Barcelone – PSG 3-1, 10/12/14, Ligue des Champions 14-15

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3001/43796/match/Barcelone-Paris-3-1/Barcelone-Paris-3-1)

Mercredi 10.12.2014, Ligue des Champions, Groupe F, 6e journée (2e place)
à Barcelone, au Stade Camp Nou :
F.C. BARCELONE (Esp.) – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  3:1 (2:1)
– 82 570 spectateurs. Buts : Zlatan Ibrahimović, 15′, L.Messi, 19′, Neymar Jr, 41′ ; L.Suárez, 77′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sírigu – Grégory Van der Wiel, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Javier Pastore, 62′), Thiago Motta, Blaise Matuidi (Ezequiel Lavezzi, 75′) – Lucas Moura, Zlatan Ibrahimović, Edinson Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Edinson Cavani.


Maillot utilisé (en version UEFA) :

Le maillot extérieur 2014-15
Le maillot extérieur 2014-15

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3001/43796/match/Barcelone-Paris-3-1/Barcelone-Paris-3-1)
Les parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3001/43796/match/Barcelone-Paris-3-1/Barcelone-Paris-3-1)
Marco Verratti à la lutte avec Pedro, sous les yeux de David Luiz (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3001/43796/match/Barcelone-Paris-3-1/Barcelone-Paris-3-1)
L’ouverture du score de Zlatan Ibrahimovic (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3001/43796/match/Barcelone-Paris-3-1/Barcelone-Paris-3-1)
Remise aérienne de Lucas (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2014/3001/43796/match/Barcelone-Paris-3-1/Barcelone-Paris-3-1)
Intervention de Salvatore Sirigu (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur l’image) :

1415_Barcelone_PSG_video


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Le PSG manque son examen

Battu par le FC Barcelone (1-3), le PSG termine deuxième de son groupe. Les stars catalanes Messi, Neymar et Suarez ont toutes marqué !

Dernier club des cinq grands Championnats encore invaincu, le PSG est tombé sur la pelouse de Barcelone (3-1). Malgré son équipe-type, et un excellent Verrati inexplicablement sorti (61e) par Laurent Blanc, le champion de France a pris une leçon. Comme attendu, il a eu moins de 40% de possession de balle. Mais il a manqué d’efficacité, Lucas se manquant deux fois (29e, 53e) tout comme Cavani (31e) et Maxwell (62e). Rarement juste techniquement, le club de la capitale a craqué devant le talent adverse, incarné par le trio Messi-Neymar-Suarez.

Trouvé par l’Uruguayen en une touche, le premier a inscrit le 75e but de sa carrière en C1 (19e). Le deuxième a enroulé une frappe superbe du droit dans la lucarne de Sirigu (41e). Le troisième a profité d’une frappe du Brésilien repoussée dans ses pieds par le gardien parisien pour marquer pour la première fois au Camp Nou (77e). Ayant manqué son examen catalan malgré un bon match de Matuidi, Paris termine donc à la deuxième place de son groupe : il pourrait tomber contre un gros morceau en 8es de finale et il devra jouer le retour à l’extérieur.

Deux hommes dans le match : Ibrahimovic – Thiago Silva

Absents lors du match aller remporté par le PSG (3-2), Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva étaient bien alignés au Camp Nou. Les deux joueurs ont connu des fortunes diverses. Meilleur buteur de l’histoire du PSG en C1, l’attaquant suédois a ouvert le score après une remise en pivot de Matuidi (15e). Mais Ibra a aussi perdu plusieurs ballons importants au milieu, notamment un qui amène le deuxième but adverse. Le défenseur brésilien, lui, a peiné. Il a oublié Suarez dans son dos sur l’égalisation barcelonaise. Il n’est pas monté sur Neymar qu’il a laissé frapper pour le deuxième but. Par la suite, il ne s’est jamais imposé physiquement face aux attaquants catalans. Ces derniers ont souvent pu combiner en raison de sa lenteur et de son manque d’attention.

Le fait du match : Le pari tactique de Luis Enrique

Privé de Dani Alves (suspendu), Luis Enrique a décidé d’asseoir les autres latéraux droits (Douglas, Montoya) en tribunes. Il a ainsi changé tout son système, en alignant un 3-4-3 inédit avec Messi en électron libre derrière un trident Pedro-Suarez-Neymar. Cela n’a pas été une franche réussite tactique, Iniesta et Busquets se cherchant dans ce milieu surchargé. Cependant, le choix de titulariser Bartra aux côtés de Mathieu et Piqué derrière a permis à Mascherano de régner dans l’entrejeu. Au final, c’est plus le talent individuel des Barcelonais qui a fait craquer les Parisiens, que le choix stratégique du coach catalan.

Réactions :

Laurent Blanc (entraîneur du Paris SG): «La frustration qu’on a, c’est qu’on voulait faire ce match-là mais nous avons manqué de performance offensive. Avec nos occasions, on aurait pu marquer la balle de 2-2 et il nous a manqué aussi de l’efficacité défensive parce que Barcelone n’a pas été si dangereux que ça. En première période, l’équipe qui a le plus de situations dangereuses, c’est Paris. Leur premier but est évitable, le deuxième, c’est Neymar qui invente une frappe de 25 mètres. On leur a posé des problèmes, ça n’a pas mal fonctionné. Mais dans ce système-là, il faut faire un grand match.

(Sur la deuxième place du groupe) C’est un désavantage de terminer deuxième. Tu vas prendre certainement un très gros et le match retour, tu vas te déplacer. Il faut se rendre à l’évidence. Dans un groupe avec le FC Barcelone, tu peux t’attendre à ce qu’il te livre un grosse bataille pour terminer premier. On n’a pas réussi, on attend le tirage avec impatience. (Sur le risque de dynamique coupée) On joue tous les matches pour les gagner, jusqu’à présent on a réussi à le faire, mais là, on n’a pas réussi face à une belle équipe de Barcelone, chez elle. C’est très difficile de ne pas concéder une défaite ici. On verra dimanche, on a un match à préparer à Guingamp, il nous reste trois rencontres avant la trêve, on essaiera de récupérer ensuite pendant les vacances.

(Sur le remplacement de Verratti) Il fallait prendre des risques, on était mené 2-1, on avait un temps fort, j’ai décidé de faire rentrer des hommes frais, offensifs.»

Blaise Matuidi (milieu de terrain du PSG) : «Il y a eu de bonnes choses. On est déçu mais pas abattu. On a eu des situations. Le résultat fait mal ce soir et on va essayer de repartir dimanche contre Guingamp. C’est un coup d’arrêt. On savait que ce serait difficile ici. Il y a des joueurs de classe mondiale, les meilleurs attaquants de la planète. Il y a des regrets parce que l’on a manqué de réussite. Après c’est vrai qu’on a pris trois buts, il y a des situations qu’on aurait pu mieux gérer, il faut travailler. Il y a de la déception parce qu’on voulait faire un résultat. On voulait la première place, ce n’est pas le cas mais deuxième cela ne veut pas dire éliminé. On sait que notre adversaire sera costaud. Mais on sera prêt.»

Salvatore Sirigu (gardien du PSG) : «Ils ont des joueurs fantastiques qui peuvent changer le cours d’un match, mais on a eu des occasions. Ce sera un huitième de finale difficile contre les équipes les plus fortes. Mais c’est la Ligue des champions. On est deçu mais je ne suis pas abattu. On s’est battu pour la première place contre le Barça jusqu’au dernier match et ça c’est bien. Je ne sais pas ce qui a manqué, je ne sais pas quoi vous dire.»
Zlatan Ibrahimovic, attaquant du PSG, sur Infosport + : «Si vous regardez le résultat, vous verrez la différence. Ils ont marqué trois buts et nous un seul. Quand tu joues au Camp Nou, tu dois être content quand tu as autant d’occasions : du coup, tu dois les punir, tu dois marquer des buts. Nous ne l’avons pas fait aujourd’hui. Le match s’est terminé à 3-1 et on a perdu. (…) En Ligue des Champions, les qualifiés sont toujours des bonnes équipes, premier ou deuxième. Toutes les équipes qui sont premières sont des « top » équipes. Mais vous devez aussi nous considérer comme une « top » équipe… Ceux qui tomberont contre nous penseront ça. (…) L’objectif est de gagner toutes les compétitions auxquelles nous participons donc la C1 est bien sûr un objectif. Comme vous avez pu le constater ce soir, ça ne sera pas facile mais nous sommes là, nous allons nous battre et nous travaillons très dur.»


Le stade :

Le Camp Nou
Le Camp Nou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s