Lyon – PSG 2-1, 31/01/10, Ligue 1 09-10

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1911/21630/match/Lyon-PSG/Lyon-PSG-2-1)

Dimanche 31.01.2010, Championnat de France, Ligue 1, 22e journée (14e place)
à Lyon, au Stade de Gerland :
OLYMPIQUE LYONNAIS – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:1 (0:1)
– 34 157 spectateurs. Buts : Mevlüt Erding, 10′ ; B.Gomis, 77′, Cris, 81′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Marcos Ceará, Sammy Traoré, Mamadou Sakho, Sylvain Armand – Ludovic Giuly (Christophe Jallet, 64′), Claude Makélélé, Jérémy Clément (Péguy Luyindula, 86′), Stéphane Sessègnon – Mevlüt Erding (Younousse Sankharé, 73′), Guillaume Hoarau. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Sylvain Armand et Ludovic Giuly.
Expulsion : Mamadou Sakho, 61′.


Maillot utilisé (à manches longues et manches courtes) :

Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1911/21630/match/Lyon-PSG/Lyon-PSG-2-1)
L’ouverture du score par Mevlut Erding (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1911/21630/match/Lyon-PSG/Lyon-PSG-2-1)
Tête de Sylvain Armand sous les yeux de Stéphane Sessegnon (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1911/21630/match/Lyon-PSG/Lyon-PSG-2-1)
Occasion pour Guillaume Hoarau (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1911/21630/match/Lyon-PSG/Lyon-PSG-2-1)
Ludovic Giuly de retour à Gerland (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1911/21630/match/Lyon-PSG/Lyon-PSG-2-1)
Le parcage parisien (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psgmag.net) :

Troisième défaite consécutive pour le PSG en championnat. Les Parisiens glissent à la quatorzième place au classement, avant de recevoir Lorient samedi prochain.

Le match en bref
La rencontre entre Lyon et le PSG opposait deux équipes qui n’étaient pas au meilleur de leur forme : les Parisiens ont perdu de nombreuses places au classement après deux défaites de rang en championnat, et les Lyonnais viennent de se faire sortir des deux coupes nationales. Claude Puel devait se passer des services de son meilleur joueur, le gardien Hugo Lloris, et titularisait donc Rémy Vercoutre. Côté parisien, Edel était finalement titulaire — mais suffisamment gêné pour laisser à Traoré le soin de tirer les dégagements aux six mètres — et, pour la première fois de la saison en championnat, Guillaume Hoarau et Mevlut Erding débutaient ensemble, avec à leurs côtés Sessegnon et Giuly.

Le match commence par une grosse pression lyonnaise, avec notamment un bon coup franc de Pjanic repoussé par Edel. Mais une fois n’est pas coutume face à une grosse cylindrée, ce sont bien les Parisiens qui ouvrent le score dans le premier quart d’heure : sur un corner pas forcément bien tiré par Sessegnon, Erding réussit à couper du pied au premier poteau, et à enfin marquer un but important, potentiellement décisif (0-1, 10e).

Les Parisiens sont galvanisés par cette réalisation et enchaînent les situations intéressantes. Hoarau est intenable, les défenseurs rhodaniens se montrent incapables de gérer ses déplacements et son jeu de tête. Les occasions de doubler la mise se multiplient : un relais entre Erding et Hoarau permet à ce dernier de croiser une frappe du gauche que Vercoutre repousse. Puis ce même Vercoutre a le réflexe juste sur une tête à bout portant du géant réunionnais, consécutive à un centre de Giuly. Après un merveilleux enchaînement technique de Sessegnon, Erding se procure également une occasion mais rate le cadre. Enfin, un nouvel excellent travail de Hoarau côté gauche permet à Sessegnon de se trouver en bonne position de frappe. Mais comme à son habitude, le Béninois tire en force, et cela passe largement au-dessus.

Après toutes ces occasions de tuer le match manquées, on se dit que Paris va le regretter. Ce n’est pas loin d’être le cas sur la seule réelle occasion lyonnaise de la première mi-temps : sur un mauvais renvoi de Hoarau, Toulalan reprend de volée. Traoré dévie involontairement le ballon, Edel est pris à contre-pied et voit le poteau le sauver. Hoarau, le seul Parisien à avoir suivi l’action, parvient ensuite à dégager son camp devant Gomis.

En seconde période, Lyon repart avec l’intention d’égaliser très vite. C’est pourtant Paris qui se crée une occasion invraisemblable : sur un corner, Vercoutre sauve trois fois son équipe devant Hoarau puis Erding, et le dernier tir de Traoré est contré par un défenseur. Mais, alors que Paris gère plutôt bien la rencontre, le tournant du match arrive : sur un long ballon, Traoré et Sakho se laissent surprendre par Gomis, qui file dans leur dos. Les défenseurs parviennent toutefois à le rattraper, mais la jeunesse de Sakho se paye encore : celui-ci tacle sans trop réfléchir alors que l’attaquant aurait a priori pu être contenu. Il est logiquement expulsé (61e) et Paris va devoir tenir son avantage en infériorité numérique, pendant une demi-heure.

Jallet rentre sur le terrain en tant qu’arrière gauche, Armand prenant l’axe gauche de la défense. Dès lors, les Lyonnais ont évidemment bien plus de facilité à approcher des cages adverses, et Paris est au bord de la rupture. Edel sauve d’abord sur une frappe de Delgado, puis c’est à nouveau le poteau qui repousse un tir de Gomis. Mais l’inévitable arrive, sur corner : une erreur de marquage au second poteau permet à Lovren de reprendre de la tête. Edel parvient à repousser, mais Gomis a bien suivi et égalise (1-1, 77e).

Paris n’arrivera même pas à conserver le match nul, puisqu’à peine quatre minutes plus tard, sur un coup franc pourtant très mal tiré, une déviation de Lisandro permet à Cris de réaliser une tête lobée qui surprend Edel (2-1, 81e).

La fin de match verra Paris se procurer une balle d’égalisation. Jallet, filant au but, fera le très mauvais choix de glisser la balle à Hoarau, en bout de course, qui tirera à côté. Enfin une frappe lointaine de Gomis échouera sur la barre.

Paris s’incline donc, sans démériter — loin de là —, mais pourra regretter de ne pas avoir tué le match au plus fort de sa domination. Comme au match aller en quelque sorte… Le vrai tournant aura été l’expulsion légitime mais forcément regrettable de Sakho. Paris se retrouve donc quatorzième, avec toutefois un vrai motif de satisfaction : le retour de Hoarau change déjà complètement le visage de l’équipe parisienne.


Le stade :

Le stade de Gerland
Le stade de Gerland

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s