PSG – Rennes 2-1, 09/11/94, Division 1 94-95

Raï laisse un rennais à terre...

Mercredi 09.11.1994, Championnat de France, Division 1, 17e journée (2e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – STADE RENNAIS F.C.  2:1 (1:1)
– 33 402 spectateurs. Buts : Gourvennec, 15′, Raï Oliveira, 24′ ; Raï Oliveira, 63′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Francis Llacer, Ricardo Gomes, Alain Roche, José Cobos (Antoine Kombouaré, 53′) – Paul Le Guen, Vincent Guérin, Daniel Bravo – Raï Oliveira, George Weah, Pascal Nouma (Patrick Mboma, 59′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Daniel Bravo, Francis Llacer, Raï Oliveira et Alain Roche.


Maillot utilisé (à manches longues) :

dom9495
Maillot 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

9495_PSG_Rennes_programmeLMDP
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Raï sera buteur à deux reprises
Raï sera buteur à deux reprises
Encore le brésilien
Encore le brésilien
Francis Llacer
Francis Llacer
Raï laisse un rennais à terre...
Raï laisse un rennais à terre…
Les Boys
Les Boys

Compte-rendu (Paris Go!) :

Après le tumulteux déplacement en terre martégale, cinq jours auparavant, le PSG retrouvait son Parc des Princes avec la mission de prendre trois points sur son adversaire, à savoir le Stade Rennais.

Devant une assistance de plus de 33 000 spectateurs (allons-nous vers un record d’affluence annuel ?), les deux formations rentrèrent dans la partie sans round d’observation. Ce fut tout d’abord Pascal NOUMA qui, dès la quatrième minute de jeu, se présentait face au gardien rennais, Gilles ROUSSET. Celui-ci accrochait l’attaquant parisien, mais l’arbitre Monsieur VEISSIERE estimant que NOUMA en rajoutait un peu trop, ne désignait pas le point de pénalty.

PARIS SE FAIT SURPRENDRE

Ce penalty non sifflé n’allait cependant nullement décontenancer l’équipe de la Capitale. En l’espace de cinq minutes, l’attaque « Rouge et Bleue » allait déferler littéralement dans le camp breton. George WEAH puis Pascal NOUMA, par deux fois, manquèrent d’ouvrir le score mais leurs tentatives ne trouvèrent pas le cadre. Rennes, de son côté, ne s’aventurait guère loin dans le camp parisien et pourtant, sur une action bénigne, l’équipe de Michel LE MILINAIRE allait ouvrir le score. Explication : sur un centre un peu long que personne ne récupérait, un jeune ramasseur de balle pénétrait sur l’aire de jeu et passait le ballon à Bernard LAMA sorti à sa rencontre. Le gardien parisien se tournait alors vers Monsieur VEISSIERE qui décidait d’un entre-deux. Insolite. Francis LLACER, pressé par LE PEN, dégageait sur WEAH qui se faisait subtiliser la balle par Jocelyn GOURVENNEC. L’attaquant breton frappait et le ballon détourné par José COBOS s’en allait mourrir dans le coin gauche du but de Bernard LAMA. Fatal !

PARIS SG : 0 – RENNES : 1.

Première occasion réelle des Rennais et premier but. De quoi s’inquiéter. Et ce, d’autant plus, que les visiteurs ne se cantonnèrent pas dans leur camp et continuèrent à inquiéter la défense parisienne. Une défense retrouvant sa paire habituelle RICARDO-ROCHE. Justement, une dizaine de minutes après le but de GOURVENNEC, l’ancien Auxer-rois relançait impeccablement sur Francis « Cisco » LLACER qui, du côté droit, adressait un centre parfait pour RAI, posté au point de pénalty. L’ancien joueur de SAO PAULO reprenait la balle de l’intérieur du droit et trompait Gilles ROUSSET. Sixième but du Brésilien qui s’empressera de venir saluer le Kop de Boulogne sous un tonnerre d’applaudissements.

PARIS SG : 1 – RENNES : 1.

Deux minutes après l’égalisation, RICARDO fêtait son retour dans le onze de base en convertissant de la tête un corner de Paul LE GUEN. Malheureusement, le but n’était pas validé, le ballon oyant été propulsé dans les filets en même temps que le gardien …

La rencontre devenait de plus en plus folle et à la demi-heure, sur la deuxième incursion rennaise, Alain ROCHE déstabilisait l’avant-centre helvétique GRASSI. L’arbitre désignait le point de réparation. GOURVENNEC le tirait et le félin guyanais détournait le ballon en corner. Superbe ! Pratiquement sur la relance, George WEAH filait droit au but, semant au passage toute la défense visiteuse, mais ne parvenait pas à prendre en défaut Gilles ROUSSET. Un match fou, fou, fou !!!

Après la pause, la rencontre n’allait rien perdre de son engagement et de son intensité. Portés par le public, les joueurs de la Capitale allaient se procurer moultes occasions. A la cinquantième minute de jeu, Daniel BRAVO tirait au-dessus des cages, cinq minutes plus tard, c’était au tour de Pascal NOUMA d’inquiéter l’ancien portier lyonnais sans pour autant doubler le score. Cependant, à force de bousculer la défense rennaise, le PSG allait enfin trouver Ia faille. Par qui ? Et bien grâce au talent de l’inévitable RAI qui, bénéficiant d’un une-deux avec Vincent GUERIN, devançait la sortie de ROUSSET et glissait le ballon dans les buts. Explosion de joie dans le stade !

PARIS SG : 2 – RENNES : 1.

Malgré un choc à la cuisse dû à ce duel, le numéro 10 parisien rejoignait ses coéquipiers sur le terrain et recevait une véritable ovation de la part du public du Parc des Princes. Poignant. Les Rennais, quelque peu sonnés, ne s’aventurèrent plus que par l’intermédiaire du jeune Ulrich LE PEN dont le tir, à la soixante dizième minute, finissait sur le petit filet des buts de LAMA.

La réplique parisienne ne se fit pas attendre. Patrick MBOMA, rentré à la place de NOUMA, eut, lui aussi, l’occasion d’aggraver le score par trois fois, sans oublier Paul LE GUEN et sa célèbre « Patate de Pencran » mais surtout RAI qui, à dix minutes de la fin du match, tenta un hat-trick sur un coup franc qu’il enlevait un peu trop.

Peu importe, la victoire était au rendez-vous et le public ne se privait guère pour remercier le onze parisien de sa prestation; prestation dirigée de main de maître par un RAI de plus en plus omniprésent. RAI est de retour qu’on se le dise!


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s