ezequiel Lavezzi, 80′), Zlatan Ibrahimović, Javier Pastore (Adrien Rabiot, 85′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à David Luiz, Javier Pastore et Marco Verratti.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2014-15
Maillot domicile 2014-15

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2904/44459/match/Paris-Evian-TG-4-2/Paris-Evian-TG-4-2)
La joie de David Luiz après l’égalisation à 1-1 (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2904/44459/match/Paris-Evian-TG-4-2/Paris-Evian-TG-4-2)
Zlatan Ibrahimovic face à Abdallah (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2904/44459/match/Paris-Evian-TG-4-2/Paris-Evian-TG-4-2)
Lucas dans ses oeuvres (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2904/44459/match/Paris-Evian-TG-4-2/Paris-Evian-TG-4-2)
Marco Verratti (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/2904/44459/match/Paris-Evian-TG-4-2/Paris-Evian-TG-4-2)
Javier Pastore redonne l’avantage aux siens et fait un clin d’oeil à sa compagne (Ch. Gavelle)

Vidéo (Ligue 1 officiel, cliquer sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Paris s’impose dans la douleur face à Evian-TG

Le Paris-SG s’est imposé sans briller face Evian-TG (4-2), ce dimanche au Parc des Princes. L’équipe de Laurent Blanc pointe à quatre longueurs du leader Lyon.

Le match : 4-2

Tenu en échec par Montpellier (0-0) puis battu à Bastia (2-4), le PSG a retrouvé le chemin de la victoire un mois après en battant Evian-TG (4-2). Il confirme ainsi le début de sa sortie de crise, après sa qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue contre Saint-Etienne (1-0). Le champion de France n’avait plus marqué quatre buts dans le même match depuis le 31 août face à l’ASSE (5-0) et il rougira ainsi un peu moins en regardant le tableau d’affichage de Chelsea, futur adversaire de Ligue des champions, qui a écrasé Swansea samedi (5-0).

Tout n’a pourtant pas été rose face aux Rose de Pascal Dupraz. Le système de ce dernier, en 4-4-2, a terriblement gêné les Parisiens lors de la première demi-heure de jeu. Mais les deux buts marqués par les visiteurs sont bel et bien venus d’erreurs grossières des hommes de Blanc. Sur l’ouverture du score, Motta et Ibrahimovic ont laissé Barbosa en position de frappe (14e). Van der Wiel, en grande difficulté contre les Corses la semaine dernière, a ensuite marqué contre son camp d’une tête inexplicable (64e).

Avec 66% de possession de balle, le PSG a eu un très gros temps fort d’une dizaine de minutes en première période. Leroy a été extraordinaire face à Luiz, Ibra et Lucas (26e, 29e par deux fois) mais il n’a rien pu faire sur la tête du défenseur brésilien qui a inscrit son premier but en L1 à la 30e. Le gardien de l’ETG n’a pas pu stopper non plus la reprise de Verratti (38e), qui a lui aussi signé sa première réalisation en Championnat. Pastore (74e) puis Cavani (89e, voir par ailleurs) ont enfin permis à Paris de se sortir d’un match pas franchement bien engagé. Pour la maîtrise, on repassera.

Un homme dans le match : Ibrahimovic encore en difficulté

Laurent Blanc a eu beau essayer de rassurer son monde en conférence de presse samedi en disant que le vrai Zlatan Ibrahimovic était de retour, mais on le cherche encore… Dimanche, il n’a pas beaucoup pesé sur la défense des visiteurs même si le but de Verratti vient d’un de ses contrôles… manqués, qu’il a participé à celui de Pastore et que Cavani a marqué sur un de ses centres. Le Suédois a par ailleurs vu Benjamin Leroy remporter les deux duels qu’ils ont disputés (29e, 66e). Pataud, il n’a réussi que 60% de ses passes. Souvent agacé, il a à peine regardé Cavani qui venait fêter son but avec lui dans le rond central.

Le fait du match : Cavani et Lavezzi ont rejoué

Rentrés tardivement de leurs vacances sans avoir prévenus le club, Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi avaient été punis. Absents du groupe contre Montpellier, Bastia et Saint-Etienne, ils ont débuté la rencontre sur le banc. Attendu dans le onze de départ, l’Uruguayen a remplacé Blaise Matuidi à la 69e. Sifflé par une bonne partie du stade, il a ensuite entendu des timides « Cavani, Cavani ! » monter des tribunes. Appliqué sur l’aile gauche de l’attaque, il s’est contenté d’assurer des passes faciles avant de marquer sur un centre d’Ibra. Lavezzi, lui, est sorti du banc à la 80e sous les sifflets du Parc.

Réactions :

Thiago Silva : «L’équipe a du mal à être performante pendant toute la rencontre. Face à Bastia, nous avons eu du mal après la pause, là c’était avant. Nous jouons moins bien que la saison dernière mais nous en parlons beaucoup entre nous pour trouver des solutions. Durant le même match, on joue bien, on joue moyennement bien. Je pense que, parfois, on manque de concentration. On a besoin de travailler sur la concentration pendant le match parce que on n’aura pas la possibilité de changer pour la Champions League. Nous avons besoin de travailler mentalement pour faire ça différemment. »

Gregory Van der Wiel : « On a assez bien commencé, on essayait d’évoluer haut mais ils ont eu un tir et cela a fait but donc l’entame de match était ratée. Beaucoup de matches sont difficiles pour nous, on joue contre des adversaires qui donnent leur maximum, notamment en défense. C’est juste une période compliquée pour nous. Nous avons besoin d’enchaîner les victoires. Le beau jeu viendra naturellement après. »

Thiago Motta : « Evian-TG a fermé le jeu. Ils n’ont pas fait ça contre Lyon ou Marseille ! Pour faire un bon match, il faut être deux, hein ! Ils n’ont pas joué au foot, ils étaient onze derrière le ballon.
Nous devons oublier l’année dernière et penser à cette année, au présent et au futur. Comme je l’ai dit avant, c’est toujours difficile pour gagner un match. Nous avons besoin de nous donner à 100% comme aujourd’hui et l’important, ce sont les trois points que nous avons pris. C’est bien. »

Zlatan Ibrahimovic : « C’était un très bon match et on a gagné. On prend les trois points. Oui, on a été menés 1-0 mais on était sous contrôle par la suite. L’important c’est la victoire et on était dans la continuité du match de mercredi [à Saint-Etienne] avec le même état d’esprit et ça, c’est bien. »

Javier Pastore : « Nous n’avons pas très bien débuté, c’est vrai. Nous avons eu la possession. Après Evian a ouvert le score. Et nous avons joué avec plus d’intensité. Avec nos deux buts, c’était un autre match. Nous n’avons pas la même attitude que l’année dernière. Pourtant ce sont les mêmes joueurs, le même entraîneur. La mentalité, c’est nous. Il faut rentrer dans le match et et se dire qu’on va gagner. C’est ce qui nous manque.
Les deux derniers buts, c’était deux belles actions, deux buts importants. Ce serait plus important de marquer ces buts avant pour achever l’adversaire. Le championnat dépend de nous. Il faut gagner tous les matchs. Nous ne sommes qu’à quatre points de Lyon. Ce n’est pas beaucoup. On doit encore jouer contre eux, ce seront trois points en jeu ».

Blanc: « Cette après-midi, l’équipe du PSG a été dans la réaction. On a l’impression que notre équipe attendait de savoir ce qu’allait faire l’adversaire pour se mettre en jeu. Ils ont ouvert le score, on a réagi. On a marqué un deuxième but, ils en ont marqué un, on a réagi. On a l’impression que l’équipe attendait que l’adversaire lui fasse mal pour pouvoir réagir. On est heureux parce qu’on a gagné et pris trois points, c’était la chose la plus importante et primordiale pour cette après-midi. Mais, dans le comportement, je trouve qu’il y a des choses à analyser, à expliquer et essayer de trouver une solution parce que je pense qu’être uniquement dans la réaction, ce n’est pas notre philosophie de jeu. A partir de là, cela ne peut pas nous aller. Il faudra bien analyser ce match-là et on a beaucoup de matches. J’espère que tout l’effectif sera au complet, chose qui ne nous est pas arrivée depuis le début de la saison, et être plus efficace. Et surtout être meilleurs dans la récupération du ballon. Aujourd’hui encore, dans ce domaine-là, il y a des progrès à faire. »
Le problème d’envie :
« Il faut leur donner envie. En leur disant que si on n’arrive pas à faire ça, si on n’est pas constants dans ce domaine-là, on ne pourra réaliser ce qu’on veut réaliser. Les joueurs sont aussi conscients de la saison qu’on veut faire, et qu’ils veulent faire à titre individuel aussi. En ayant ce comportement ou une concentration intermittente, cela ne passera pas contre les grandes équipes. Cela peut passer certaines mais contre les grandes et dans les grands matches, cela ne passera pas. Il faut être conscient aussi qu’il faut le travailler pour pouvoir être prêt pour le très grand match. Penser qu’on pourra être concentré ou déterminé à 100% dans les grands matches, si on ne le fait pas et qu’on n’a pas l’habitude le faire en championnat ou en coupes, on n’arrivera pas à le faire dans les grands matches. »
Le manque d’envie dans le « petit » match du jour :
« On ne considère pas que ce sont des petits matches. Il faut faire la différence entre la considération du match et l’engagement qu’il faut mettre. Nous, on ne raisonne pas en disant « cette après-midi, c’est un petit match contre Evian. » [La journaliste insiste sur le manque d’envie et Blanc répond sèchement] Il faut prendre trois points et c’est ce qu’on a pris cette après-midi. »
Le résultat suffit ?
« En ce moment, oui. En sachant qu’il faut améliorer la manière. Et la travailler. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s