Saint-Etienne – PSG 0-0, 18/04/10, Ligue 1 09-10

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1926/22216/match/saint-etienne-psg/saint-etienne-psg-0-0)

Dimanche 18.04.2010, Championnat de France, Ligue 1, 33e journée (11e place)
à Saint-Étienne, au Stade Geoffroy-Guichard :
A.S. SAINT-ÉTIENNE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:0 (0:0)
– 26 493 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Marcos Ceará, Sammy Traoré, Zoumana Camara, Sylvain Armand – Clément Chantôme (Christophe Jallet, 75′), Granddi Ngoyi, Younousse Sankharé, Jérémy Clément – Péguy Luyindula (Stéphane Sessègnon, 87′), Mateja Kežman (Jean-Eudes Maurice, 69′). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Clément Chantôme et Mateja Kežman.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2009-10 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection ArnASSE)
(collection ArnASSE)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1926/22216/match/saint-etienne-psg/saint-etienne-psg-0-0)
Granddi Ngoyi à la lutte avec Matuidi, sous le regard de Sammy Traoré (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1926/22216/match/saint-etienne-psg/saint-etienne-psg-0-0)
Clément Chantôme et Granddi Ngoyi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1926/22216/match/saint-etienne-psg/saint-etienne-psg-0-0)
Younousse Sankharé à la lutte avec Payet (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2009/1926/22216/match/saint-etienne-psg/saint-etienne-psg-0-0)
Zoumana Camara tente de passer Ndaw (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psgmag.net) :

Les joueurs parisiens ont annoncé leurs objectifs en championnat pour cette fin de saison : rester invaincus, et progresser autant que possible au classement. Avec ce match nul — le 9e de la saison, contre 12 victoires et 12 défaites —, le PSG prolonge sa série d’invincibilité et consolide sa dixième place, à quatre points de Monaco…

Le match en bref
Le 17e du championnat, Saint-Étienne, quasiment assuré de son maintien, recevait le 10e, le PSG, qui n’a plus grand-chose à espérer de ce championnat. De façon inexplicable, ce match sans enjeu était donc la grande affiche du dimanche soir sur Canal+, alors que la journée de championnat présentait des affiches plus intéressantes… Étrange choix de la chaîne cryptée.

Antoine Kombouaré avait décidé de faire largement tourner. Erding, Giuly et Makelele n’avaient pas fait le déplacement, et seuls quatre des titulaires des dernières semaines débutaient la rencontre : Edel, Camara, Armand et Clément. Pour le reste, du temps de jeu était offert aux guéris — Cearà et Luyindula — et aux remplaçants habituels — Traoré, Ngoyi, Sankharé, Chantôme et Kezman. Enfin, il est à noter que Grégory Coupet retrouvait le banc de touche du PSG. Christophe Galtier devait quant à lui faire sans de nombreux blessés comme Landrin, Monsoreau, Mirallas ou Tavlaridis.

Le match commence par une domination territoriale parisienne, mais par quelques occasions timides des locaux. Une tête de Varrault, puis de Bergessio, à chaque fois esseulés, passent à côté du cadre. En fin de première période, ce même Bergessio contre un tir de Nnaw qui filait vers les cages d’Edel, et sauve finalement les Parisiens.

Entre temps, l’attaque parisienne s’est distinguée à une seule reprise : une bonne passe de Luyindula a permis à Kezman de s’infiltrer dans la surface et de frapper en force sur Janot.

La deuxième période reprend et… rien ne se passe, jusqu’à la 87e, moment où Jean-Eudes Maurice, rentré en cours de partie, prend de vitesse Diakhaté et centre en retrait pour Luyindula. Celui-ci manque un peu son contrôle et frappe juste au-dessus des cages, alors que Jallet arrivait en soutien dans la surface.

Match nul plutôt terne, qui permet donc à Paris de continuer à ne pas perdre, et à Saint-Étienne de trembler encore moins pour la suite. Il n’y aura aucun autre enseignement à en tirer…

Y avait-il penalty sur Bergessio ?
À la 26e minute, Dimitri Payet lance Bergessio en profondeur. L’attaquant argentin se présente face à Edel, mais il s’écroule suite à un tacle de Sylvain Armand. L’arbitre de la rencontre demande au Stéphanois de se relever et signale une sortie de but.

Les commentateurs semblent affirmer qu’il y avait penalty. Si le geste d’Armand — un tacle désespéré qui n’avait aucune chance d’atteindre le cuir — semblait particulièrement inopportun, il nous semble assez difficile de trancher dans un sens ou dans l’autre : les différents angles de vue ne permettaient pas de déterminer s’il y avait eu contact entre les joueurs, et ce malgré les moyens colossaux dégagés par Canal+ pour l’inutile « Super Ralenti ». Les adeptes de la vidéo dans le football n’ont jamais dit ce qu’un arbitre pourrait faire dans ce cas de figure bien précis s’il disposait de la sacro-sainte vidéo…


Le stade :

Le stade Geoffroy-Guichard
Le stade Geoffroy-Guichard

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s