PSG – Montpellier 2-2, 13/03/11, Ligue 1 10-11

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2044/25289/match/PSG-Montpellier/PSG-Montpellier-2-2)

Dimanche 13.03.2011, Championnat de France, Ligue 1, 27e journée (5e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – MONTPELLIER H.S.C.  2:2 (2:0)
– 23 605 spectateurs. Buts : Guillaume Hoarau, 11′, Yanga-Mbiwa, 13′ contre son camp ; Giroud, 47′, Giroud, 59′.
L’Équipe du PSG : Apoula Edel – Christophe Jallet, Sylvain Armand, Mamadou Sakho, Siaka Tiéné – Ludovic Giuly, Claude Makélélé, Jérémy Clément (Mathieu Bodmer, 77′), Nenê Carvalho (Jean-Eudes Maurice, 81′) – Mevlüt Erding (Jean-Christophe Bahebeck, 77′), Guillaume Hoarau. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Sylvain Armand, Mevlüt Erding, Christophe Jallet et Claude Makélélé.
Expulsion : Jeunechamp, 48′.


Maillot utilisé :

(collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2044/25289/match/PSG-Montpellier/PSG-Montpellier-2-2)
Ouverture du score de Guillaume Hoarau, de la tête (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2044/25289/match/PSG-Montpellier/PSG-Montpellier-2-2)
La joie des attaquants parisiens contraste avec la déception de Jourdren (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2044/25289/match/PSG-Montpellier/PSG-Montpellier-2-2)
Ludovic Giuly devance Camara (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2044/25289/match/PSG-Montpellier/PSG-Montpellier-2-2)
Nenê à la lutte avec Belhanda (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2044/25289/match/PSG-Montpellier/PSG-Montpellier-2-2)
Guillaume Hoarau (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (lequipe.fr)

Paris lâche prise

En supériorité numérique, Paris a été tenu en échec par Montpellier (2-2) après avoir pourtant mené 2-0. Il accuse sept points de retard sur le LOSC.

Antoine Kombouaré ne pourra toujours pas se vanter d’avoir enfin battu Montpellier sous le costume parisien. Et cette fois, l’entraîneur du Paris-SG ne pourra s’en prendre qu’à ses joueurs. Au terme d’une seconde période indigente, Edel et ses équipiers ont concédé le nul (2-2) contre le club héraultais pourtant réduit à dix juste après la reprise (49e). Comment les Parisiens ont-ils pu perdre à ce point le fil de la rencontre, eux qui menaient 2-0 à la pause ? La question risque de hanter Kombouaré au moins jusqu’à la réception du Benfica Lisbonne, jeudi en Ligue Europa. Après la défaite concédée contre Auxerre (0-1), la semaine passée, le club de la capitale a de nouveau lâché des points précieux à l’aube du sprint final. A l’exception de Rennes, battu par Marseille (0-2), tous les autres candidats au titre ont gagné ce week-end.

Inimaginable en première période, l’effondrement de l’édifice parisien a pris forme juste après le repos. Bourreau du PSG en demi-finale de la Coupe de la Ligue, le 18 janvier dernier, Olivier Giroud a profité de l’incroyable fébrilité de la défense parisienne pour inscrire son deuxième doublé de la saison après celui face à Arles-Avignon (3-1) lors de la 7e journée. «On s’est laissé aller», pouvait regretter Siaka Tiéné au coup de sifflet final. Même à 11 contre 10, son équipe n’a jamais réussi à se remettre dans le sens de la marche. A l’image d’un coup franc de Belhanda à quelques centimètres du poteau d’Edel (75e), elle a même semblé parfois plus proche d’une troisième défaite d’affilée toutes compétitions confondues que d’une hypothétique victoire.

Pourtant, rien dans les 35 premières minutes proposées par les Parisiens n’autorisait à imaginer un tel scénario. Comme à Lisbonne, jeudi soir, Paris avait pris le match par le bon bout à la faveur d’un bon pressing, et de quelques attaques rapides. En l’espace de deux minutes, deux pertes de balle montpelliéraines au milieu -dont la première avec l’aide involontaire de M. Buquet- lui avaient même permis d’ouvrir le score par Hoarau (11e) puis de doubler la mise par Yangambiwa, sous la pression d’Erding (13 c.s.c). Paris allait passer une soirée tranquille, imaginait-on. L’abnégation des Montpelliérains et la sérieuse baisse de régime des Parisiens en deuxième période en ont décidé autrement. S’ils ne sont pas encore irrémédiablement distancés (trois points de retard sur le podium, sept sur Lille, ndlr), les joueurs d’Antoine Kombouaré vont désormais devoir également surveiller leurs rétroviseurs. Le MHSC reste à six unités avant un périlleux déplacement à Marseille, dimanche prochain.


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s