PSG – Nantes 2-0, 01/10/05, Ligue 1 05-06

La joie des parisiens Pauleta, Yepes et Semak (Ch. Gavelle)

Samedi 01.10.2005, Championnat de France, Ligue 1, 10e journée (2e place)
à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. NANTES-ATLANTIQUE  2:0 (0:0)
– 42 164 spectateurs. Buts : Mario Yepes, 66′, Pedro Pauleta, 73′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand – Vikash Dhorasoo, Édouard Cissé, Christophe Landrin (Modeste M’Bami, 50′), Jérôme Rothen (Sergueï Sémak, 64′) – Bonaventure Kalou (Stéphane Pichot, 82′), Pedro Pauleta. Entraîneur : Laurent Fournier.
Avertissements à Sylvaine Armand et Édouard Cissé.
Expulsions : Édouard Cissé, 47′, Leray, 87′.


Maillot utilisé :

dom0506
Maillot domicile 2005-06 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Duel entre Mario Yepes et Bamogo (S. Reix)
Duel entre Mario Yepes et Bamogo (S. Reix)
Mario Yepes à la lutte avec Bamogo (S. Reix)
Mario Yepes à la lutte avec Bamogo (S. Reix)
Le nantais Toulalan (S. Reix)
Le nantais Toulalan (S. Reix)
Duel Sergueï Smak - Toulalan (S. Reix)
Duel Sergueï Smak – Toulalan (S. Reix)
Tacle de Sergueï Semak sur Dimitijevic (S. Reix)
Tacle de Sergueï Semak sur Dimitijevic (S. Reix)
David Rozehnal devancé par Diallo (S. Reix)
David Rozehnal devancé par Diallo (S. Reix)
Bonaventue Kalou balle au pied (Ch. Gavelle)
Bonaventue Kalou balle au pied (Ch. Gavelle)
Duel entre Lionel Letizi et Keseru, dont le portier parisien sortira vainqueur (S. Reix)
Duel entre Lionel Letizi et Keseru, dont le portier parisien sortira vainqueur (S. Reix)
Intervention de Bernard Mendy sur Toulalan (S. Reix)
Intervention de Bernard Mendy sur Toulalan (S. Reix)
La joie des parisiens Pauleta, Yepes et Semak (Ch. Gavelle)
La joie des parisiens Pauleta, Yepes et Semak (Ch. Gavelle)
Le nantais Glombard (S. Reix)
Le nantais Glombard (S. Reix)
Pedro Pauleta (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand à la lutte avec Toulalan (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand à la lutte avec Toulalan (Ch. Gavelle)
Jérôme Rothen et Vikash Dhorasoo devancés par Da Rocha (S. Reix)
Jérôme Rothen et Vikash Dhorasoo devancés par Da Rocha (S. Reix)
Le Kop de Boulogne
Le Kop de Boulogne
Le tifo des Boys
Le tifo des Boys
Le Virage Auteuil
Le Virage Auteuil
Le tifo des Autenthiks, inspiré par le morceau "En Mode" de Rohff: En mode papelistos...
Le tifo des Autenthiks, inspiré par le morceau « En Mode » de Rohff: En mode papelistos…
… en mode drappeaux...
… en mode drappeaux…
… en mode écharpe...
… en mode écharpe…
… en mode deux-mats...
… en mode deux-mats…
… en mode anti-LFP...
… en mode anti-LFP…
… en mode Authentiks...
… en mode Authentiks…
… En mode victoire!
… En mode victoire!

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr):

Paris assure !

Réduit à dix dès la 48e minute, le PSG s’est finalement imposé grâce à un premier but de Super Mario et un second de Magic Pauleta. Voilà le PSG assuré de conserver sa place de dauphin après 10 journées. L’occasion également de mettre un peu de pression sur le leader lyonnais et surtout d’emmagasiner une bonne dose de confiance avant LE match.

Voilà une raison supplémentaire pour les Parisiens de faire la fête ce 1er octobre ! La 4e édition de la Nuit Blanche aura en effet un arrière goût de victoire pour les noctambules et amoureux du PSG. Une Nuit Blanche haute en couleurs dans un Parc des Princes qui a fait le plein pour la réception des Nantais. L’occasion aussi de retrouver un Jérôme Rothen motivé comme jamais après trois semaines d’absence.

Le milieu parisien signe d’ailleurs immédiatement son retour d’une superbe transversale pour Pauleta qui efface Savinaud d’un coup du sombrero avant de se heurter à Landreau (2e). Quelle occasion pour le PSG ! On prend alors les mêmes et on recommence. Rothen centre pour Pauleta mais l’attaquant lusitanien est cette fois-ci devancé par le jeune Signorino (7e). L’Aigle des Açores semble intenable ce soir et la triplette parisienne Rothen/Kalou/Pauleta ne tarde pas à se mettre une nouvelle fois en évidence. Au terme d’un beau mouvement collectif, la frappe du Portugais heurte violemment la transversale de Landreau (15e).

Les Parisiens campent littéralement dans le camp des Canaris. Cissé trouve une nouvelle fois Pauleta dont la frappe du gauche heurte les deux genoux d’un Landreau décidément touché par la grâce (20e). Et Nantes dans tout ça ? Et bien excepté une frappe de Da Rocha des 25 mètres, pas grand-chose à mettre à l’actif du 10e de L1. Pauleta (27e), Kalou (35e) puis Mendy (39e) inquiètent tour à tour Landreau sans que cela ne se concrétise sur le tableau d’affichage. Des tentatives lointaines afin de contourner la muraille jaune dressée par Savinaud et ses coéquipiers.

Cissé suspendu contre l’OM

Une faute sur Cissé plein axe offre alors à Pauleta un coup-franc idéalement placé (44e). Le tir est puissant, la frappe cadrée, mais les deux poings de Landreau détournent le cuir de sa destination finale : le but ! Rozehnal ne peut reprendre le dégagement du portier nantais, décidément très sollicité pour son retour à la compétition.

A la pause, ce score nul et vierge est inespéré pour les visiteurs, auteurs d’un seul petit tir en 45 minutes, contre onze pour le PSG. Certainement un peu trop motivé, Cissé est contraint de quitter ses partenaires dès le retour des vestiaires suite à une faute sur Glombard, synonyme de deuxième avertissement (48e). Laurent Fournier réorganise immédiatement sa formation en remplaçant Landrin par M’Bami (51e). Après un bref flottement, les Parisiens retrouvent très vite le chemin du but adverse.

L’action part ainsi du but de Letizi, passe par Rothen, transite par Pauleta et termine dans les pieds de Kalou qui tergiverse un peu trop au moment d’armer sa frappe (56e). Réduit à 10, le PSG poursuit sa domination et le public ses encouragements. Des efforts qui ne vont pas tarder à payer. Alors que Rothen, auteur d’un match exemplaire, cède sa place à Semak, Paris obtient un corner à gauche du but de Landreau. Le ballon revient dans les pieds de Dhorasoo qui trouve Kalou dans le dos de la défense nantaise. L’Ivoirien remise pour Yepes qui prend son temps avant d’ajuster Landreau et libérer par la même occasion tout le Parc (1-0, 67e).

Les Nantais accusent alors le coup et Savinaud va commettre l’irréparable en donnant volontairement le ballon à son gardien dans les 6 mètres. Paris peaufine sa combinaison : Armand feinte la frappe et Mendy sert finalement Pauleta qui catapulte le cuir dans la lucarne de Landreau (2-0, 75e). Le septième but de Monsieur Pauleta !
Un ultime raid solitaire du Roumain Keseru marque la fin de cette rencontre (82e).

Paris décroche donc les trois points de la victoire au terme d’une rencontre maîtrisée d’un bout à l’autre. Montré du doigt pour son absence de fond de jeu, le PSG a démontré qu’il savait aussi jouer au ballon. En allant chercher cette victoire à 10 contre 11, les coéquipiers de Pauleta ont une nouvelle fois manifesté un excellent état d’esprit. Autant de motifs de satisfaction avant de se rendre à Marseille. Paris à maintenant 15 jours pour préparer son match et trouver des solutions aux suspensions de Pauleta et Cissé.

Réactions :

Laurent Fournier (Entraîneur du PSG)
« Ce soir, on a vu un bon PSG, même si en première période on a manqué de spontanéité. Les Nantais n’ont pas été très percutants par rapport au week-end dernier face à Lyon. De notre côté, nous étions bien en place. Sur le deuxième but, la combinaison n’avait pas été travaillée à l’entraînement. Les joueurs ont fait preuve de créativité et de spontanéité. C’est tout à leur honneur. Concernant M’Bami, contrairement à ce qui a pu être dit, sa présence sur le banc n’avait rien de disciplinaire. Si c’était le cas, il n’aurait pas été dans le groupe. »

Serge Le Dizet (Entraîneur de Nantes)
« Sur l’ensemble des deux matches (Lyon et PSG), on peut quand même avoir une certaine frustration, même si aujourd’hui elle se traduit de façon différente à travers le premier but. Sans réaliser un grand match, on commençait à prendre une option sur la rencontre. Et puis il y a eu ce but litigieux, avec une main de Kalou. »

Vikash Dhorasoo (Milieu de terrain du PSG)
« Cette victoire a été difficile à aller chercher. Elle est donc encore plus belle, surtout à 10 contre 11 pendant une mi-temps. On a gagné dans la douleur, c’est bien pour la suite et pour préparer Marseille. L’équipe progresse de jour en jour. Ce soir, nous avons été solidaires, tous ensemble. Après la défaite à Saint-Étienne, le groupe s’est ressoudé. On est sur le bon chemin. »

Sylvain Armand (Défenseur du PSG)
« Cela fait toujours du bien de gagner à domicile et cela bonifie le point pris au Mans. Au fur et à mesure, on démontre nos qualités, avec du jeu et des occasions. Concernant le premier but, j’en ai parlé avec les Nantais. C’est vrai qu’il est un peu litigieux, mais quand on voit les occasions sorties par Landreau et Signorino, ainsi que la barre de Pedro… Cela aurait été mieux pour eux d’encaisser un but sur une occasion de jeu, mais il n’y a rien à dire sur cette victoire. »

Mario Yepes (Défenseur du PSG)
« Cette victoire est méritée. Je pense qu’en première période nous avons bien joué, nous avons provoqué des situations de but. On aurait mérité de mener à la pause. Sur mon but, je n’ai pas vu s’il y avait main ou hors jeu. Je vois le ballon arriver, je frappe et je marque. Je ne voulais pas marquer contre Nantes, mais je joue maintenant pour le PSG et je fais le maximum pour mon équipe. On est deuxièmes du championnat, quoi qu’il arrive aujourd’hui ou demain. Maintenant, beaucoup de joueurs vont partir en sélection. Ceux qui restent devront continuer à travailler pour préparer la suite, car ce sera difficile jusqu’à la fin de la saison. »

Mickaël Landreau (gardien de but du FCNA)
« Paris est allé chercher cette victoire, même si ce match aurait pu basculer avec l’expulsion de Cissé. Paradoxalement, tout a été par la suite plus difficile. Nous encaissons deux buts particuliers, nous sommes frustrés. Maintenant nous n’avons pas suffisamment pesé offensivement pour poser des problèmes à Paris. »

Monsieur Moulin (arbitre de la rencontre)
« Mario Yepes est bien en hors-jeu de position, pas en hors-jeu actif, car les Parisiens remontent le terrain à ce moment. Le ballon est alors remis en jeu par la suite, ce qui constitue une deuxième action. C’est dans les principes de la FIFA de favoriser l’attaque et de ne pas signaler les hors-jeu de position. On voit clairement que les Parisiens ne font pas action de jeu. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s