Saint-Etienne – PSG 1-3, 19/11/94, Division 1 94-95

Intervention de Coupet devant Diavid Ginola (ASSEmemories)

Samedi 19.11.1994, Championnat de France, Division 1, 18e journée (2e place)
à Saint-Étienne, au Stade Geoffroy-Guichard :
A.S. SAINT-ÉTIENNE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:3 (1:2)
– 26 177 spectateurs. Buts : P.Moreau, 36′, Paul Le Guen, 38′, Alain Roche, 44′ ; Jean-Philippe Séchet, 89′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Francis Llacer, Antoine Kombouaré, Alain Roche, Oumar Dieng, Patrick Colleter – Paul Le Guen (Jean-Philippe Séchet, 71′), Vincent Guérin, Daniel Bravo (Bernard Allou, 81′) – Raï Oliveira, George Weah. Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Daniel Bravo, Bernard Lama et Paul Le Guen.


Maillot utilisé, en version à manches longues :

Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

George Weah met la pression sur son adversaire
George Weah met la pression sur son adversaire
Jean-Philippe Sechet balle au pied
Jean-Philippe Sechet balle au pied
Weah au duel
Weah au duel
La joie des parisiens
La joie des parisiens
Raï (Ch. Gavelle)
Raï (Ch. Gavelle)
George Weah à la lutte avec Potillon (ASSEmemories)
George Weah à la lutte avec Potillon (ASSEmemories)
Duel entre Alain Roche et Priou (ASSEmemories)
Duel entre Alain Roche et Priou (ASSEmemories)
Blanc tente d'organiser sa défense (ASSEmemories)
Blanc tente d’organiser sa défense (ASSEmemories)
Intervention de Coupet devant Diavid Ginola (ASSEmemories)
Intervention de Coupet devant Diavid Ginola (ASSEmemories)
Les parisiens présents à Geoffroy-Guichard (Mouvement Ultra)
Les parisiens présents à Geoffroy-Guichard (Mouvement Ultra)
Le parcage sous un autre angle
Le parcage sous un autre angle

Vidéo (les buts parisiens) :


Compte-rendu (Paris Go) :

Dix-huitième journée du championnat de France et dizième rencontre des hommes de Luis FERNANDEZ en terrain adverse avec cette fois-ci, un périlleux déplacement dans le Forez afin de se mesurer à Ia formation stéphanoise dirigée par Elie BAUP. Oui, périlleux, car se rendre dans le « Chaudron Vert » n’est jamais chose aisée. Cependant, l’équipe de la Capitale, dont l’objectif avoué est de prendre trois points, reste sur deux victoires consécutives sur les Verts dans leur stade et si l’on en croit la célèbre maxime « Jamais deux sans trois », un quatrième succès à l’extérieur ne pouvait être que bénéfique pour le PSG.

LES STEPHANOIS REALISTES

Plus de 26 000 personnes prirent place dans les travées du stade Geoffroy-Guichard, et après que les supporters des deux camps aient animé leurs tribunes, les joueurs des deux équipes entamèrent cette rencontre. Sous l’impulsion d’un Franck PRIOU très motivé pour la circonstance, les Verts furent les premiers à se signaler et manquèrent par trois fois d’ouvrir le score. Dans un premier temps, le tandem PRIOU-CAMARA faillit tromper la défense visiteuse dés la 2ème minute de jeu; dix minutes plus tard, Bernard LAMA s’opposait à une tentative de l’ancien joueur cannois et à la 19ème minute, après un coup franc de Lubomir MORAVCIK, le capitaine stéphanois déviait la frappe sur le montant gauche des buts parisiens ! Autant dire que les coéquipiers de Laurent BLANC se montrèrent somme toute très menaçants.

Cependant, du côté des représentants de la Capitale, la répartie était de mise. Ainsi, RAI, dès la 6ème minute de jeu, obligeait le jeune gardien Gregory COUPET à effectuer une belle parade, consécutive à une reprise de la tête de l’avant-centre Sud-Américain; puis, par deux fois, Vincent GUERIN fit remarquer sa frappe de balle. Mais la plus belle occasion parisienne de cette première demi-heure fut à mettre à l’actif de George WEAH qui, des 20 mètres, envoyait la balle sur le montant droit du but adossé au Kop Stéphanois !

Autant dire que les coéquipiers d’Alain ROCHE se montrèrent somme toute, également, très menaçants … A ce petit jeu, les Stéphanois allaient être les plus réalistes, en tout cas les premiers. En effet, suite à un corner de MORAVCIK prolongé par PEREZ, le ballon était renvoyé sur la ligne par WEAH, mais MOREAU, monté prêter main forte à ses attaquants, récupérait et battait LAMA pour le plus grand bonheur des supporters stéphanois.

SAINT-ET1ENNE : 1 – PARIS SG : 0.

Ce bonheur dura approximativement trois minutes, car à la 39ème minute de jeu, Paul LE GUEN réussissait l’exploit de convertir rapidement directement un corner en but, pour le plus grand bonheur des supporters parisiens …

SAINT-ETIENNE : 1- PARIS SG : 1.

Ce bonheur allait se réitérer une minute avant la pause, suite à un corner tiré par Daniel BRAVO que reprenait, libre de tout marquage au second poteau, Alain ROCHE. Premier but de la saison pour le capitaine parisien fêté comme il se doit par ses coéquipiers.

SAINT-ETIENNE : 1 – PARIS SG : 2.

Du côté des locaux, la stupeur est de mise, et il y a de quoi ! Mener au score pour être finalement rejoint puis dépassé juste avant la mi-temps, cela n’a rien d’encourageant … Ce qui l’est plus, par contre, c’est de voir un PSG maîtrisant assez bien son sujet et surtout de voir que les vélléités offensives portent leurs fruits.

PREMIER BUT DE SECHET

La deuxième période allait être à l’avantage des Stéphanois, du moins la première demi-heure. Pressant un peu plus les Parisiens dans la récupération, faisant tourner mieux le ballon, l’attaque locale retrouva ses ailes, mais en face, Bernard LAMA réalisa une prestation exem-plaire et ni MIRAVCIK, ni PRIOU ne parviendront à prendre en défaut le dernier rempart de l’équipe de France; seul Roland WOLHFARTH rentré deux minutes plus tôt faillit réussir mais le goal guyanais fut suppléé sur sa ligne par Oumar DIENG !

La chance stéphanoise était passée et avec la rentrée de Bernard ALLOU et, avant lui, de Jean-Philippe SECHET, la formation dirigée par Luis FERNANDEZ se lança à l’assaut des buts gardés par COUPET. George WEAH eut beau provoquer des misères à ses gardes du corps, le troisième but parisien n’allait point être de son oeuvre même s’il en fut l’instigateur. On jouait alors la dernière minute du temps réglementaire lorsque « Oppong », servi par le jeune promu ALLOU, adressait un centre pour SECHET qui, bénéficiant d’un superbe une-deux avec RAI, contreignait pour la troisième fois le gardien stéphanois à aller récupérer le ballon dans ses cages.

SAINT-ETIENNE : 1 – PARIS SG : 3.

L’ancien joueur de METZ pouvait alors se diriger vers les supporters de la Capitale et savourer sa première réalisation sous ses nouvelles couleurs. Une poignée de secondes plus tard, l’arbitre Mr HARREL renvoyait les deux équipes aux vestiaires avec, pour les joueurs du PSG, la satisfaction du devoir accompli. Troisième victoire consécutive dans le Forez, deux points repris sur les leaders Nantais, premier but sur corner direct pour LE GUEN, première réalisation de ROCHE cette saison, idem pour SECHET, un bien joli déplacement.


Le stade :

Le stade Geoffroy-Guichard
Le stade Geoffroy-Guichard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s