PSG – Glasgow Rangers 0-0 (3-4 tab), 06/12/01, Coupe de l’UEFA 01-02

Aloisio (Ch. Gavelle)

Jeudi 06.12.2001, Coupe de l’UEFA, 16e de finale, match retour à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – GLASGOW RANGERS F.C. (Éco.)  0:0 après prolongations (0:0, 0:0)
4 tirs au but à 3 pour les Écossais

– 38 000 spectateurs environ.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Cristóbal Parralo, Talal El-Karkouri, Mauricio Pochettino, Gabriel Heinze – Bartholomew Ogbeche (Augustine Okocha, 57′), Mikel Arteta, Édouard Cissé (Bernard Mendy, 79′) – José Aloísio, Ronaldinho Gaùcho, Laurent Leroy (Nicolas Anelka, 63′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Nicolas Anelka, Édouard Cissé, Lionel Letizi, Bernard Mendy et Mauricio Pochettino.


Maillot utilisé (en version Coupe d’Europe, sans logo sur la manche) :

Maillot domicile 2001-02 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2001-02 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Fanion :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Jay Jay Okocha (Ch. Gavelle)
Jay Jay Okocha (Ch. Gavelle)
Nicolas Anelka (Ch. Gavelle)
Nicolas Anelka (Ch. Gavelle)
Gabriel Heinze plus haut que son adversaire (Ch. Gavelle)
Gabriel Heinze plus haut que son adversaire (Ch. Gavelle)
Aloisio (Ch. Gavelle)
Aloisio (Ch. Gavelle)
Lionel Letizi durant la séance de tirs au but (Ch. Gavelle)
Lionel Letizi durant la séance de tirs au but (Ch. Gavelle)
C'est fini, les parisiens quittent la coupe de L'UEFA (Ch. Gavelle)
C’est fini, les parisiens quittent la coupe de L’UEFA (Ch. Gavelle)
Le virage Auteuil
Le virage Auteuil

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag) :

En alignant quatre joueurs à vocation offensive (Aloisio, Leroy, Ogbèche et Ronaldinho), Luis Fernandez s’était donné les moyens de rendre la tâche un peu plus difficile à Klos. Mais dès les premières secondes de cette rencontre, on va se rendre compte que les coéquipiers de Tore-André Flo n’ont pas l’intention de laisser passer leur chance. D’ailleurs, c’est ce dernier qui lance la première offensive. Lancé par le Norvégien dans la dos de la défense, Lovenkrands se retrouve seul face à Letizi, mais pour ce premier face à face, c’est le Parisien qui l’emporte (5ème). Cinq minutes plus tard c’est au tour de Paris de faire sonner la cloche. La première alerte est signée du pied droit du jeune Ogbèche, un bout d’essai dont s’empare aisément Klos. A l’image du match aller, la rencontre n’a pas connu de round d’observation. Les 4 000 spectateurs écossais en profitent pour donner de la voix, et revoici le Parc plongé dans ces ambiances que l’on aime tant. Finalement les actions dangereuses ne sont pas légion, mais pour Monsieur Strampe, qui dirige au passage son dernier match international, les coups de sifflets sont nombreux.
Les Rangers posent parfaitement le jeu dans l’axe, ce qui contraint Paris à une attention toute particulière. Les débordements à droite de Ross créent souvent le danger. C’est le cas au quart d’heure de jeu, lorsque ce dernier trouve Flo au premier poteau, mais la tête plongeante de l’international norvégien file devant le but de Letizi (15ème). Le rythme est cyclique, et ce n’est que dix minutes après cette dernière occasion que Paris répond aux Écossais. Pour une fois, ce sont les jonglages de Ogbèche qui profitent à Ronaldinho, mais le tir de l’international brésilien est beaucoup trop mou pour inquiéter Klos (25ème). Au creux de cette première période, le rythme annoncé à l’entame de cette rencontre n’est plus franchement le même. On ne s’ennuie pas, mais il n’y a tout de même pas de quoi fouetter un chat. L’entrée en jeu de Caniggia va donner un coup de fouet à tout ça. La fusée Lovenkrands a laissé sa place à l’Argentin. Et six minutes après son entrée sur l’aire de jeu, il adresse un centre parfait de la gauche pour le crâne de Flo. Cette fois, sa tête plongeante est parfaitement cadrée, Letizi repousse, Ferguson a suivi mais son tir est contré. C’est chaud, et c’est l’action écossaise la plus dangereuse de cette première période. Celle de Paris arrive juste après, grâce à un coup-franc à gauche, une sorte de mini corner, qui trouve les gants de Klos. El Karkouri, excellent par ailleurs, est monté prêter main forte et tente en déséquilibre un retourné qui file malheureusement au-dessus de la cage des Rangers (40ème).

Juste avant le repos, Flo le meilleur buteur du championnat écossais, place une nouvelle tête qui oblige Letizi à s’y prendre à deux fois (43ème). Passé la pause, on se dit que les exigences comptables étant ce qu’elles sont, Paris doit marquer le plus vite possible, s’il veut s’éviter d’avoir à trop souffrir. Une première frappe de Cissé, juste avant l’heure de jeu réveille nos sens. Le tir tendu du milieu parisien est passé très très près (57ème). C’est Ross, le seul à même avec Flo capable de faire la différence chez les Rangers, qui s’offre dans la surface parisienne un bon crochet enchaîné d’un tir, mais Letizi est toujours aussi attentif (60ème). Puis c’est le retour d’Anelka. Passé l’heure de jeu, Leroy lui cède sa place, alors que quelques instants plus tôt, c’est un autre qui a fait son retour : Okocha.

Luis Fernandez compte bien évidemment sur la fraîcheur du duo, pour faire plier cette défense lente mais bien positionnée. Et il ne manque pas grand chose, lorsque Ronaldinho trouve au deuxième poteau le sommet du crâne d’Anelka. Sa tête est repoussée par un Klos qui en profite pour l’accrocher, l’empêchant de cadrer son retourné (75ème). Monsieur Strampe aurait pu siffler un quelque chose pour le coup, mais il n’a pas bougé une lèvre. Paris a poussé en cette fin de deuxième période, mais les automatismes n’y sont pas toujours. Il doit s’en remettre à des exploits individuels. Comme sur cette frappe extraordinaire d’Okocha qui oblige Klos à une belle envolée. En fait, le match vient de se jouer là-desssus, mais ce tir n’est au final qu’une bonne occasion parmi tant d’autres. Si bien que ce sont les Rangers qui vont de nouveau se montrer excessivement dangereux. Pendant les arrêts de jeu, Caniggia trouve De Boer devant Letizi. La sortie du gardien parisien est plus décisive que jamais.

Au chrono, les aiguilles ont fait leur office, il faut donc avoir recours à la prolongation pour départager les deux formations. La première partie de cet exercice n’apporte pas de solution au problème. Paris et Rangers ne s’offrent que de timides incursions dans les camps de leurs adversaires réciproques. Il y a bien Anelka pour essayer, comme il peut, de dévérouiller notre histoire, mais ça n’est pas suffisant. Le temps de changer de nouveau de côté, et c’est Ronaldinho qui laisse sur place Amuroso d’un mouvement du corps dont il a le secret. Sa frappe croisée frise le poteau droit de Klos (106ème). C’est l’action la plus conséquente de la prolongation. Paris attaque ce dernier quart d’heure tambour battant. Anelka (108ème) et Mendy (111ème) tirent au but, mais les deux fois cela file vers Auteuil. Mais la soirée n’a pas encore livré tout son lot d’émotions. Letizi pousse de l’épaule un Caniggia qui s’est glissé dans la surface. Penalty décide Monsieur Strampe. C’est invraisemblable !

Dans un silence mortuaire, puis sous une bronca, De Boer s’élance, et envoie son ballon dans les nuages. Nous sommes en plein dans un scénario à la Hitchcock. L’arbitre écourte même les débats une minute avant la fin du temps réglementaire. La tragédie a sûrement assez duré à son goût. On fonce vers les tirs au but. Amuroso marque, Okocha retente le même tir qu’à Troyes, mais Klos s’en empare. Ça commence mal. Latapy et Ronaldinho passent l’exercice sans bobo. Puis c’est au tour de Konterman de manquer la cible, Arteta, juste après lui, remet les compteurs à zéro. Et puis, on se dit que ça y est, c’est le bon moment. Caniggia vient de taper la barre, Heinze a un bout de ce bonheur fragile dans la chaussette. Manqué aussi ! Numan et Mendy clôturent victorieusement la séance. Puis Ferguson s’élance et marque. C’est à Pochettino d’y aller. Barre…

Réactions :

Luis Fernandez : « Je suis très déçu pour les garçons parce qu’ils ont vraiment tout tenté. Nous n’avons peut-être pas très bien abordé la partie mais nous avons su nous ressaisir. On a montré beaucoup d’envie et de qualité dans le jeu, notamment après la mi-temps. Je tiens tout de même à féliciter les Rangers qui ont joué avec expérience et, nous ont posé pas mal de difficultés en première période. Cette saison, nous ne devions pas jouer la coupe d’Europe. Finalement, nous passons deux tours après la coupe Intertoto, alors nous ne pouvons pas être trop déçus. Les garçons se sont battus jusqu’au bout et c’est bien là l’essentiel. Maintenant, la coupe d’Europe est finie, recentrons nous sur nos autres objectifs : la coupe de France, la coupe de la Ligue, et bien sûr le championnat. Pensons à demain, et demain c’est déjà dimanche à Metz. »
Dick Advocaat (entraîneur des Glasgow Rangers) : « Nous avons contrôlé la première mi-temps, alors que la seconde à été plutôt équilibrée. Nous avons même eu de bonnes possibilités. En général, lorsque l’on rate un penalty à deux minutes de la fin du match, c’est très dur de revenir. Mais nous avons pourtant réussi à le faire. Pendant la prolongation, le PSG a bien pressé. Ensuite, les tirs au but, c’est un coup de chance. Je suis surtout très content pour les 10 000 supporteurs qui se déplacent dans le monde entier pour nous encourager. »

Lionel Letizi : « Après un match comme celui-là, il n’y a pas de mot. Il y a eu beaucoup de suspense, de tension, nous y avons vraiment cru… Mais finalement, cela ce termine mal. Nous sommes vraiment très déçus. »

Claudio Caniggia : « Quel match, quelles émotions ! Pendant 90 minutes, nous avons eu les occasions pour l’emporter. Nous nous sommes créés de bonnes opportunités dans le temps réglementaire. Nous n’avons pas désespéré après le penalty manqué par De Boer. Je suis très content de la qualification, car Paris est une très bonne équipe européenne. Même s’ils ne sont pas très bien classés dans leur championnat, je sais qu’ils peuvent faire beaucoup mieux. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s